Publié par Jean-Patrick Grumberg le 3 août 2020

Deux fronts d’attaques terroristes contre Israël dimanche soir, aux frontières de Gaza et de la Syrie, pas du Liban où tous les yeux sont rivés ces dernières semaines.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il est fort possible que le Hezbollah et ses alliés à Gaza aient coordonné les opérations, tous étant soutenues et décidées par l’Iran. L’armée israélienne a annoncé avoir déjoué une attaque terroriste à la frontière avec la Syrie, et repoussé des attaques de missiles à la frontière avec Gaza.

Syrie

Selon les derniers rapports, l’incident impliquant 4 militants qui ont essayé de poser des bombes artisanales le long de la frontière du Golan et qui ont ensuite été tués s’est produit près de Tel Fares dans le Golan sous contrôle israélien

Des terroristes ont été tués par les forces de l’IDF (Force de défense israélienne) alors qu’ils tentaient de poser des IED à la frontière du Golan sont morts.

Tôt lundi matin, l’armée israélienne a déclaré qu’elle a repéré un groupe de quatre personnes qui avaient placé des explosifs le long de la clôture de la frontière avec la Syrie sur le plateau du Golan.

Les soldats ont repéré le groupe près d’un avant-poste frontalier pendant la nuit et, soutenus par un appui aérien, « ont tiré simultanément vers le groupe de quatre terroristes », a déclaré l’armée. Des premiers rapports sur les frappes aériennes d’Israël ont été évoqués ce lundi matin à Quneitra.

Aucun Israélien n’a été blessé.

Un porte-parole de l’armée israélienne a déclaré qu’il était trop tôt pour dire si l’escouade appartenait à une organisation quelconque, mais qu’Israël tenait « le régime syrien pour responsable ». Il pourrait s’agir selon nos informations d’une cellule du Hezbollah qui opère du côté syrien du Golan.

Il n’y a pas eu de commentaire immédiat de la part de la Syrie.

Israël tient la Syrie pour responsable de cette attaque déjouée à la frontière. Elle s’est produite lors de fortes tensions avec le Hezbollah à la frontière avec le Liban.

L’armée avait remarqué une « activité irrégulière » dans cette zone depuis environ une semaine et y avait une équipe de commando des forces Maglan en embuscade, a déclaré le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, un porte-parole de l’armée.

Dans un tweet, ce dernier a décrit l’opération avec un humour très British :

« Les troupes israéliennes ont déjoué une attaque à la bombe par quatre ex-terroristes ».

Ex-terroristes, parce qu’ils ont été tués !

Gaza

La nuit de dimanche a mis fin à plusieurs mois de calme à la frontière avec la bande de Gaza (à part une mignonne petite roquette début juillet 2020).

Un missile ait été tiré sur le territoire israélien avec l’objectif de tuer des juifs. Le disposition « Dôme d’acier » a lancé un certain nombre de missiles pour intercepter celui qui a été lancé depuis Gaza.

« Un projectile a été tiré depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien et a été intercepté par le système anti-fusée « Iron Dome », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Un porte-parole du conseil régional de Shaar Hanegev, la zone où les sirènes ont retenti, a déclaré dans un communiqué que le projectile n’avait causé aucun dommage ni aucune victime.

Les forces israéliennes ont ensuite riposté en frappant un certain nombre de cibles terroristes du Hamas dans l’enclave. En réponse à la roquette qui a été tirée sur Israël depuis Gaza, les avions de chasse ont frappé des installations souterraines terroristes du Hamas à Gaza.

La semaine dernière, la frontière entre Israël et le Liban a été le terrain d’affrontements après qu’un escadron du Hezbollah ait tenté de s’infiltrer en Israël. Selon l’IDF, une fois repérée, la cellule à réussi à s’enfuir au Liban.

Aucune condamnation de ces attaques contre Israël, ni par l’ONU, ni par les grandes organisations humanitaires internationales, ni par les médias : Les Israéliens doivent être présentés comme les agresseurs, et lorsqu’ils sont victimes des agressions du vrai colonisateur impérialiste islamique, les médias se font très discrets.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz