FLASH
[12:11] Explosion entendue partout en région parisienne : c’est un avion qui a passé le mur du son  |  Les sénateurs Républicains élaborent un projet de loi pour protéger les femmes, et empêcher les transsexuels de participer aux compétitions sportives féminines  |  Le directeur politique de Biden au Texas impliqué dans une escroquerie de collecte de bulletins de vote par correspondance  |  Le FBI déclassifie un document alléguant que l’affaire de la collusion russe était l’idée d’Hillary Clinton, Obama a été informé  |  Un trafiquant de drogue belge détourne un hélicoptère loué à son PROPRE NOM pour libérer sa femme prisonnière, découvre que la prison est trop petite pour y atterrir  |  Plus de 3 100 victimes de coups de feu dans le Chicago démocrate cette année  |  De Blasio dit qu’il infligera une amende à toute personne à New York qui ne porte pas de masque – le taux d’infection dépasse les 3 %  |  Le mouvement Amal condamne Macron pour avoir accusé les chiites d’avoir provoqué l’échec de formation du gouvernement libanais  |  Nasrallah : Les accusations de trahison de Macron sont inacceptables et condamnables  |  Les troupes indiennes ouvrent le feu à la frontière dans la région himalayenne contestée du Cachemire  |  Arménie vs Azerbaïdjan. 4ème journée : les combats continuent, des Kurdes et des Turcs syriens auraient été recrutés  |  Portland : Une émeutière menace de déféquer devant la porte d’un policier si sa voiture est rayée  |  L’agresseur de Charlie Hebdo accusé de tentative d’assassinat terroriste  |  Le débat présidentiel commence. Suivez nos commentaires sur le fil Twitter de Dreuz  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 août 2020

Nous sommes en octobre 1945. Dans ses « Notes sur le Nationalisme » (1) Orwell tente de répondre à une question qui le taraude depuis plusieurs années : pourquoi des personnes par ailleurs rationnelles adoptent-elles des croyances irrationnelles ou même contradictoires sur la politique ?

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

En tant que socialiste engagé à la fin des années 1930, Orwell s’est ouvertement moqué de ceux qui prétendaient être les champions de la classe ouvrière tout en méprisant ouvertement les véritables travailleurs. Rien n’a changé en 2020.

Car Orwell voyait le double langage, le deux poids deux mesures, que certains dénoncent pas peu de gens voient, jusque maintenant.

  • Il a vu par exemple le Parti communiste britannique (PCB) affirmer que la Seconde Guerre mondiale n’était rien d’autre qu’une aventure impérialiste, jusqu’au moment où le premier soldat allemand a franchi la frontière soviétique. A ce moment, elle est devenue instantanément pour le PCB une noble lutte pour la liberté humaine.
  • Son expérience la plus difficile des deux poids deux mesures a eu lieu à Barcelone en 1937.

    L’année précédente, il s’était rendu en Espagne pour combattre dans la guerre civile du côté républicain.

    Ses mauvaises relations avec le parti communiste britannique l’ont amené à s’engager dans la milice d’un parti socialiste antistalinien, le POUM (Partido Obrero de Unificación Marxista, ou Parti des travailleurs pour l’unification marxiste).

    Alors même qu’il menait une campagne acharnée, difficile, en plein hiver, dans les montagnes d’Aragon, le POUM a fait l’objet d’une campagne de propagande implacable de la part des républicains pro-soviétiques, qui insistaient sur le fait qu’il s’agissait d’un front secret pour le fascisme.
  • En mai et juin 1937, le POUM et les autres organisations indépendantes de gauche à Barcelone ont été brutalement réprimés par le gouvernement républicain, ainsi que par les communistes soutenus par l’Union soviétique.
  • Orwell a vu ses amis et ses camarades subir – déjà – la Cancel culture, être arrêtés et, dans certains cas, fusillés.
  • À son retour en Grande-Bretagne, il trouva le Parti communiste britannique déterminé à transformer l’image du POUM en Parti fasciste. Pourquoi ? Parce qu’admettre qu’il puisse y avoir une différence d’opinions à l’intérieur des groupes de gauche par rapport à l’Union soviétique, ou que les communistes espagnols puissent avoir agi injustement, était inacceptable.

La trahison du POUM par les communistes a pesé sur le moral d’Orwell pendant la Seconde Guerre mondiale, et La ferme des animaux* a fourni un exutoire à sa colère. Elles ont également inspiré ses « Notes sur le nationalisme ».

Notes sur le nationalisme

Orwell n’y parle pas seulement de loyauté envers le pays.

Il a plutôt utilisé le nationalisme comme un raccourci pour évoquer différents types de loyauté : du groupe envers un pays, envers une religion, un parti politique ou une idéologie.

  • Un nationaliste peut être défini par son appartenance à un groupe, ou par son opposition à un groupe, ce qu’Orwell appelait le nationalisme « négatif ».
  • Orwell a utilisé les antisémites comme exemple de ce dernier.
  • Autre nationalisme négatif : la « minorité de pacifistes intellectuels dont le motif réel, bien que non admis, semble être la haine de la démocratie occidentale et l’admiration du totalitarisme ».
  • Il s’est ensuite attaché à expliquer comment tout le monde – aussi raisonné et équilibré soit-il – est capable de penser de manière irrationnelle et partiale lorsque notre sens de l’identité de groupe est remis en question.

Il a ainsi identifié trois caractéristiques de la pensée « nationaliste ».

  1. Premièrement, l’obsession – le besoin de l’idéologue de tout filtrer à travers une lentille idéologique.
  2. Deuxièmement, l’instabilité – la capacité de l’idéologue à passer de la croyance en une chose, à la croyance rapide en une autre, pour suivre la ligne du parti.
  3. Et troisièmement, l’indifférence à la réalité.

Le fait inadmissible

Un des aspects les plus intéressants des « Notes sur le nationalisme » est le « fait inadmissible », si commun dans les médias qu’on croirait ce trouble mental né avec les réseaux sociaux et internet qu’on oublie qu’il est partie intégrante de la nature humaine.

  • Un « fait inadmissible » est quelque chose qui est largement prouvé comme étant vrai, qui est accepté comme étant vrai, mais qui pourtant ne peut pas être admis par les adeptes d’une idéologie particulière.
  • Ou, s’ils admettent le fait, ils expliquent ou le rejettent comme étant sans importance, un fait minime.

Orwell donne un exemple :

« The Liberal News Chronicle », écrit-il, « a publié, comme exemple de barbarie choquante, des photographies de Russes pendus par les Allemands.

Puis, un an ou deux plus tard, il a publié avec une chaleureuse approbation des photographies presque similaires d’Allemands pendus par les Russes ».

Le « fait inadmissible anticipe la double pensée de 1984*, dans laquelle les atrocités « sont considérées comme normales et, lorsqu’elles sont commises par son propre camp et non par l’ennemi, méritoires ».

Ainsi, explique Orwell dans une phrase dont nous souffrons quotidiennement de l’inversion morale qu’elle dévoile, « le premier pas sur le chemin trompeusement court du totalitarisme est de croire que nos ennemis politiques représentent une menace si grave que les vaincre prime sur la vérité, la cohérence ou le bon sens. »

« Pour ceux qui se sentent profondément concernés par la politique contemporaine, certains sujets sont devenus tellement infectés par des considérations de prestige qu’une approche véritablement rationnelle est presque impossible », a écrit M. Orwell.

Tout espoir est donc perdu d’être honnête lorsqu’on parle de politique ? Ou devons-nous éviter complètement la politique ?

Orwell pense qu’il ne faut pas abandonner.

« Je pense qu’il faut faire de la politique – en utilisant le mot dans un sens large – et qu’il faut avoir des préférences : c’est-à-dire qu’il faut reconnaître que certaines causes sont objectivement meilleures que d’autres, même si elles sont avancées par des moyens tout aussi mauvais », a-t-il écrit, révélant ainsi ce biais qu’il dénonce lui-même.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://www.orwellfoundation.com/the-orwell-foundation/orwell/essays-and-other-works/notes-on-nationalism/

*En achetant le livre avec ce lien, vous soutenez Dreuz qui reçoit une commission de 5%. Cette information est fournie pour assurer une parfaite transparence des conséquences de votre action, conformément à la recommandation 16 CFR § 255.5 de la Federal Trade Commission.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz