Publié par Christian Larnet le 2 août 2020

Alors que les émeutiers ont déjà attaqué les bâtiments fédéraux, pillé des commerces, détruit des statues, blessé des policiers et tué d’autres activistes, ce week-end, Antifa et Black Lives Matter ont trouvé une nouvelle cible : la bible.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Une vidéo postée sur Twitter samedi montre des émeutiers tenant des pancartes « Black Lives Matter » jetant des Bibles dans les flammes. On voit les activistes heureux se lever et regarder les flammes brûler les pages des bibles.

« Des militants de gauche apportent une pile de Bibles à brûler devant le tribunal fédéral de Portland », a écrit Ian Cheong, dans son tweet qui accompagne la vidéo.

La violence de ces manifestants est ironique, s’agissant de protester contre les brutalités policières.

Dans le fil de discussion, Cheong a précisé :

« Je ne sais pas ce que brûler la Bible a à voir avec le fait de protester contre les brutalités policières.

Ne vous faites pas d’illusion : ces protestations et ces émeutes ne sont rien d’autre qu’une tentative de démanteler toute la civilisation occidentale et de bouleverser des siècles de tradition et de liberté de religion », a-t-il poursuivi.

Donald Trump Jr. a également commenté la vidéo comme étant une opération d’Antifa.

« Nous passons maintenant à la phase de brûlage des livres. Je suis presque sûr qu’Antifa ne représente pas ce qu’ils disent être. Peut-être qu’il suffit d’enlever « anti » de leur nom et c’est parfait », a-t-il écrit.

D’autres utilisateurs de Twitter ont reconnu que le fait de brûler des Bibles confirme ce que beaucoup pensent depuis le début des émeutes.

« Il y a un but à tout cela. Les manifestants signalent qu’ils vont démanteler et remplacer toute notre histoire », a tweeté un autre utilisateur.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz