Publié par Magali Marc le 26 juillet 2020

Sondage dans les 10 États les plus disputés : les reportages qui anticipent la défaite de Donald Trump sont « très exagérés »

Article de Susan Berry

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les résultats d’un sondage publié mercredi par l’American Principles Project (APP) et SPRY Strategies ont révélé que le président Donald Trump mène devant Joe Biden dans sept des dix États « battleground »*, avec une faible avance dans quatre d’entre eux.

Selon le sondage, Donald Trump devance actuellement Joe Biden en Géorgie (49-46 %), au Kentucky (60-34 %), au Michigan (50-45 %), au Montana (52-42 %), en Caroline du Nord (49-46 %), en Pennsylvanie (48-47 %) et au Texas (49-45 %).

Les résultats indiquent également que M. Biden est en tête en Arizona (49-45 %), en Iowa (48-46 %) et au Wisconsin (46-45 %).

Il est clair, d’après nos sondages, que les reportages concernant l’imminence de la défaite électorale du président Trump sont grandement exagérés

[…]

Bien que la campagne Trump ait encore beaucoup de travail à faire pour définir Joe Biden comme un inepte catalyseur des pires éléments de la gauche radicale, les fondamentaux de cette course sont encourageants. Si Trump est actuellement à la traîne dans certains États pivots, il est aussi en avance dans plusieurs États où de nombreux experts politiques le donnent pour battu.

Terry Schilling, directeur exécutif de l’APP, une association à but non lucratif consacrée à la défense de la Constitution

Selon un communiqué de presse de l’APP, les dix États ont été sélectionnés sur la base de leur « compétitivité prévisible » lors des élections générales « soit dans la course à la présidence, soit dans une course au Sénat américain, soit dans les deux ».

Le sondage a donné les résultats suivants dans neuf courses pour des sièges au Sénat américain :

  1. Arizona : Mark Kelly (D) 48 % contre Martha McSally (R) 41 %
  2. Géorgie : David Perdue (R) 46 % contre Jon Ossoff (D) 44 %
  3. Géorgie : (élection spéciale) : Doug Collins (R) 29%, Matt Lieberman (D) 23%, Kelly Loeffler (R) 19%, Ed Tarver (D) 9%
  4. Iowa : Theresa Greenfield (D) 45%, Joni Ernst (R) 43%
  5. Kentucky: Mitch McConnell (R) 55%, Amy McGrath (D) 33%
  6. Michigan: Gary Peters (D) 47%, John James (R) 37%
  7. Montana: Steve Daines (R) 47%, Steve Bullock (D) 44%
  8. Caroline du Nord : Cal Cunningham (D) 40 %, Thom Tillis (R) 40 %
  9. Texas: John Cornyn (R) 47 %, M.J. Hegar (D) 37 %

Un autre sondage a également interrogé les participants sur des sujets tels que la question de Black Lives Matter, l’enlèvement de statues et de monuments, les athlètes transsexuels et les interventions médicales, la pornographie en ligne et la suppression de la liberté d’expression par les grandes entreprises.

M. Schilling a résumé les résultats :

Concernant les questions brûlantes d’actualité, les résultats de l’enquête sont également très intéressants :

1. Black Lives Matter est très populaire, jusqu’à ce que les électeurs apprennent ce que Black Lives Matter soutient réellement – alors le groupe devient très impopulaire.

2. Les électeurs détestent l’idée que des hommes biologiques puissent se mesurer à des athlètes féminines dans le sport féminin.

3. Ils s’opposent fermement à ce que les mineurs soient soumis à des changements de sexe ou à une thérapie de conversion sexuelle.

4. Ils veulent protéger les enfants contre la pornographie en ligne et veulent que les entreprises de haute technologie permettent la liberté d’expression sur leurs plateformes.

Selon l’APP, le sondage a été réalisé dans chacun des dix États en utilisant un échantillon scientifique de 42 000 électeurs susceptibles d’avoir voté lors d’au moins deux des quatre dernières élections (2012, 2014, 2016, 2018), en plus des nouveaux électeurs qui se sont inscrits entre le 1er mai 2018 et le 14 juillet 2020.

Les données sont modélisées d’après le taux de participation aux élections générales de 2016, qui est le modèle prévu pour les élections générales de 2020.

Les enquêtes ont été effectuées à l’aide d’une méthode hybride d’utilisation de lignes téléphoniques conventionnelle, de SVI (serveur vocal interactif) et de connexions en ligne vers des téléphones portables.

La taille de l’échantillon et la marge d’erreur sont fournies pour chaque État étudié.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Source : Breitbart

* Les États dits «Battleground States» ou «Swing States» sont considérés comme des États-charnières, États pivots ou États clés, dans lesquels le vote est indécis et peut donc changer de camp, d’un scrutin à l’autre, entre les deux partis dominants et faire basculer le résultat du vote final. Parce qu’aucun des deux grands partis n’y domine le vote populaire, la campagne présidentielle des candidats a tendance à se concentrer sur ces quelques États, qui sont souvent la clé de la victoire.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz