Publié par Jean-Patrick Grumberg le 4 août 2020

La vidéo obtenue par DailyMail.com que vous allez visionner provient des caméras de surveillance de Lane et Alex Kueng, les deux policiers qui ont été appelés sur les lieux par les propriétaires du magasin Cup Foods où George Floyd a tenté de payer avec un faux billet.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

La vidéo apporte un certain nombre d’éléments nouveaux, que voici détaillés :

  1. George Floyd est agité dès les premiers instants de son interpellation. Il commence immédiatement à résister à son arrestation, et à se plaindre de tout et de rien : il est manifestement sous l’effet de la drogue.
  2. Floyd ment en disant que sa mère vient de mourir (elle est décédée deux ans plus tôt).
  3. Il ment lorsque pour refuser de monter dans la voiture de police, il affirme qu’il est claustrophobe. Comment je sais qu’il ment ? Mais parce qu’il était au volant de sa propre voiture quelques minutes plus tôt.
  4. A peine assis dans la voiture de police, il commence à dire qu’il n’arrive pas respirer parce qu’il est claustrophobe. Mais nous savons qu’il ment sur ce point. Cela explique pourquoi, lorsqu’il continue à affirmer qu’il ne peut plus respirer, les policiers ne le croient pas.
  5. Les propos des policiers montrent qu’il n’existe pas la plus petite preuve ou indication que sa mort ait été motivée par le racisme, mais plutôt par les procédures policières.
  6. La vidéo montre que les policiers ont tenté plus d’une dizaine de fois, calmement, de lui demander de se calmer et d’obéir à leurs ordres.
  7. L’officier de police a sorti son arme lorsque Floyd a refusé de montrer ses deux mains sur le volant. Dès que le policier voit les deux mains de Floyd, il range son arme.
  8. Floyd s’est retrouvé plaqué au sol lorsqu’il s’est échappé de la voiture de police par la droite. A un moment donné, il dit même qu’il préfère être au sol que dans la voiture de police.

Et le premier imbécile qui affirme que je suis en train de justifier la mort de George Floyd doit réviser ses leçons d’analyse de texte qu’on enseigne dès la 5e…

Un troisième policier demande la levée de toutes les charges retenues contre lui

L’agent de police de Minneapolis Tou Thao a demandé que les accusations portées contre lui soient annulées, en disant qu’il n’avait aucun moyen de savoir qu’un crime allait être commis.

Tou Thao est l’un des anciens officiers de police de Minneapolis qui a assisté à la scène où Derek Chauvin a le genou sur le cou de George Floyd pendant près de neuf minutes, et l’enquête devra dire si elle a entraîné sa mort.

Tou Thao demande l’abandon des poursuites au motif qu’il n’avait aucun moyen de savoir qu’un crime allait être commis, et que l’État n’a pas même prouvé qu’il avait commis un crime, ni même qui a commis un crime.

Selon les documents déposés fin juillet devant le tribunal de district du comté de Hennepin, l’avocat de Thao réclame l’abandon des accusations au motif qu’elles ne sont pas étayées par une cause probable en vertu de la loi du Minnesota.

Thao, 34 ans, et ses collègues J Alexander Kueng, 27 ans, et Thomas Lane, 36 ans, ont tous été accusés de complicité de meurtre au second degré et de complicité d’homicide au second degré pour ne pas être intervenus dans le meurtre désormais notoire qui a eu lieu le 25 mai.

  • J Alexander Kueng a déjà notifié son intention de plaider non coupable en raison de son droit à l’autodéfense et de l’emploi de la force justifiable.
  • Thomas Lane a été le premier des trois à contester les accusations, son avocat Earl Gray ayant déposé une motion de rejet lors de la toute première comparution de son client au tribunal, au mois de juin.
  • L’avocat de Thao, Robert Paule, a fait valoir que l’État n’a pas réussi à démontrer « par une cause probable – que M. Thao savait que l’ancien officier Derek Chauvin et d’autres personnes allaient commettre un crime ni que sa présence avait pour but de favoriser la perpétration de ce crime ».
  • Selon Paule, les faits ne soutiennent pas non plus l’allégation selon laquelle les actions de Thao « ont favorisé la commission du crime sous-jacent pour complicité ».
  • Thao est le seul officier qui n’a pas touché Floyd.
  • L’avocat relève que « Thao s’est inquiété du fait qu’un certain nombre de citoyens s’étaient rassemblés et observaient les agents soumettre M. Floyd et des problèmes de circulation potentiels, et le défendeur s’est donc interposé entre ces citoyens et les trois agents qui formaient M. Floyd. »

La requête en irrecevabilité de Thao sera entendue le 11 septembre, juste après la requête déposée par Lane.

Les trois officiers accusés de complicité ont été libérés sous caution.

Seul Derek Chauvin reste en détention dans la prison de haute sécurité du Minnesota à Oak Park Height, où il sera détenu jusqu’à son procès, prévu pour le 8 mars 2021.

Chauvin a renoncé à son droit d’exiger un procès dans les 60 jours, car l’État et sa défense ont demandé plus de temps pour procéder aux interrogatoires préalables qui, au dernier rapport, ont donné lieu à 8130 documents et 750 enregistrements audiovisuels.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz