Publié par Manuel Gomez le 12 juillet 2020

M. le nouveau ministre de l’Intérieur, je ne sais si vous en êtes informé, mais il y a des années que la vie est devenue impossible dans de nombreuses banlieues autour de Paris.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La Seine-Saint-Denis certes mais de nombreuses autres.

Mais bien sûr que vous êtes informé : toutes les banlieues de la périphérie parisienne sont gangrenées par la délinquance, l’insécurité et le trafic des drogues.

Mais que pouvez-vous faire, si la police est impuissante, ou a l’ordre de ne pas intervenir violemment et qu’il est même dangereux pour elle de s’y aventurer, comme de nombreux exemples nous sont offerts quotidiennement et qu’ils retrouvent, dès le lendemain, les voyous appréhendés la veille.

Sarkozy avait promis « le Karcher » et, à Marseille, Samia Ghali, la nouvelle deuxième adjointe à la mairie, avait réclamé l’armée.

Vous qu’allez-vous faire pour que cela cesse, dans toutes ces zones où la loi républicaine est violée quotidiennement ? Pas plus que les autres, c’est plus que probable !

Aujourd’hui c’est à Pantin, aux portes de Paris, que la vie des habitants est devenue impossible.

Au point même qu’un collectif « SOS 4 chemins », réunissant plus d’une centaine d’habitants, s’est réuni.

Ce quartier des Quatre Chemins, limitrophe d’Aubervilliers, est devenu un véritable enfer pour ses résidents.

Les juifs ont, depuis longtemps, quitté ces banlieues, interdites pour eux et les femmes n’ont qu’un seul désir : s’en éloigner le plus rapidement possible.

Ecoutez-les : « On ne peut plus s’habiller comme on veut, on ne porte plus que des pantalons par peur des agressions. »

Les commerçants ferment leurs boutiques, à cause de la montée de l’insécurité : « Je suis installée depuis des années et je vais devoir fermer. » Nous souffle l’une d’elles.

Des batailles rangées entre bandes de quartiers différents, pour le moindre motif, tout cela à cause de la baisse des revenus des trafiquants de drogues et de cigarettes durant le confinement. Ils ont été obligés à rechercher d’autres sources de profits : vols, rackets, agressions multiples.

La nouvelle drogue, surnommée « Madame courage », ce médicament détourné de son usage thérapeutique, l’Artane, et qui procure des effets secondaires terribles : sentiment d’invulnérabilité, délires paranoïaques, crises de violence, etc, commercialisé par tous ces voyous.

Les habitants font de grand détour, pour rentrer du travail chez eux, en évitant les zones où les toxicomanes font la loi.

« Abandon des services de police, abandon du maire PS de Pantin, Bertrand Kern, et aucune intervention malgré l’interpellation adressée au Préfet : « On est au bord de l’explosion, confie le responsable du collectif, certains jeunes du quartier vont finir par craquer et essayer de régler ce problème eux-mêmes par la violence. Ce ne sont pas les armes qui manquent ! »

A Versailles, stade Jussieu, un match de foot sauvage, entre jeunes de Versailles et de Guyancourt, s’est terminé, vers 22 h, par une bagarre générale : bilan 5 blessés (visage, crâne et jambe fracturée) à l’aide de battes de base-ball et de barres de fer, qui ne sont pas des équipements nécessaires pour jouer au foot, que je sache !

Une rude tâche vous attend, M. Darmanin, serez-vous à la hauteur ? Les prochaines semaines nous le diront mais le temps vous est compté, 2022 n’est plus très loin !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz