FLASH
[18:06] L’ex-avocat du FBI qui a falsifié un mandat pour espionner la campagne Trump et son conseiller Carter Page a plaidé coupable : cela confirme que les responsables seront protégés  |  Erdogan dit que la Turquie envisage de fermer son ambassade à Abu Dhabi, de retirer son ambassadeur et de suspendre ses relations diplomatiques en raison de l’accord entre Israël et les Emirats  |  De l’eau dans le gaz : Selon le sondage Rasmussen, les Noirs n’aiment pas trop Kamala Harris. Un tiers hésitent maintenant à voter pour Biden  |  Sondage : les jeunes électeurs aiment le programme de Trump… quand on le leur présente en leur disant que c’est celui de Biden  |  Incroyable ! Joe Biden salue l’accord de paix entre Israël et les Émirats arabes unis et s’en attribue le mérite !  |  Les Démocrates ont acheté le non de domaine Antifa.com, et l’ont redirigé vers la campagne Biden pendant quelques heures  |  Un groupe marxiste prévoit de faire le siège de la Maison-Blanche pendant 50 jours jusqu’aux élections  |  Au Texas, les joueurs s’agenouillent pour protester contre l’hymne national et se font insulter par le public  |  Nous aurons peut-être des réponses : le FBI se joint à l’enquête sur l’explosion de Beyrouth  |  Le président israélien invite Mohammed bin Zayed des Emirats à visiter Jérusalem quelques heures après l’accord de normalisationLe président israélien invite Mohammed bin Zayed des EAU à visiter Jérusalem  |  La Lituanie désigne le Hezbollah comme une organisation terroriste  |  Ca va faire des étincelles : Les États-Unis ont pour la 1ère fois confisqué 4 navires de combustible iranien en violation des sanctions  |  Après Seattle, les Antifas planifient la création d’une « zone autonome » à Portland, Oregon. Les policiers et l’État Démocrate se sont retirés  |  Les Antifas de Richmond, en Virginie, ont créé une émeute pour soutenir les pilleurs de Chicago  |  Le numéro 2 des Frères musulmans Essam el-Erian meurt dans une prison égyptienne  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Guy Millière le 25 juillet 2020

Un rapport sur l’islam en France a été récemment présenté au Sénat. Un de plus.

Les journaux en ont parlé, et ont dit que le rapport décrivait “une situation plus alarmante que jamais” : c’est exact. La situation décrite est effectivement plus alarmante que jamais. Les journaux ont dit aussi que le rapport définissait des “moyens d’agir”. Il importe de dire, là, que ce n’est pas exact du tout.

Les problèmes commencent dès la description de la situation. Rien n’est faux dans ce qui est écrit, mais les présupposés sous-jacents aux notions utilisées sont, eux, comme à l’accoutumée, gravement erronés. Il est question de “radicalisation islamiste”, et l’”islamisme” est présenté une fois de plus comme une déviation de l’islam n’ayant que fort peu à voir avec celui-ci.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Quiconque connait un tant soit peu l’islam sait qu’il n’existe aucun clivage entre “islamisme” et islam. Un bon Musulman a le devoir de suivre l’intégralité des préceptes du Coran, et s’il le fait, il est “islamiste”, et “radicalisé” aux yeux d’un Occidental qui ne connait pas l’islam, ou qui préfère ne pas regarder la réalité en face. Un Musulman qui ne suit pas l’intégralité des préceptes du Coran est, aux yeux d’un Occidental qui ne connait pas l’islam, ou qui préfère ne pas regarder la réalité en face, un Musulman “modéré”, ou “intégré” : il est, aux yeux d’un bon Musulman, un mauvais Musulman qu’un bon Musulman a le devoir de reconduire vers l’islam.

Et toute tentative d’imposer un islam édulcoré sera vaine (et il est consternant qu’il en soit encore question). Le Coran est défini dans l’islam comme la parole d’Allah et celle-ci ne peut en aucun cas s’édulcorer. Tenter de le faire est considéré en islam comme un crime majeur. Toute volonté de reconduire des “radicalisés” vers un islam édulcoré sera tout aussi vaine : c’est pour cela que les cours de “déradicalisation” proposés à un moment donné par le gouvernement français étaient d’emblée voués à un échec total.

Des Musulmans vivant au contact de l’Occident peuvent finir par poser un regard occidental sur l’islam, et en ce cas, ils quittent en général l’islam. Ils deviennent des apostats, et leur vie est dès lors menacée, car tout bon Musulman a le devoir de tuer tout apostat qui passerait à sa proximité, mais aucun Musulman ne peut passer de l’islam à une version édulcorée de l’islam, car il sait que cette version édulcorée n’est pas l’islam (il peut mentir bien sûr, et trouver un public à anesthésier). Toute volonté d’espérer que le prosélytisme cesse est inepte. Non seulement un bon Musulman a le devoir de reconduire un mauvais Musulman vers l’islam, mais il a le devoir de conduire aussi les infidèles vers l’islam.

L’islam est censé conquérir le monde et soumettre l’humanité entière, et tout bon Musulman doit œuvrer pour que l’islam conquière le monde et soumette l’humanité entière.

La notion de “séparatisme”, qu’on trouve dans le rapport (et ailleurs, hélas) est un contre-sens immense : les bons Musulmans. (Les “radicalisés”) ne se séparent pas. Ils prennent des territoires, y acceptent les autres Musulmans, peuvent y tolérer des infidèles qui baissent la tête et se conduisent en dhimmi (infidèles soumis), mais chassent les infidèles qui refusent d’être dhimmi. Au bout de quelques années, la majeure partie des infidèles qui refusent d’être dhimmi sont partis vivre ailleurs.

La France est confrontée à un grave problème qui porte un nom, l’islamisation. Un nombre croissant de ses territoires sont des territoires pris, et soumis à l’islam. Une part croissante de sa population est musulmane, et les bons Musulmans agissent pour ramener vers l’islam les mauvais Musulmans. Un nombre croissant de non Musulmans se conduisent en dhimmi. Des élus font des descriptions inexactes, et donc inutiles. Ils proposent des remèdes tout aussi inutiles. Quelques années plus tard ils font des descriptions une fois encore inexactes et disent que la situation s’est aggravée. Ils proposent les mêmes vains remèdes. Des islamologues font des descriptions exactes, mais on ne les écoute pas.

Y a-t-il une issue ? Au stade où en sont les choses, je dois dire que je crains le pire. J’aimerais me tromper, mais des signes s’accumulent qui me rendent très pessimiste.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Adapté d’un article publié sur les4verites.com

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz