FLASH
[12:11] Explosion entendue partout en région parisienne : c’est un avion qui a passé le mur du son  |  Les sénateurs Républicains élaborent un projet de loi pour protéger les femmes, et empêcher les transsexuels de participer aux compétitions sportives féminines  |  Le directeur politique de Biden au Texas impliqué dans une escroquerie de collecte de bulletins de vote par correspondance  |  Le FBI déclassifie un document alléguant que l’affaire de la collusion russe était l’idée d’Hillary Clinton, Obama a été informé  |  Un trafiquant de drogue belge détourne un hélicoptère loué à son PROPRE NOM pour libérer sa femme prisonnière, découvre que la prison est trop petite pour y atterrir  |  Plus de 3 100 victimes de coups de feu dans le Chicago démocrate cette année  |  De Blasio dit qu’il infligera une amende à toute personne à New York qui ne porte pas de masque – le taux d’infection dépasse les 3 %  |  Le mouvement Amal condamne Macron pour avoir accusé les chiites d’avoir provoqué l’échec de formation du gouvernement libanais  |  Nasrallah : Les accusations de trahison de Macron sont inacceptables et condamnables  |  Les troupes indiennes ouvrent le feu à la frontière dans la région himalayenne contestée du Cachemire  |  Arménie vs Azerbaïdjan. 4ème journée : les combats continuent, des Kurdes et des Turcs syriens auraient été recrutés  |  Portland : Une émeutière menace de déféquer devant la porte d’un policier si sa voiture est rayée  |  L’agresseur de Charlie Hebdo accusé de tentative d’assassinat terroriste  |  Le débat présidentiel commence. Suivez nos commentaires sur le fil Twitter de Dreuz  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Manuel Gomez le 4 août 2020

Ce 27 juillet 2020, sur l’un des principaux quotidiens algériens « El Moudjahid » a été publié un long article, signé Kamel Bouslama, destiné, paraît-il, vers nous, qui sommes des « nostalgériques » et des « revenchards » de l’Algérie Française.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’objectif principal de ce document étant de nous prouver que l’Algérie existait déjà, en tant qu’Etat-nation, depuis la nuit des temps… en tous les cas durant des siècles avant 1830.

Pour preuves, jugées irréfutables par Kamel Bouslama, un extrait in extenso d’un livre de l’historien Adrien Berbugger :

De facto comme de juré, les frontières actuelles Est-Ouest de l’Algérie remontent à celles de son ancêtre «la Numidie» de Massinissa, lui-même ayant régné sur ce premier état nord-africain que l’humanité ait connu.

Il me semblait, mais peut-être me trompais-je, que ni la France, ni les Français d’Algérie, n’avaient jamais mis en doute « les frontières de l’Algérie », surtout quand Bouslama nous apprend, ce que nous ignorions, « que l’Algérie est encadrée par quatre limites naturelles : au nord la mer, au sud le désert, à l’ouest le Maroc et à l’est la Tunisie et l’Orient ».

A présent nous le savons.

Nous ignorions également « que le Maroc, l’Algérie et la Tunisie avaient toujours formé trois groupes politiques distincts, trois contrées tout à fait différentes ».

A présent nus le savons. Merci Kamel Bouslama, merci « El Moudjahid » !

La moralité, de ce brillant et instructif (pour nous) article, pour nous faire comprendre que sont totalement fausses les assertions « Etat fabriqué » et « Création artificielle » de la France.

Selon « El Moudjahid », cela serait une ineptie concernant l’Algérie. Ineptie avancée par, bien entendu, les « nostalgériques » et les « revenchards » de l’Algérie Française et pseudo-historiens à la solde d’officines notoirement connues (cela s’adresse, peut-être, à Benjamin Stora, bien que j’en doute, mais nous aimerions bien savoir de quelles officines il s’agit ?) car nous aurions tout intérêt, et serions bien avisés, de toujours vérifier ce que nous disons ou écrivons, en nous documentant aux bonnes sources (celles probablement auxquelles se réfèrent Kamel Bouslama et « El Moudjahid ») car nous risquons de mettre notre langue, ou le doigt, dans un engrenage d’où il nous sera difficile de sortir indemne (Gardons-nous bien de ne pas mettre autre chose « que la langue ou le doigt »).

« Avis donc à tous les pseudo-historiens imposteurs et falsificateurs – urbi et orbi – de l’histoire de notre pays ! »

Fin de ce brillant article et des extraits du livre de l’historien (ni imposteur, ni falsificateur, il en faut au moins un !) Adrien Berbegger.

Qu’il me soit permis de rappeler à Kamel Bouslama, que, malgré son désir d’un « Etat-nation », ce ne fut jamais le cas.

Après les ères Paléolithique et Néolithique, et après que « votre pays » ait vu défiler les Phéniciens X° siècle avant J.C., puis les Grecs, les Carthaginois, les Vandales, les Romains puis, enfin, les Arabes et les Turcs, avant les Français, en 1830, ce ne fut qu’un territoire de pillages et de massacres.

Les premiers habitants sédentarisés de ce territoire qui s’appelait alors « Numidie » furent les Berbères (de Nomades) et ce ne fut qu’une suite de royaumes berbères, ceux des Massyles et des Massaesyles.

Massinissa, que vous citez, né en 240 avant l’ère chrétienne, fut effectivement le souverain de ce pays, qui comprenait également l’Ifriqya (Tunisie), et son petit-fils, Jugurtha, s’est rallié à Rome durant les guerres puniques et la Numidie, alors réunifiée, lui appartint jusqu’à la colonisation romaine de ce qui était alors la Maurétanie, qui fut divisée en trois royaumes :

  • Maurétanie Tangitane (Bogud) – Maroc.
  • Maurétanie Césarienne (Bocchus) – Algérie.
  • Maurétanie Proconsulaire – Tunisie.

Qu’il me soit permis de répondre donc à Kamel Bouslama, et par la même occasion au quotidien « El Moudjhid » que si certains d’entre-nous ont, encore, la « nostalgérie » de ce pays que nous avons créé, l’Algérie Française, nous ne sommes en aucun cas « des revanchards » mais plus simplement déçus de constater que la seule chose que vous ayez conservée d’intact ce sont vos frontières, car votre pays est redevenu, en soixante années, la terre inculte de l’avant colonisation, qu’il ne produit plus rien, qu’il ne vit que d’importations, dont plus de la moitié de sa population est dans la misère et le chômage et que sa jeunesse ne rêve que de s’enfuir vers d’autres cieux.

Vous êtes fier de vos frontières, Kamel Bouslama, alors fermez-les !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Manuel Gomez pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz