Publié par Dreuz Info le 19 juillet 2020

Après la guerre, tout le monde critiquait le peuple allemand docile, obéissant à un monstre. Stanley Milgram, psychologue social américain, a voulu mesurer le degré d‘obéissance de ses compatriotes… obéissance à des ordres immoraux.

Milgram a pu observer que la majorité de ses cobayes acceptaient d’infliger un courant électrique, très douloureux ou même mortel, sur ordre d’une autorité reconnue. Son expérience a été refaite sous d’autres formes. Ainsi, sur ordre de médecins, des infirmières ont administré des médicaments qu’elles savaient dangereux et inappropriés.

Toutes les personnes qui ont servi de cobaye et qui ont pu mesurer la facilité avec laquelle elles devenaient des criminels en puissance, ont été traumatisées et il est actuellement interdit de faire ce genre d’expérience considérée comme immorale.

Mais voilà, nos dirigeants ont pu la reproduire, à l’échelle, non d’un laboratoire ou d’un hôpital, mais de plusieurs pays !  Le Corona n’a pu être soigné par des milliers de médecins. Ils ont  obéi, non à leur serment d’Hippocrate qui les incite à faire ce qui est possible, mais à des injonctions venues de l’ »autorité ».  L’ »autorité » disait attendre la venue d’un médicament parfait… les médecins n’ont pas soigné avec le seul médicament disponible.

Pourtant, ce virus – contrairement aux virus de la grippe habituels – pouvait être soigné dès le mois de mars !  La population en a rapidement été informée et l’autorité – avec ou sans prétexte farfelu – a fait disparaître le médicament salvateur, médicament  en vente libre pendant 80 ans, et a interdit aux médecins de l’utiliser… sauf dans les hôpitaux, dans les cas où il était déjà trop tard. Il y a même une interdiction totale suite à un article « scientifique » inventé de toutes pièces !! (1)

Tout le monde, ou presque, a obéi comme l’observait Milgram. Rien qu’en France, 30.000 morts sont à déplorer – de vrais morts contrairement à ce qui se passe dans l’expérience de Milgram ! – alors que la plupart de ces personnes, soignées dès le début de la maladie, auraient pu être sauvées.

Le conditionnement de la population est si facile à obtenir que personne, ou presque, ne trouve à y redire…. que nos « maîtres » et leurs influenceurs (Spin Doctors) n’ont plus aucune gêne devant les Fake News qu’ils nous servent à longueur de temps. Et Corona n’est pas le seul exemple d’ »expérience de Milgram  à grande échelle ».  On peut aussi citer le « réchauffement climatique anthropique » contre lequel il faut lutter pour sauver Gaïa. (2) Qu’il s’agisse de Gaïa ou de Corona, la recherche et  les remèdes rapportent un argent fou à ceux qui organisent  l’expérience.

Et je constate à mon grand regret que l’expérience de Milgram, qui me semblait indispensable à connaître pour lutter contre  l’obéissance servile, pour oser « ne jamais substituer la consigne à la conscience » (Victor Hugo), sert uniquement à ceux qui veulent nous réduire à cette obéissance.

Claude Brasseur

(1) Trois des quatre auteurs de l’article  ont reconnu avoir créé de faux chiffres, de faux renseignements. Le 4e est un expert de l’OMS ; elle a assuré jusqu’il y a peu qu’il n’y a pas de médicament.

(2) Dans le cas de la cause anthropique de la période climatique favorable que nous vivons, il faut quelques connaissances pour comprendre qu’il s’agit d’une tromperie. Dans le cas de Corona, toutes les informations ont circulé. Les escrocs ont compris qu’avec un peu de brouillard verbal dans les médias il n’est même plus nécessaire de gommer les faits…

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous