Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 juillet 2020

Dans une vidéo débordante de haine, cette méchante femme considère que « ne pas avoir un mari » peut aider à « ne pas être violée, tuée et tabassée » – et la presse applaudit.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La fielleuse féministe EELV, élue en partie par des hommes sur lesquels elle crache – s’ils sont masochistes et se détestent à ce point, c’est leur problème et leur malaise, ça coûterait moins cher à la société qu’ils consultent un psychiatre, plutôt que le faire payer à l’ensemble de la société avec des folles furieuses de ce gabarit – était invitée sur RT France en septembre 2018 pour débattre sur la loi bioéthique.

Mais Alice Coffin, qui ne reconnaît ni l’éthique ni les équilibres naturels, bio, entre l’homme et la femme, avait rapidement dérapé dans une tirade répugnante :

« Ne pas avoir un mari, ça m’expose plutôt à ne pas être violée, ne pas être tuée, ne pas être tabassée », avait-elle craché en direct.

« Et cela évite que mes enfants le soient aussi.

C’est dramatique que l’on brandisse cette référence paternelle sans savoir ce qu’est la réalité de la paternité dans le monde actuel », avait-elle ajouté avec animosité.

Récidive

Christophe Girard

Vendredi 24 juillet, lors du Conseil de Paris, celle qui a contribué à la démission de Christophe Girard de la mairie de Paris parce que la maison Yves Saint Laurent avait soutenu Gabriel Matzneff dans les années 80, et que Girard a travaillé pour YSL en 1986-87, a récidivé.

Lors du Conseil, le préfet de police de Paris Didier Lallement a déclaré :

[Je fais un] « salut républicain à Monsieur Christophe Girard qui m’a donné hier une grande leçon de dignité ». 

Puis les élus se sont levés, et la salle dans son entier a offert une standing ovation à Girard. Dans son entier ? Non. La malfaisante Coffin a hurlé – mais en toute bioéthique – « honte à vous » durant les applaudissements. 

La présomption d’innocence n’existe plus, c’est la présomption de culpabilité

Présumé coupable, levez-vous, vous êtes annulé (cancel culture)

Après un appel à la suspension de Christophe Girard « pour faire la lumière », ce qui revient à reconnaître la présomption de culpabilité comme dans les sociétés barbares, l’assistant de la mairie à la Culture accusé sur ses liens avec Matzneff s’est défendu dans Culture media, sur Europe 1. Et il a dénoncé une forme de « justice des réseaux sociaux », de « justice de la rue, de peur et d’intimidation ».

Conclusion

Nous avons notre part de Cancel culture aux Etats-Unis, et je dis tant pis pour les nouilles qui se laissent faire et qui plongent.

Surtout que le panier de crabes socialo – écolo – totalitaire, il pue par tous les pores : le règlement de compte en cours entre socialistes et écolos, c’est un camp du mal contre l’autre.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz