Publié par Albert Soued le 29 juillet 2020

Yehoudah Ben Shmouel ou Yéhouda haH’assid, le Pieux, surnommé « Fils de la Lumière », était un rabbin allemand prolifique de la fin du 12ème siècle vivant à Ratisbonne.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Dans un de ses livres « Sefer haGematriyot », il a fait des prédictions précises sur l’avenir de Jérusalem, basées sur des calculs « guématriques » et astrologiques.

« Quand les Ottomans vont conquérir Jérusalem, ils y régneront pendant 8 jubilés »

Un jubilé correspondant à « 7×7 +1= 50 ans ». Yéhoudah ne dit pas quand ils vont conquérir ce centre du monde. Or, ils l’ont conquis sur les Mamelouks en 1517 , soit 6 jubilés après la mort de Yéhoudah en 1217. 

Yéhoudah poursuit ses prédictions : « Jérusalem deviendra une terre interdite pendant un jubilé, puis, pendant le 9ème jubilé, la ville reviendra à la nation juive. Et au 10ème jubilé, c’est le début des temps messianiques ». 

En effet, en 1917, après une présence de 8 jubilés (4 siècles), battus par la coalition anglo-française, les Ottomans quittent la Terre Sainte et Jérusalem, qui est alors mise entre parenthèse, — puisque sous mandat britannique, elle est devenue « no-man land » — parenthèse qui dure 1 jubilé. Et ce n’est qu’en 1967, lors de la Guerre des Six Jours, qu’Israël, nation indépendante depuis 1948, récupère Jérusalem. C’est le 9ème jubilé qui commence. En 2017, commence  le 10ème jubilé et c’est le début des temps messianiques.

Selon le calendrier hébraïque 2017, est l’an 5777 ou « téshaa’z ». On sait que la décennie « téshaa’=9 » est une décennie de grands changements, un changement de cap qui a commencé en 2009. Entre 2009 et 2017, on est dans le neuf, la nouveauté. En effet, c’est depuis cette date 2009 qu’Israël a pris un essor étonnant qui le place parmi les puissances de ce monde dans de nombreux domaines. 5777, ou « téshaaz », c’est aussi le signe (taw) de la transmission (shin) de la puissance, de la splendeur, de la gloire (a’z).(1) 

2017, c’est aussi l’anniversaire de la mort du prédicateur Yéhoudah ben Shmouel, 8 siècles après sa prédiction.

2017 a été une année remarquable dans « le changement de cap » annoncé. Les Américains ont choisi Donald Trump et les Britanniques le Brexit ; au Moyen Orient un coup d‘état turc provoqué assoit le pouvoir d’un Erdogan qui se prend pour le nouveau Calife, et le chaos s’installe un peu partout en Islam… (2)

Conclusion

Le changement de cap dans le monde et notamment en Israël a commencé en 2009.

On a constaté un certain nombre d’évolutions, parmi elles :

  • en une dizaine d’années Israël a pris son élan exponentiel et s’est distingué comme puissance dans divers domaines
  • le printemps arabe s’est transformé en chaos islamique
  • la société occidentale commence à se désagréger devant l’envahissement par le sud qui « l’ensauvage »

D’après ce texte, l’ère messianique a commencé en 2017, c’est-à-dire que le chaos s’installe progressivement, avant la venue du Messie.

Nous avons déjà émis une opinion en 2013 « Je Suis Vraiment Inquiet » et en 2017 « L’Année 2017 Annonce-t-elle Déjà ce que Sera le 21ème Siècle ? »

Comme prévu, on assiste à l’inversion des valeurs un peu partout. Comme l’écrit si bien la journaliste politologue Melanie Philips « Nous vivons une époque où la vérité est sacrifiée au dogme, où la tolérance cède à la tyrannie et où les esprits de tout l’éventail politique se ferment aux preuves, à la raison et à la complexité ».

En 2020, une pandémie unique dans l’histoire de l’humanité s’installe confinant les êtres humains d’une manière ou d’une autre et provoquant un désastre mondial, risquant d’effacer tous les progrès réalisés sur le plan socio-économique depuis plus de 16 jubilés déjà…. Il n’y a pas de quoi jubiler.

Est-ce la fin du monde ou le début d’une ère nouvelle ? Cela ne dépend que de l’action des hommes pour que les prochaines 222 années soient des années bénies (2).

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Albert Soued

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Notes

  • (1) Métoushael (valeur guématrique 777) est le grand père de ToubalCain (inventeur des outils en cuivre) et de Youval (inventeur des instruments de musique, comme la lyre). A cette époque, Seth naquit à Adam, et on commença alors à invoquer le nom de l’Eternel, dont la Gloire et la Splendeur parvinrent à l’homme (voir Genèse 4/18-26)
  • (2) En 2017, il reste 222 ans pour parvenir à 5999, fin des temps connus. Ces 222 années sont sous le signe de la bénédiction, dont la racine « barekh » en hébreu (bet/resh/khaf) a la valeur guématrique de 222.                                                 
  • Le chiffre 7 a le sens d’accomplissement d’une période, d’un temps, comme pour les 7 jours de la semaine. Le triple 7 de 5777 annonce l’accomplissement prévu de 3 cycles de 2000 ans, et, dans le dernier cycle, une ère messianique de 222 ans, dont la fin annonce un monde nouveau en l’an 6000.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz