Publié par Rosaly le 11 août 2020

«Chaque pays a le droit et le devoir de sauver son identité, sa culture, ses valeurs, ses principes, son héritage.» (Père Boulad)

Légalisation de l’avortement jusqu’au terme de la grossesse pour «détresse psychosociale».

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’amendement 524 prévoyant la prise en compte de la «détresse psychosociale» dans l’examen des demandes d’interruption médicale de grossesse (IMG) a été adopté en deuxième lecture lors du vote de la loi de Bioéthique dans la nuit du 31 juillet au 1er août. Il y a de quoi s’interroger sur l’urgence d’un tel vote en catimini en pleine nuit .

Bioéthique ? Où est l’éthique dans cette loi autorisant l’infanticide pour «détresse psychosociale», un critère invérifiable ?

Les Dr Mengele du XXIe siècle ont de beaux jours devant eux !

Qui sont les nazis ?

Les patriotes ou les progressistes islamo-gauchistes ?

Ceux qui défendent la famille ou ceux qui la détruisent par des lois criminelles ?

Ceux qui encouragent une politique pro-famille afin de stimuler la natalité, redresser ainsi la démographie pour éviter le grand remplacement en cours en Occident ou ceux qui incitent à l’avortement à la chaîne des Occidentales et puis militent en faveur de l’immigration africano-arabo-musulmane pour lutter contre la dénatalité, qu’ils contribuent à favoriser ?

Mais l’avortement jusquà la 5e semaine de grossesse ne suffit plus, l’enfant à naître peut désormais être légalement tué à 9 mois, juste avant sa naissance. Autoriser la mise à mort d’un enfant prêt à naître est un crime contre l’Humanité. Où sont les défenseurs des droits de l’enfant? Ceux qui ont légiféré pour cet amendement scélérat ont-ils eu des enfants, ont-ils tenus des nouveau-nés dans leurs bras, ont-ils assisté à leurs premiers cris ?

Si oui, comment ont-ils pu voter en leur âme et conscience une loi qui va les condamner à mort juste avant leur naissance ? La peine de mort est ainsi rétablie, non pour les monstres, mais pour les bébés à naître. Il y a-t-il encore trop de bébés blancs qui viennent au monde, qu’il faille voter une loi pour autoriser leur élimination sous un prétexte des plus absurdes ?

Cette Société à la dérive ne respecte plus la vie. A quand l’élimination légale d’enfants et d’adultes handicapés, de personnes âgées jugées inutiles pour la Société ? Les nazis aussi étaient progressistes …

L’islamisation de l’Occident

L’islamisme progresse dangereusement en Occident. Il s’appuie sur nos lois démocratiques et sur les divisions de nos responsables politiques, plus soucieux de leurs ambitions politiques, que de la sécurité de leurs concitoyens. Parient-ils sur la banalisation, le laisser-aller, la lassitude, voire l’indifférence des citoyens, prêts à se résigner au désastre à venir, pour ne pas agir ? Ils ne devraient pas oublier un fait essentiel : les événements sont toujours le fait de minorités agissantes, la masse pacifique n’a aucune importance, elle finira toujours par les suivre par crainte ou par adhésion.

«La majorité pacifique des musulmans n’a pas d’importance…» expliquait Brigitte Gabriel à une musulmane dans la vidéo ci-dessous :

Libanisation progressive de l’Occident : une tragédie en marche !

Petit à petit le coucou islamique fait son nid sous le regard bienveillant de nos dirigeants politiques, de la caste médiatique et des progressistes islamophiles. Quel monde atroce vont-ils léguer aux futures générations ? Certainement pas le meilleur des mondes, mais l’horreur absolue !

 «Peace village au Canada» Pax islamica évidemment !

Bientôt Canada terre d’islam sous le vizir Trudeau ?

La Société multiculturelle heureuse si vantée par nos progressistes islamophiles est mise à mal par l’exemple du Liban.

En Occident, nous en sommes qu’aux prémices., mais la situation semble évoluer rapidement. Le Liban multiculturel est un échec terrifiant. Et dire, que nos dirigeants veulent nous imposer cette même Société multiculturelle majoritairement musulmane !

Brigitte Gabriel, une libanaise chrétienne, devenue américaine, a expliqué dans une vidéo, que certains lecteurs de Dreuz ont déjà vue, comment le Liban, pays chrétien, ouvert, démocratique, accueillant, généreux fut progressivement détruit par les réfugiés palestiniens et les musulmans devenus majoritaires. Un avant-goût de ce qui nous attend.

A réécouter et à diffuser encore et encore !

Brigitte Gabriel, à l’instar du courageux Père Boulad, un Père jésuite égyptien, a mille fois raison, quand elle met l’Occident en garde, mais qui l’entend ?

Tout comme Brigitte Gabriel, le Père Boulad sembler crier dans le désert. En 2011, Il avait adressé un message poignant à l’Europe, à l’attention de Messieurs Herman van Rompuy et José Manuel Barroso, président du Parlement européen. Le Père Boulad y exprimait aussi le souhait de pouvoir s’adresser personnellement au Parlement européen, dont voici un court extrait :

« L’Europe est faite d’un triple héritage : gréco-romain, judéo-chrétien, moderne et laïque. Cette modernité a émergé à travers une succession de mutations : Renaissance, Réforme, Révolution française, Lumières, révolutions sociales du 19° siècle. Tout cela s’est cristallisé dans la Charte universelle des Droits de l’Homme dont les principaux éléments sont la liberté, l’égalité, la laïcité, la séparation des pouvoirs, la justice sociale…

Ce noyau dur de valeurs, qui constitue l’âme de l’Europe, est à développer, à faire fructifier.

Mais aussi à défendre, car il est doublement menacé. De l’intérieur car la notion d’un progrès à courte vue, a tendance à engendrer une société matérialiste, hédoniste, égoïste, tentée de s’étourdir par un divertissement perpétuel pour combler le vide qui l’habite. De l’extérieur car du fait de l’évolution démographique qui s’y manifeste, l’Europe s’expose à la situation qui prévaut dans la majorité des 57 pays à majorité musulmane : une liberté religieuse réduite, voire inexistante, une liberté d’expression soumise aux contraintes de la charia, comme le précise la Déclaration islamique des droits de l’homme du Caire ( 1990).

Au nom de la tolérance, l’Europe est en train d’ouvrir ses portes à l’intolérance. Au nom de la démocratie, le risque est de voir vos enfants et petits enfants vivre dans une société totalement différente où les non-croyants ou croyants en d’autres religions, les dhimmis, auraient moins de droits que ceux de la majorité de la population. Ceci signifierait un retour aux pires moments de la domination religieuse de type médiéval qu’a connu l’Europe dans le passé et dont elle s’est heureusement affranchie. »

Il reçut une réponse, conforme à l’esprit de dhimmitude qui caractérise les dirigeants d’Eurabia : refus de stigmatiser une communauté ! ( toujours la même).

Depuis rien n’a changé, bien au contraire, tout s’accélère. Des aveugles continuent à guider d’autres aveugles vers le précipice. A moins que ne surgissent des femmes et/ou des hommes forts, prêts à lutter pour sauver l’Occident chrétien, l’avenir se teindra de la couleur verte de l’islam. Perspective effrayante pour les générations à venir! Entre les progressistes adeptes de l’idéologie nazie et les fidèles d’Allah, qui ne leur ont rien à envier, les défenseurs de l’Occident chrétien devront s’armer d’un immense courage pour vaincre cette alliance diabolique des forces du Mal.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz