Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 juillet 2020

Si quelqu’un décide que vous êtes raciste, rien ne le fera changer d’avis.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Entre Hollywood qui fait vœu d’éjecter les acteurs blancs des rôles principaux, et Black Lives Matter qui demande aux blancs de s’agenouiller pour demander pardon, le privilège blanc devient une denrée rare, et coûteuse.

J’ai eu une conversation avec un caissier noir dans une station Chevron.

Je ne sais pas comment on en est arrivé à parler de ça, mais comme le sujet est sur toutes les lèvres, ça vient presque naturellement, ces jours-ci.

Je lui ai dit que je suis « color-blind », que je ne vois pas la couleur de peau des gens quand je parle avec quelqu’un, et qu’à ce titre je ne suis pas raciste du tout et ne l’ai jamais été.

Qu’est-ce qu’il me répond ?

Que oui je suis raciste, parce que si je ne vois pas la couleur de sa peau, alors je nie sa caractéristique raciale, c’est-à-dire sa culture !

Je lui réponds : «si je vois votre couleur, c’est que je reconnais votre race, et dans ce cas je ne suis pas raciste ? »

Il me dit : « évidemment que non ! Si je fais la distinction entre un Noir et un Blanc, je suis raciste.

Je ne lui ai pas fait remarquer qu’avec son raisonnement, dans tous les cas je perds ! J’ai signé mon reçu, et je suis parti.

Je ne lui ai pas dit non plus que la suspicion de racisme du simple fait que je suis blanc est la forme la plus affreuse du racisme, celle où l’on est enfermé dans la couleur de sa peau, impuissant à la changer, donc nié dans notre humanité d’être réfléchissant.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

33
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz