Publié par Gaia - Dreuz le 1 août 2020

Source : I24news

L’ayatollah a également estimé que la politique de sanctions des Etats-Unis contre son pays avait échoué

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Le guide suprême iranien, Ali Khamenei, a une nouvelle fois écarté vendredi toute éventuelle négociation avec les Etats-Unis car elle profiterait, selon lui, uniquement au président Donald Trump, en campagne pour l’élection présidentielle.

« Ce vieil homme au pouvoir a manifestement utilisé ses négociations avec la Corée du Nord pour faire de la propagande. Maintenant, il veut utiliser (d’éventuelles négociations avec l’Iran) pour l’élection » présidentielle américaine de novembre, a déclaré M. Khamenei, en allusion à M. Trump, âgé de 74 ans. 

En échange d’éventuels pourparlers, Washington réclamerait que Téhéran « réduise (ses) capacités de défense, détruise (sa) puissance régionale et abandonne l’industrie nucléaire vitale », a-t-il ajouté. 

« Il n’est pas logique de se soumettre aux demandes de l’agresseur », a poursuivi M. Khamenei.

Dans un discours télévisé à l’occasion de la fête musulmane de l’Aïd al-Adha, l’ayatollah a également estimé que la politique de sanctions des Etats-Unis contre son pays avait échoué. 

« Il n’y a aucun doute que les sanctions sont un crime, un coup des Etats-Unis contre l’Iran. Mais l’Iranien intelligent a tiré le meilleur parti de cette agression, et a profité (…) des sanctions pour accroître l’autonomie nationale », a indiqué le guide suprême.

Les tensions entre l’Iran et les Etats-Unis, pays ennemis, n’ont cessé de croître depuis le retrait unilatéral en 2018 de l’administration Trump de l’accord sur le nucléaire iranien, suivi du rétablissement de lourdes sanctions américaines.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz