Publié par Magali Marc le 9 août 2020

Le temps presse pour Joe Biden. Alors qu’il prédisait que l’annonce de la sélection de sa colistière aurait lieu dès la première semaine d’août, son équipe de campagne a fait savoir qu’il aurait besoin d’une semaine de plus. Le nom de la candidate à la vice-présidence doit pourtant être connue avant le 17 août, date du début de la convention démocrate. Pour l’instant, il s’est contenté de dire qu’il a réduit le nombre de candidates considérées.

Pour les lecteurs de Dreuz, j’ai traduit l’article de Monica Showalter, paru sur le site d’American Thinker, le 8 août.

*******************

Le dernier recours de Joe Biden: choisir Gretchen Whitmer pour être sa colistière

Joe Biden est au pied du mur.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Confronté à une foule de candidates noires au passé compromettant, chacune pouvant provoquer sa défaite, Joe Biden cherche à contourner la liste officielle afin de considérer sérieusement la candidature de la Gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer, et la prendre éventuellement pour être sa colistière (et donc sa Vice-présidente s’il est élu).

Selon le journal Detroit News :

Gretchen Whitmer s’est rendue dans le Delaware le weekend dernier pour rencontrer Joe Biden, le candidat démocrate présumé à l’élection présidentielle, afin qu’ait lieu une première séance en personne avec une candidate potentielle, à l’approche d’une décision, selon l’agence Associated Press (AP).
Mme Whitmer, qui est la co-présidente nationale de la campagne de M. Biden, a rendu visite à l’ancien vice-président dimanche dernier, selon deux Démocrates haut placés du Michigan qui se sont exprimés sous le couvert de l’anonymat à l’AP car ils n’étaient pas autorisés à discuter publiquement de la question. La Gouverneur d’un État-charnière qui en est à son premier mandat figure depuis longtemps sur sa liste des candidates possibles.

Fin juillet, deux Démocrates bien connus ont déclaré au Detroit News que la campagne de Biden avait autorisé la sélection de Mme Whitmer comme candidate potentielle. À l’époque, l’avocat de Southfield, Barry Goodman, membre des équipes financières de Mme Whitmer et de M. Biden, a déclaré qu’il avait cru comprendre que la Gouverneure néophyte avait été « évaluée de manière approfondie.

Il est probable qu’elle fait maintenant partie des principales candidates à la Vice-présidence parce qu’elle pourrait supposément amener les électeurs du Michigan, un État-charnière, à voter pour le Parti Démocrate.

C’est mieux que ce que peuvent apporter les trois principales candidates noires – l’ex-conseillère à la Sécurité nationale de Barak Obama, Susan Rice, la Sénatrice Kamala Harris ou la Représentante Karen Bass -, mais comme ces dernières, Mme Whitmer traîne un lourd bagage.

C’est un signe que Joe Biden est vraiment coincé. Il s’est déjà lié les mains en disant qu’il comptait choisir une candidate féminine, et il est bien connu qu’il voulait une candidate noire à une période où il était beaucoup question de Black Lives Matter dans les médias.

Le problème, c’est que les trois candidates qu’il a retenues sont de véritables catastrophes ambulantes.

Susan Rice

L’ancienne conseillère du National Security Council (le Conseil de sécurité nationale) , Susan Rice, est comme une vieille pantoufle chaude pour Joe Biden qui a travaillé avec elle pendant huit ans.

Mais elle est aussi un paratonnerre qui va attirer les foudres des Conservateurs pour avoir menti aux Américains concernant l’attaque du consulat de Benghazi en 2012, une installation diplomatique américaine.

À l’époque, elle a prétendu qu’il s’agissait seulement d’une foule surexcitée et non pas d’une véritable attaque terroriste. De plus, elle a fait rendre publiques les identités de dizaines d’Américains innocents pris dans le filet d’une enquête des agences de renseignement, un abus assez étonnant de la confiance du public et du pouvoir du gouvernement.

Elle est également connue pour sa grossièreté et son manque de courtoisie envers ses opposants. De plus, elle n’a aucune expérience en dehors de Washington. Elle est à l’aise avec le vieux Joe, mais n’apporterait au parti rien d’autre que des critiques.

Kamala Harris

La Sénatrice Kamala Harris, est une procureure véreuse qui a couché avec le parrain du pouvoir en Californie, Willie Brown, pour se hisser au sommet de sa profession. Elle a accusé Biden d’être raciste pendant les débats et n’a obtenu aucun vote lorsqu’elle a fait campagne dans l’Iowa.

Son sourire faux n’a pas trompé les habitants du Midwest qui l’ont rejetée avant même qu’elle ait pu se présenter aux élections primaires, ce qui signifie qu’elle n’apporterait rien au parti, peut-être même pas la Californie. Pire encore pour Joe, elle a l’air affamé de pouvoir, elle est soupçonnée, probablement de façon réaliste, de chercher à obtenir le poste de Joe.

Karen Bass

La Représentante Karen Bass, est appréciée parce qu’elle est sympathique.

Elle a une personnalité agréable et elle n’a pas l’ambition de prendre la place de Joe à la présidence. Mais elle a un passé assez édifiant en tant qu’agente de facto du régime castriste. Elle n’apporte que sa base californienne déjà acquise au parti, et grâce à elle, M. Biden pourrait dire adieu à la Floride (et ses électeurs cubains qui ont fui le régime de fidel Castro).

C’est ce que les Démocrates ont de mieux à offrir et Biden est tellement désespéré qu’il est prêt à abandonner la liste convenue des candidates noires afin de trouver quelqu’un qui pourrait apporter ce dont il a besoin pour franchir la ligne d’arrivée.

Ce groupe ne le satisfait pas. Et avouons-le, le Biden, qui est confiné dans son sous-sol la plupart du temps et dont les facultés mentales s’affaiblissent, va avoir besoin de l’aide d’une acolyte. Mme Whitmer pourrait faire l’affaire.

Gretchen Whitmer

Son problème, c’est qu’elle a récemment pris de mauvaises décisions.
Je n’ai pas une idée claire de la façon dont elle est perçue dans le Michigan – selon un sondage, sa popularité a augmenté. Pourtant, elle a mis en place des programmes «éveillés» en accord avec Black Lives Matter, tel qu’un programme de rééducation pour tous les employés de l’État afin de lutter contre le «racisme systémique», ce que de nombreux électeurs n’apprécient pas.

Mais d’après ce que nous avons vu d’elle en dehors de l’État, elle est plutôt un cadeau pour les Républicains à cause de son horrible bilan en ce qui a trait au coronavirus.

Tout d’abord, elle est l’un des gouverneurs des États démocrates qui ont enregistré le plus grand nombre de décès et ont eu la pire réaction au coronavirus.

Le nombre de décès dans le Michigan s’élève maintenant à 6 524, avec 95 470 cas au total, soit un taux de mortalité plus élevé que dans la plupart des États.

Mme Whitmer est l’un des cinq gouverneurs qui ont encombré les maisons de retraite avec des patients atteints du virus de Wuhan et qui ont ensuite refusé d’annuler l’ordonnance même lorsqu’il a été connu qu’il s’agissait d’une condamnation à mort.

C’est dans son État que l’homme fou souffrant de problèmes de santé mentale a battu un homme âgé dans une maison de retraite, signalant ainsi que les personnes âgées ne sont pas correctement prises en charge sous sa gouverne.

Peut-être bien que ses partisans dans le Michigan n’ont pas de problème avec ça, mais ce n’est pas un avantage au yeux de ceux qui ne vivent pas dans le Michigan et peuvent clairement voir les abus se produire.

Son bilan face au virus va au-delà de ces mauvaises décisions. Il y a les fermetures continues, les écoles fermées, avec quelques fermetures d’entreprises particulièrement dures. C’est elle qui a interdit la vente de semences de jardin, et de se rendre dans sa maison de campagne isolée sur un lac.

Son mari a cherché à profiter d’un bref dé-confinement, et a essayé de passer outre à la file d’attente pour une promenade en bateau sur le lac.

Est-ce qu’elle a l’air de quelqu’un qui peut amener des votes à Joe ?

Elle est devenue le visage du confinement et de l’incompétence, une tueuse de personnes âgées dans les maisons de retraite comme le gouverneur Andrew Cuomo.

Elle est l’image de l’incompétence des États démocrates qui ont prolongé la crise de la pandémie, même si une grande partie du monde a pu s’en débarrasser et revenir à la normale.

En l’inscrivant comme colistière de Joe Biden, ce dernier deviendra le défenseur d’un confinement permanent et prolongé et tout ça pour convaincre les électeurs de l’élire président.

Est-ce que ça ressemble à une stratégie viable ?

Mais Joe a un autre problème.

La Représentante californienne Maxine Waters, qui est un membre influent du Congressional Black Caucus, ne peut pas sentir Gretchen Whitmer.
Lors d’une interview, Mme Waters a déclaré à Essence (un magazine de mode):

« Nous savons que nous allons avoir une femme noire comme vice-présidente. Laissez-moi vous garantir ceci, sur la base de tout ce que je sais et comprends, et de l’aide qu’il a déjà obtenue de la communauté noire … il ne peut pas rentrer à la Maison Blanche sans qu’une femme noire soit vice-présidente. »

Mme Whitmer semble être populaire auprès des électeurs noirs, mais pour Mme Waters, ce n’est pas suffisant.

Elle veut une candidate noire, ou alors…

C’est important car les électeurs noirs ne sont déjà pas très enthousiastes envers Joe Biden.

Il semble que Joe pourrait remporter le Michigan avec Mme Whitmer comme colistière, mais il perdrait le vote noir, comme toutes les autres pertes qu’il subirait avec les candidates noires problématiques – comme par exemple, la Floride.

Pourquoi M. Biden a-t-il tant de mal à prendre une décision ?

C’est le signe que sa campagne est en difficulté. Il doit choisir parmi un tas de mauvaises candidates, toutes aussi incapables que lui. S’il ne peut pas choisir une colistière sans prendre quelqu’un qui ne lui apporte rien, il est fichu.

Son désespoir est manifeste.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Traduction de Magali Marc (@magalimarc15) pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Source :

https://www.americanthinker.com/blog/2020/08/desperate_biden_grasps_for_gretchen_whitmer_as_potential_running_mate.html

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz