Publié par Gaia - Dreuz le 8 août 2020

Source : Valeursactuelles

L’une d’elle s’est vue refuser l’entrée d’un magasin Leclerc pour une tenue de sport, l’autre d’une enseigne Géant Casino pour un décolleté. 

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

A l’heure où les femmes voilées militent pour le burkini, d’autres sont refoulées pour des tenues jugées trop provocantes. Ces derniers jours, deux jeunes femmes ont partagé, sur les réseaux sociaux ou dans les médias, des expériences humiliantes liées à la façon dont elles étaient habillées. L’une d’elle a affirmé sur TikTok avoir été refoulée d’un supermarché Leclerc à cause de sa tenue de sport, l’autre d’une enseigne Géant Casino pour un décolleté jugé trop provoquant par le vigile, rapporte le quotidien régional Var-Matin

« Je suis choquée, outrée »

La première jeune femme, prénommé Agathe, a partagé cette situation ubuesque sur le réseau social TikTok. « Je voulais faire mes courses au Leclerc », explique-t-elle face caméra. « Je suis interdit de rentrer parce qu’apparemment c’est une tenue provocante », poursuit la jeune femme, en montrant ses vêtements, une brassière qui s’arrête au-dessus du ventre et un pantalon legging moulant. « Je suis choquée, outrée, j’ai envie de tout casser. Une tenue de sport et brassière est jugée provocante », s’est-elle indignée en commentaire. Sur le réseau social chinois, la vidéo de la jeune femme a déjà été « aimée » plus de 500 000 fois, provoquant des commentaires choqués et compatissants. 

« Jamais sentie aussi humiliée »

La seconde jeune femme, prénommée Marion, a raconté son expérience au quotidien Var-Matin. Âgée de 25 ans, elle est allée acheter des couches pour son bébé, vendredi 31 juillet, dans un Géant Casino de Six-Fours (Var). A son arrivée, le vigile lui a refusée l’entrée, lui expliquant qu’elle était « trop dénudée ». En cause, un simple décolleté. « J’étais habillée correctement ! J’avais passé vite fait une jupe en coton et un bustier, avec juste un petit trou [entre les seins, NDLR] », déplore-t-elle auprès du quotidien. La responsable du magasin a même donné raison à l’agent de sécurité. « Ils m’ont fait passer pour une moins que rien, devant tout le monde ! J’avais beau me défendre, ils ne voulaient rien entendre ! », s’indigne-t-elle, expliquant qu’elle ne s’était « jamais sentie autant humiliée ». La jeune femme a porté plainte et Géant Casino s’est « confondu en excuses ». L’enseigne lui a proposé un bon d’achat qu’elle a refusé. 

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz