Publié par Piotr Stammers le 21 juillet 2020

Deux Arabes soupçonnés d’être impliqués dans l’attentat à la bombe d’août 2019 qui a tué Rina Shnerb, 17 ans, ont été payés par les impôts néerlandais, ont admis lundi à la Chambre des représentants néerlandaise le ministre des affaires étrangères Stef Blok et la ministre du commerce extérieur et de la coopération au développement Sigrid Kaag, rapporte Jewish Press (1).

Les deux terroristes sont Abdul Razaq Farraj et Samer Arabid, membres de l’organisation terroriste du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP).

  • Jusqu’à leur arrestation par Israël fin 2019, les deux terroristes travaillaient pour l’Union des comités de travail agricole (UAWC), une ONG financée par les Pays-Bas.
  • Entre 2013 et 2020, l’UAWC a reçu environ 20 millions de dollars.
  • En 2017, les deux ont reçu un laissez-passer de la représentation néerlandaise à Ramallah avec lequel ils pouvaient s’identifier comme « employés d’une organisation partenaire de la représentation néerlandaise ».
  • L’UAWC était dirigée par Samer Arabid qui supervisait ses comptes.
  • Arabid dirigeait également la cellule terroriste du FPLP qui a assassiné Rina Schnerb et blessé son frère et son père dans une source près de Dolev en août.
  • Farraj a été accusé d’avoir ordonné l’attentat meurtrier contre la famille israélienne. Il est un membre haut placé du FPLP qui a été emprisonné plusieurs fois dans le passé pour sa participation à la promotion d’activités terroristes militaires.

Après leur arrestation en 2019, l’UAWC a mis fin à leur emploi et au versement de leur salaire, Blok et Kaag ont écrit au Tweede Kamer, le parlement néerlandais. Cependant, le cabinet a seulement décidé ce mois-ci de cesser temporairement d’accorder des subventions à l’UAWC.

Une enquête sur les circonstances a été lancée.

ONG Monitor, qui a joué un rôle important dans la révélation de cette affaire, a déclaré :

« Il est louable que les millions de dollars néerlandais versés à ce groupe, lié à une organisation terroriste désignée par l’UE, aient finalement été arrêtés.

Les recherches de NGO Monitor ont longtemps indiqué que les fonds néerlandais soutenaient de tels groupes, et nous avons spécifiquement mis en garde contre cette ONG et ses employés, qui ont été inculpés pour leur implication directe dans l’attentat à la bombe contre une famille, et le meurtre d’une jeune fille de 17 ans l’année dernière », a-t-il ajouté.

L’organisation, qui surveille les ONG opérant contre Israël et est amie de Dreuz info, a exprimé l’espoir que l’enquête « examinera en profondeur les nombreux liens troublants avec le terrorisme, et conduira finalement à une plus grande responsabilité dans le financement futur des ONG ».

Les groupes et individus obsédés par les antisémites néo-nazis, qui les traquent et les poursuivent sur internet – alors qu’ils sont très rarement impliqués dans des attentats et jamais dans des agressions de juifs – feraient mieux de se réveiller, et surveiller de près sur les activités des islamistes européens, certes plus difficiles à traquer, mais combien plus dangereux. Cependant, ils perdraient leurs soutiens dans les organisations juives et « antiracistes ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Piotr Stammers pour Dreuz.info.

  1. https://www.jewishpress.com/news/israel/holland-admits-it-paid-2-terrorists-responsible-for-murder-of-israeli-teen/2020/07/21/

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

17
0
Merci de nous apporter votre commentairex