Publié par Gaia - Dreuz le 8 août 2020

Source : Francesoir

Un point de vue brésilien sur la situation, traduction d’un article rédigé en anglais 

Pour ceux touchés par la pandémie, ou qui ont peur de mourir, de perdre leur famille ou leurs amis, je tiens à vous informer : je suis porteur de bonnes nouvelles.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Je ne connais ni Trump ni Bolsonaro », a déclaré  Didier Raoult, professeur de maladies infectieuses à l’IHU-Marseille, le 24 juin, lors de son audition devant la commission d’enquête parlementaire française.

Là, j’ai vu que le Professeur avait déjà compris la situation et ceux qui étaient responsable de cette vague qui l’a malmenée.

Cette vague, l’a mis, par hasard, comme une pièce importante au centre de l’échiquier du conflit géopolitique le plus féroce depuis la fin de l’Union soviétique.

En plus de sa déclaration de ne pas connaître Trump ou Bolsonaro, assez amusant en soi, car Raoult a essayé de prendre ses distances avec ces deux dirigeants, l’infectiologue a rapporté des choses importantes :il a subi des menaces de mort peu de temps après avoir proposé le traitement COVID-19 avec de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine, deux médicaments bon marché et génériques.

Le médecin à l’origine des menaces a été retrouvé. Il est de l’hôpital universitaire de Nantes.

Paradoxalement, au cours des 6 dernières années, il a été la personne qui a reçu le plus d’argent de Gilead, une grande société pharmaceutique.

Ici, j’essaie de mettre en place, pièce par pièce, le puzzle de ce que je considère comme la plus grande farce de l’histoire moderne. Du coup je me suis plus occupé à construire un argumentaire complet qu’un document court. Il comprend des analyses, y compris les nouvelles, de différents points de vue.

Cet article parle de science, de guérison, de politique, de géopolitique, de psychologie de masse et de groupe. Avec le scénario établi, il n’est pas difficile de prédire les bonnes et les mauvaises choses qui se produiront dans les mois et les années à venir.

Tout au long de cet article, le lecteur découvrira la chose la plus importante : les circonstances dans lesquelles cette histoire viciée a été mise en place. Le lecteur sera également invité, en lui-même, à conclure si le traitement proposé par Didier Raout fonctionne ou non.

Et vous comprendrez également comment la majorité de la classe scientifique Nord Américaine, d’Amérique latine et d’Europe, régions du monde sous forte influence des États-Unis, ont été dirigées vers une erreur incroyablement grossière.

En plus des faits et des chiffres, qui sont accompagnés de liens externes, tout ce que j’écris sont mes propres opinions, basées sur les faits. C’est mon point de vue et la façon dont je vois le monde qui devient complètement fou devant nos yeux.

Je n’ai pas peur de le signer lors de sa publication, même si je sais que de nombreux scientifiques brésiliens restent contre l’usage de ces médicaments et répètent qu’il n’y a « aucune preuve scientifique » de son bon fonctionnement.

Une chose attirera l’attention j’en suis sûr : le simple fait que je doive donner des exemples avec une logique incroyablement basique, comme si je parlais aux enfants, pour expliquer les faits. C’est nécessaire. La farce est allée si loin que j’ai besoin de nombreux exemples et analogies pour ramener à la raison.

J’ai signé ce document de mon nom, afin que l’on puisse me trouver aujourd’hui ou à l’avenir, si mes analyses s’avèrent incorrectes. Après tout, ce n’est pas une revendication simple ou légère.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz