Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 août 2020

Le président Trump a agité le monde médiatique, hier, dans un tweet évoquant la possibilité de reporter les élections présidentielles du 3 novembre.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les raisons qu’il invoque sont les pertes ou l’arrivée tardive de bulletins de vote, et les risques de fraude. Evidemment, les Démocrates – nous sommes très surpris – ont hurlé au mensonge, au scandale, et déclaré que Trump est un dictateur !

Le co-fondateur d’un groupe conservateur influent, la Société fédéraliste a même déclaré que le tweet de Trump évoquant un report des élections est un motif de mise en accusation pour impeachment !

Steven Calabresi, un professeur de droit de la Northwestern University a écrit dans le New York Times (1) :

« Je suis franchement consterné par le récent tweet du président qui cherche à reporter l’élection de novembre. Jusqu’à récemment, j’avais pris comme hyperbole politique l’affirmation des Démocrates selon laquelle le président Trump est un fasciste.

Mais ce dernier tweet est fasciste et constitue en soi un motif de destitution immédiate du président par la Chambre des représentants et de révocation par le Sénat.

Le tweet incriminé disait ceci :

Avec le vote par correspondance généralisé (et non le vote par correspondance en cas de déplacement, ce qui est une bonne chose), 2020 sera l’élection la plus INEXACTE ET FRAUDULEUSE de l’histoire. Ce sera un grand embarras pour les États-Unis », a-t-il écrit.

« [Pourquoi ne pas] retarder l’élection jusqu’à ce que les gens puissent voter correctement, en toute sécurité et sans risque ?

Un taux d’échec des votes par correspondance pouvant aller jusqu’à 21 %

« Plus vous forcez les gens à voter par correspondance, plus vous générerez de bulletins de vote non valables. »

Que le New York Times soit maintenant favorable au vote par correspondance est d’autant plus intéressant qu’en octobre 2012, alors que le quotidien n’était pas atteint de TDS (Trump Derangement Syndrom) il mettait en garde contre exactement les mêmes problèmes que dénonce Trump aujourd’hui : « L’erreur et la fraude augmentent avec le vote par correspondance » écrivait-il (2).

« À l’échelle nationale, écrit le New York Times en 2012, l’utilisation des bulletins de vote par correspondance et d’autres formes de vote a plus que triplé depuis 1980 et représente aujourd’hui près de 20 % de l’ensemble des votes.

Pourtant, les statistiques montrent que les votes par correspondance sont moins susceptibles d’être comptés, plus susceptibles d’être compromis et plus susceptibles d’être contestés que ceux qui sont exprimés dans un isoloir.

Les fonctionnaires électoraux rejettent près de 2 % des bulletins de vote envoyés par la poste, soit le double du taux de vote en personne. »

https://www.nytimes.com/2012/10/07/us/politics/as-more-vote-by-mail-faulty-ballots-could-impact-elections.html

Et pour bien enfoncer le clou, le quotidien précise :

« Plus vous forcez les gens à voter par correspondance, » a déclaré M. Sancho, « plus vous générerez de bulletins de vote non valables. »

Les experts électoraux affirment que les difficultés créées par les votes par correspondance pourraient bien affecter les résultats cet automne et au-delà.

https://www.nytimes.com/2012/10/07/us/politics/as-more-vote-by-mail-faulty-ballots-could-impact-elections.html

Sur 35,5 millions, seulement 27,9 millions de votes par correspondance ont été comptés

Lors de la dernière élection présidentielle, écrit le journaliste, 35,5 millions d’électeurs ont demandé des bulletins de vote par correspondance, mais seuls 27,9 millions de votes par correspondance ont été comptés, selon une étude de Charles Stewart III, politologue au Massachusetts Institute of Technology.

• Il a calculé que 3,9 millions de bulletins demandés par les électeurs ne leur sont jamais parvenus,

• 2,9 millions de bulletins supplémentaires reçus par les électeurs n’ont pas été renvoyés aux responsables des élections,

• et les responsables des élections ont rejeté 800 000 bulletins.

Cela suggère un taux d’échec global pouvant atteindre 21 %.

https://www.nytimes.com/2012/10/07/us/politics/as-more-vote-by-mail-faulty-ballots-could-impact-elections.html

Mais apparemment, lorsque le président Trump dit la même chose que le NYT – alors que le vote par correspondance sera cette année la méthode par défaut, aggravant d’une manière catastrophique le problème signalé en 2012, ce sont des propos fascistes.

Plus de vote par correspondance = plus de fraude

Le second argument du président américain, c’est le risque de fraude.

Si vous vérifiez sur les sites de fact-checking concernant les accusations de fraude électorale, ils font tous des gorges chaudes et parlent de « théories conspirationnistes de la droite ».

Pourtant, le quotidien de référence de la gauche est sans appel : « le vote par correspondance augment le risque de fraude ».

« Bien que la fraude dans le vote par correspondance soit beaucoup moins courante que les erreurs innocentes », écrit le NYT, « elle est beaucoup plus répandue que la fraude dans le vote en personne, selon les administrateurs électoraux.

• En Floride, les scandales des bulletins de vote par correspondance semblent arriver comme une horloge au moment des élections. Avant les primaires de cette année, par exemple, une femme de Hialeah a été accusée d’avoir falsifié la signature d’un électeur âgé, un crime, et de posséder 31 bulletins de vote par correspondance remplis, soit 29 de plus que ce qui est autorisé par une loi locale.

« Le droit de faire compter son vote est aussi important que l’acte de voter lui-même », a déclaré le juge Paul H. Anderson de la Cour suprême du Minnesota, cité par le Times.

https://www.nytimes.com/2012/10/07/us/politics/as-more-vote-by-mail-faulty-ballots-could-impact-elections.html

Mais c’était en 2012… et ça ne sortait pas de la bouche de Trump.

La fraude dans les maisons de retraite

Je cite le New York Times (2) afin de ne pas être accusé d’être partial ou de diffuser les théories complotistes de la droite :

Les administrateurs électoraux ont un terme pour désigner une des faiblesses principales du vote par correspondance. Ils l’appellent « la culture des mamies ».

« Le problème », a déclaré Murray A. Greenberg, ancien procureur du comté de Miami, « est en fait la collecte des bulletins de vote par correspondance dans les centres pour personnes âgées ».

Les personnes affiliées à des campagnes politiques « aident les gens à voter par correspondance », dit-il. « Et le mot aide est à mettre entre guillemets. »

• Les électeurs des maisons de retraite peuvent être soumis à des pressions subtiles, à une intimidation pure et simple ou à une fraude.

• Le secret de leur vote est facilement compromis.

• Et leurs bulletins de vote peuvent être interceptés à l’aller comme au retour.

https://www.nytimes.com/2012/10/07/us/politics/as-more-vote-by-mail-faulty-ballots-could-impact-elections.html

Acheter des votes par correspondance

Les bulletins de vote par correspondance facilitent également l’achat et la vente des votes. Ces dernières années, des tribunaux ont invalidé des élections municipales dans l’Illinois et l’Indiana en raison de bulletins de vote par correspondance frauduleux.

https://www.nytimes.com/2012/10/07/us/politics/as-more-vote-by-mail-faulty-ballots-could-impact-elections.html

Ce que dit la commission sur la réforme des élections fédérales en 2005

Jimmy Carter : « Les bulletins de vote par correspondance restent la plus grande source de fraude électorale potentielle. »

Dans un rapport de 2005 signé par le président Jimmy Carter et James A. Baker III, qui a été secrétaire d’État sous le premier président George Bush, la Commission sur la réforme des élections fédérales a conclu (3) que « les bulletins de vote par correspondance restent la principale source de fraude électorale potentielle ».

Mais c’était en 2012… et ça ne sortait pas de la bouche de Trump.

31 cas de fraude au bureau de vote sur un milliard

Justin Levitt est professeur à la Loyola Law School, Los Angeles. Il est considéré comme un des grands spécialistes de la fraude électorale, et est régulièrement entendu devant la Commission électorale du Sénat des États-Unis (4) (5) (6) (7).

Voici ce qu’il écrit dans le Washington Post (8), l’un des deux journaux les plus à gauche des Etats-Unis avec le NYT, qu’on ne soupçonnera pas de véhiculer les conspirations de fraude électorale de la droite, pour expliquer que l’obligation de présenter une carte d’identité pour voter n’évite pas les fraudes, qui s’organisent autour du vote par correspondance :

« Jusqu’à présent, j’ai trouvé environ 31 incidents différents (dont certains impliquent des bulletins de vote multiples) depuis 2000, partout dans le pays.

Pour mettre les choses en perspective, les 31 incidents s’inscrivent dans le contexte des élections générales, primaires, spéciales et municipales de 2000 à 2014, soit plus d’un milliard de bulletins de vote déposés au cours de cette période. »

https://www.washingtonpost.com/news/wonk/wp/2014/08/06/a-comprehensive-investigation-of-voter-impersonation-finds-31-credible-incidents-out-of-one-billion-ballots-cast/

« La fraude électorale existe », précise cependant le professeur : par correspondance.

« Mais les lois obligeant la carte d’identité n’évitent pas les fraudes dont vous entendez parler. »

« La plupart des lois actuelles [pour la carte d’identité] ne sont pas conçues pour mettre fin à la fraude sur les bulletins de vote par correspondance. »

Au contraire « les lois exigeant une pièce d’identité aux bureaux de vote poussent davantage de personnes à voter par correspondance, ce qui présente de nombreux dangers réels » comme « l’achat de votes, ou la coercition, ou les faux formulaires d’inscription, ou le fait de voter à partir d’une mauvaise adresse, ou le bourrage des urnes par des fonctionnaires impliqués dans l’escroquerie. »

https://www.washingtonpost.com/news/wonk/wp/2014/08/06/a-comprehensive-investigation-of-voter-impersonation-finds-31-credible-incidents-out-of-one-billion-ballots-cast/

Tous les Démocrates réclament le vote par correspondance, pourquoi ?

Vous avez sans doute remarqué que ce sont les Démocrates, et les médias qui leur servent de chambre d’écho pour la présidentielle, qui poussent au vote par correspondance. Et vous pouvez demander pourquoi.

Vous ne trouverez pas la réponse dans le New York Time en 2020. Mais vous la trouverez dans le Times de 2012, je cite :

Les efforts pour éviter la fraude dans les bureaux de vote ont une conséquence ironique, a déclaré (4) Justin Levitt, professeur à la Loyola Law School, à la commission judiciaire du Sénat en septembre 2012.

Ils vont « pousser plus d’électeurs vers le système de vote par correspondance en cas d’absence, où la fraude et la coercition ont été documentées comme étant des préoccupations réelles et légitimes ».

« C’est-à-dire, » ajoute le professeur, « qu’une loi ostensiblement conçue pour réduire l’incidence de la fraude est susceptible d’augmenter le taux auquel les électeurs utilisent un système connu pour succomber plus fréquemment à la fraude ».

https://www.nytimes.com/2012/10/07/us/politics/as-more-vote-by-mail-faulty-ballots-could-impact-elections.html

Un professeur de Yale concourt :

« Selon les experts en droit électoral, il est difficile d’imaginer une fraude électorale en personne d’une ampleur suffisante pour faire basculer une élection, avec des dizaines, voire des centaines de personnes commettant un crime en public en se faisant passer pour quelqu’un d’autre, sans parler du risque exceptionnel.

Il existe des alternatives beaucoup plus simples et plus efficaces pour commettre une fraude à une telle échelle », déclare Heather Gerken, professeur de droit à Yale.

« Vous pourriez voler des bulletins de vote par correspondance, bourrer une urne, soudoyer un administrateur électoral ou manipuler une machine de vote électronique », a-t-elle déclaré.

Cela explique, dit-elle, « pourquoi toutes les preuves d’élections volées concernent des bulletins de vote par correspondance ».

https://www.nytimes.com/2012/10/07/us/politics/as-more-vote-by-mail-faulty-ballots-could-impact-elections.html

Des tests en taille réelle « désastreux »

CBS a envoyé 100 bulletins de vote fictifs, simulant 100 électeurs, à plusieurs endroits de Philadelphie, dans le cadre d’une expérience (9) visant à déterminer le temps qu’il faut à un bulletin de vote par correspondance pour arriver à temps et être compté.

« Nous allons voir entre 80 et 100 millions d’électeurs recevoir leur bulletin de vote de cette façon », a déclaré Tammy Patrick, ancienne responsable des élections en Arizona, à Tony Dokoupil, co-animateur de « CBS This Morning ».

https://www.cbsnews.com/news/covid-19-vote-by-mail-ballot-counted-election/
  • Une semaine après l’envoi des premiers bulletins de vote, la plupart des bulletins n’étaient pas arrivés à la boîte postale établie pour le test.
  • Après avoir demandé un responsable et leur avoir expliqué la situation, les enveloppes ont été retrouvées.

« Ils les avaient rangés ailleurs », a déclaré le postier.

  • Ensuite, un autre problème est arrivé : le courrier était mal trié.

« Nous avons reçu une carte d’anniversaire envoyée par Mike à Ronnie », a déclaré le journaliste M. Dokoupil.

  • Sur le lot initial envoyé une semaine plus tôt, 97 votes sur 100 sont arrivés.
  • Trois personnes, soit 3 % des électeurs, ont été effectivement privées de leur droit de vote par correspondance, alors qu’ils l’ont envoyé une semaine avant la date.

Dans une élection serrée, précise CBS, 3 % peuvent être décisifs.

  • Quatre jours après l’envoi du deuxième lot de bulletins de vote fictifs, 21 % des votes n’étaient pas arrivés.

Cachez-moi ces milliers de bulletins de vote par correspondance rejetés pour cause de retard

Election workers sort vote-by-mail ballots for the presidential primary at King County Elections in Renton, Washington on March 10, 2020. (Photo by Jason Redmond / AFP) (Photo by JASON REDMOND/AFP via Getty Images)

Voilà le pot-aux-roses dont les médias ne vous parleront pas : lors d’élections par correspondance pendant la pandémie de coronavirus, des milliers d’électeurs n’ont pas pu exprimer leur vote : leur bulletin n’est pas arrivé.

  • Une analyse de la NPR (11) (National Public Radio, très à gauche comme un s’en douterait) a révélé que lors des élections primaires tenues jusqu’à présent cette année, au moins 65 000 bulletins de vote par correspondance ont été rejetés parce qu’ils étaient arrivés après la date limite – souvent sans que l’électeur en soit responsable.

    Et le nombre d’erreurs risque de progresser de manière exponentielle et non proportionnelle en automne lorsque 100 millions de personnes voteront par correspondance et pousseront au-delà de ses limites un organisme public déjà désuet – notre courrier de tous les jours en atteste.

Imaginez les conséquences, les procès, les contestations, ou tout simplement le décalage de plusieurs semaines, avec les taux d’erreurs suivants, relevés par NPR, en cas de vote serré :

EtatVotes par correspondanceRejetés pour cause de retard (pas forcément de la faute des électeurs)
Virginia67,5655.63%
Arkansas4,5073.02%
Oklahoma24,7383.01%
Rhode Island107,3142.65%
New Hampshire27,7512.26%
Minnesota155,1762.03%
Pennsylvania1,460,7001.07%
Vermont30,2491.00%
Arizona104,6150.85%
Georgia1,160,6780.74%
Missouri62,1030.65%
Michigan877,5580.53%
South Dakota89,3110.53%
South Carolina77,8320.39%
Nebraska419,9890.23%
Wisconsin*1,182,9960.22%
Mississippi21,6090.16%
Source: NPR survey of individual Secretary of State and state election offices (11)

*Le délai du Wisconsin a été prolongé de six jours en raison d’une ordonnance du juge.

Des villes et des victimes

  • Floride – Les démocrates et les groupes progressistes ont déposé plainte pour faire changer les règles. 18 504 votes par correspondance – plus de 1,3 % du total – ont été rejetés lors des primaires de mars pour diverses raisons, dont le non-respect des délais. Le procès fait valoir que les bulletins de vote par correspondance ne devraient être envoyés – et non reçus – qu’à 19 heures le jour du scrutin, le cachet de la poste faisant foi (12).
  • New Jersey Montclair (13) – Renée Baskerville, qui a perdu l’élection municipale de Montclair par 195 voix, a indiqué que plus de 400 bulletins de vote n’ont pas été pris en compte et qu’elle contestera les résultats. 8 % des bulletins de vote ont été disqualifiés à cause de non-concordance des signatures (vous signez toujours pareil ? Pas moi) et autres erreurs.
  • New Jersey, Nutley (13) – Une marge encore plus serrée dans la course de Nutley a conduit à l’égalité entre les deux premiers, avec 4 586 voix chacun ; le candidat avec le troisième plus grand total a manqué une triple égalité par 37 voix. Traditionnellement, celui qui obtient le plus grand nombre de voix devient maire. Les vainqueurs ont accepté de diviser le mandat et de servir chacun deux ans sur les quatre ans que dure le mandat ; le troisième en ligne envisage de contester, car 197 votes ont été rejetés pour des « erreurs ».
  • New Jersey – La Ligue des électrices du New Jersey, a déposé plainte en affirmant que le plus grand défaut du système de vote par correspondance de l’État est qu’au moins 1 % de tous les bulletins de vote par correspondance sont rejetés parce que la signature ne correspond pas à celle qui figure sur la demande de votes par correspondance ou sur le registre des électeurs. Cependant, explique la ligue, les différences de signature sont plus fréquentes chez les personnes âgées, les personnes d’origine étrangère, et les handicapées.
  • New Jersey (13) – Le gouvernement Phil Murphy a signé un décret portant à sept jours le délai de dépouillement des bulletins de vote. Pour les primaires du 7 juillet, les comités électoraux des comtés ont été autorisés à compter tous les bulletins de vote dûment affranchis reçus jusqu’à sept jours après l’élection.
  • New Jersey fraude par correspondance (14) – À Paterson, le FBI enquête sur des centaines de bulletins de vote qui ont été postés en liasses à partir de trois endroits différents. A Irvington, des fonctionnaires ont trouvé des bulletins de vote avec une écriture identique.
  • Dans le Maryland, tous les électeurs inscrits étaient automatiquement censés recevoir des bulletins de vote par la poste, environ 160 000 bulletins, soit environ 5 % de ceux envoyés, n’ont pas été distribués, selon les fonctionnaires, rapporte CNN (15).
  • Des dizaines de milliers d’électeurs de l’État de Washington n’ont pas reçu les bulletins de vote par correspondance qu’ils avaient demandés lors des dernières primaires (15).
  • Environ 14 000 électeurs absents n’ont pas obtenu leur bulletin de vote dans le Wisconsin, un État qui n’a remporté l’élection présidentielle de 2016 que par 23 000 voix environ (15).
  • En Georgie, la primaire a été calamiteuse (16). Le Parti démocrate a déclaré dans un communiqué de presse que plus de 943 000 électeurs avaient renvoyé un bulletin de vote par correspondance cette année, alors que près de 285 000 l’avaient fait lors de l’élection de 2018, forçant le gouverneur à donner aux électeurs trois jours ouvrables supplémentaires après la date de notification du rejet de leur bulletin de vote pour régler les éventuels problèmes, a déclaré le directeur des élections de Géorgie, Chris Harvey, dans un communiqué.
  • New Jersey – pour les élections du 12 mai (17), environ 17,4 % des 684 375 bulletins de vote envoyés dans 31 des municipalités ont été renvoyés. Sur les 119 087 bulletins retournés, 11 453, soit 9,6 %, ont été refusés.
  • New York – Le 19 juin, plus de 29 000 résidents de la ville de New York qui ont demandé un bulletin de vote par correspondance n’ont pas encore reçu de bulletin ou d’enveloppe du bureau des élections de la ville à trois jours des élections primaires, rapporte le New York Times (18), qui ajoute : « Les responsables des élections s’inquiètent de plus en plus du fait que des milliers d’électeurs qui ont demandé un vote par correspondance ne recevront pas le leur à temps pour le renvoyer avant la date limite de mardi, le cachet de la poste faisant foi. » Ces 29 000 résidents représentent environ 4 % des 708 000 personnes qui ont demandé et reçu un bulletin de vote par correspondance.
  • La Californie a rejeté 100 000 bulletins de vote par correspondance en raison d’erreurs.

    Les données électorales du secrétaire d’État californien obtenues par Associated Press (19) montrent que 102 428 bulletins de vote par correspondance ont été disqualifiés dans les 58 comtés de l’État, soit environ 1,5 % des près de 7 millions de bulletins de vote par correspondance retournés.

    Ce pourcentage est le plus élevé dans une primaire depuis 2014, et le nombre total est le plus élevé dans une élection à l’échelle de l’État depuis 2010.
  • Pennsylvanie – A Pittsburgh, des bulletins de vote par correspondance remplis ont été renvoyés aux électeurs au lieu d’être livrés au bureau des élections du comté d’Allegheny. Plusieurs douzaines de bulletins de vote ont été mal étiquetés et réexpédiés à l’expéditeur. « Ça se passe vraiment dans tout Pittsburgh, » a déclaré un responsable de la poste (20).
  • Avant cela, dans l’Etat de Pennsylvanie, certains fonctionnaires ont émis des craintes que tout le monde ne reçoive pas son bulletin de vote suffisamment tôt pour le renvoyer au bureau électoral de son comté avant 20 heures le mardi 2 juin, date limite (23).
  • New Orleans, Louisiane – Sandra Wilson, responsable du registre d’Orléans, a expliqué à la chaîne locale WDSU (21) que quelque 4 000 demandes de bulletins de vote par correspondance ont été découvertes le 1er juillet dans un bureau de poste de la Nouvelle-Orléans. Elle a dit qu’elle ne savait pas depuis combien de temps ils étaient là, et elle a dit que les postiers les ont livrés à son bureau à l’hôtel de ville ce jour-là – une chance qu’elle les ait vus.
  • Ohio – Plus de 300 bulletins de vote du comté de Butler perdus dans le courrier suite à la primaire par correspondance de l’Etat (22).
  • Ouest Virginie – Un transporteur postal a été accusé de tentative de fraude sur les demandes de vote par correspondance (24).
  • Enfin, dans le New Jersey, un camion postal a pris feu suite à un accident de la route, et « les bulletins de vote ont probablement été détruits » (25).

J’ai relevé des pertes de bulletins, des erreurs, des bulletins retournés ou annulés dans l’Indiana (26) ; à Chicago, où des milliers de bulletins de vote ont été perdus (27) ; à Dallas où un homme a été condamné pour avoir falsifié plus de 1 200 bulletins de vote par correspondance (28) ; à New York, où les officiels parlent d’un « déluge de bulletins non comptés » le 23 juin (29) ;

Conclusion

Imaginez : nous sommes le 4 novembre. La course à la présidence a été serrée. Donald Trump (ou Joe Biden) est en tête avec 500 000 votes, comme lors du vote populaire de 2000. Mais un million de bulletins de vote par correspondance ont été rejetés…

Si seulement 1 % des bulletins de vote par correspondance n’est pas remis aux électeurs dans les États clés cet automne, cela pourrait faire pencher la balance lors d’une élection présidentielle serrée et déclencher une crise constitutionnelle, écrit CNN qui dans le même article accuse le président Trump de délirer en parlant des risques électoraux (15).

La tendance actuelle est de dire que la fraude électorale est une idée irrationnelle car extrêmement rare, que le fait de brandir le spectre d’une fraude électorale massive n’est qu’un argument politique infondé. Depuis 2012, le New York Times a totalement retourné casaque, et affirme maintenant (10), après avoir amplement démontré le contraire (1) (2), que « Les affirmations du président sur la fraude généralisée n’ont que peu ou pas de fondement ».

Le quotidien écrit que lorsque Trump dit que « les bulletins de vote par correspondance pourraient être volés aux transporteurs, contrefaits ou falsifiés par les forces intérieures des États-Unis ou par « les puissances étrangères qui ne veulent pas voir Trump gagner », il se réfère aux théories complotistes.

Sauf que ces « théories complotistes » étaient imprimées en 2012 dans le New York Times, lequel ne les considérait ni comme des théories, ni comme des complots.

Mais c’était en 2012 et Trump n’était pas candidat à une élection présidentielle. Et en 2020, Donald Trump a appris sa leçon : sa claire victoire de 2016 a été immédiatement contestée par les Démocrates, et si cette fois, sa victoire est plus serrée, ils la refuseront en se servant des déclarations du président.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.nytimes.com/2020/07/30/opinion/trump-delay-election-coronavirus.html
  2. https://www.nytimes.com/2012/10/07/us/politics/as-more-vote-by-mail-faulty-ballots-could-impact-elections.html
  3. http://www1.american.edu/ia/cfer/report/report.html
  4. http://www.judiciary.senate.gov/pdf/11-9-8LevittTestimony.pdf
  5. https://www.judiciary.senate.gov/imo/media/doc/7-17-13LevittTestimony.pdf
  6. https://republicans-oversight.house.gov/wp-content/uploads/2018/05/Levitt-Testimony-2020-Census-Hearing-05082018.pdf
  7. https://www.govinfo.gov/content/pkg/CHRG-112shrg71326/html/CHRG-112shrg71326.htm
  8. https://www.washingtonpost.com/news/wonk/wp/2014/08/06/a-comprehensive-investigation-of-voter-impersonation-finds-31-credible-incidents-out-of-one-billion-ballots-cast/
  9. https://www.cbsnews.com/news/covid-19-vote-by-mail-ballot-counted-election/
  10. https://www.nytimes.com/2020/06/24/us/politics/trump-vote-by-mail.html
  11. https://www.npr.org/2020/07/13/889751095/signed-sealed-undelivered-thousands-of-mail-in-ballots-rejected-for-tardiness
  12. https://healthyelections.org/sites/default/files/2020-06/Florida%20Election%20Memo.pdf
  13. https://www.northjersey.com/story/news/new-jersey/2020/05/21/nj-primary-2020-election-what-we-learned-from-mail-in-ballot-testing/5212163002/
  14. https://www.northjersey.com/story/news/paterson-press/2020/05/20/paterson-nj-election-officials-disqualify-19-percent-votes-cast/5233032002/
  15. https://www.cnn.com/2020/06/20/politics/absentee-voting-election-problems/index.html
  16. https://www.cnn.com/2020/06/16/politics/georgia-primary-rejected-absentee-ballots/index.html
  17. https://www.njspotlight.com/2020/06/one-in-10-ballots-rejected-in-last-months-vote-by-mail-elections/
  18. https://www.nytimes.com/2020/06/19/us/politics/nyc-vote-by-mail.html
  19. https://www.pbs.org/newshour/nation/california-rejected-100000-mail-in-ballots-because-of-mistakes
  20. https://www.publicsource.org/reports-emerge-of-completed-mail-in-ballots-being-returned-to-voters-instead-of-delivered-to-allegheny-county-elections-office/
  21. https://www.wdsu.com/article/orleans-registrar-4000-mail-in-ballot-requests-sat-at-post-office/33279835#
  22. https://www.wlwt.com/article/more-than-300-butler-county-ballots-lost-in-mail-following-ohios-mail-in-primary/32451399#
  23. https://www.nbcphiladelphia.com/news/local/pennsylvania-mail-in-ballot-didnt-arrive-heres-what-to-do/2412438/
  24. https://www.whsv.com/content/news/Pendleton-County-mail-carrier-charged-with-altering-absentee-ballot-requests-570777221.html
  25. https://www.lawenforcementtoday.com/mail-in-ballots-may-have-been-destroyed-in-nj-postal-truck-fire/
  26. https://www.jconline.com/story/news/local/lafayette/2020/05/28/mail-ballots-sent-weeks-ago-still-not-arrived-lafayette/5273910002/
  27. https://www.lawenforcementtoday.com/mail-in-ballots-may-have-been-destroyed-in-nj-postal-truck-fire/
  28. https://www.foxnews.com/opinion/texas-ag-ken-paxton-trump-is-right-and-twitter-is-wrong-is-saying-mail-in-ballot-fraud-is-a-real-problem
  29. https://www.nbcnewyork.com/news/local/ny-mail-in-voting-deluge-fuels-uncounted-ballots-confusion/2534878/

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz