Publié par Jean-Patrick Grumberg le 12 août 2020
photo credit: Koby Gideon (GPO)

L’explosion d’un hangar appartenant au Hezbollah, dans le port de Beyrouth contrôlé par l’organisation terroriste, ne surprend pas les experts en contre-terrorisme.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Cela fait des années qu’Israël met en garde la France contre son refus de classer le Hezbollah pour ce qu’il est : une organisation terroriste, et continue à lui apporter une assistance militaire et des armements en faisant semblant de les livrer à l’armée libanaise.

Après la mortelle explosion qui vient de se produire, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a de nouveau mis en garde le président français Emmanuel Macron, que le danger est loin d’être écarté.

Mardi 11 août, le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est entretenu par téléphone avec le Président français Emanuel Macron.

Netanyahu a d’abord rappelé la volonté d’Israël de fournir une aide humanitaire au Liban, laquelle irait directement à la population sans passer par le gouvernement corrompu et terminerait dans les coffres du Hezbollah – un avertissement contre toute tentation de Macron de fermer les yeux sur la réalité, et de verser une aide à la population par les canaux diplomatiques habituels, laquelle aide ne lui parviendrait jamais.

Netanyahu a ensuite insisté que pour prévenir des catastrophes comme celle qui s’est produite dans le port de Beyrouth de se reproduire, les explosifs et les missiles que le Hezbollah cache en zone urbaine, près des écoles et des hôpitaux, doivent être retirés de toutes les concentrations de population civile au Liban.

Le Premier ministre israélien a enfin mis les points sur les i à ce président français qui poursuit une politique étrangère aveugle et contraire aux intérêts de la France, et lui a clairement indiqué que le Hezbollah que la France soutient, se trompe lourdement s’il pense pouvoir résoudre la crise au Liban en créant une crise avec Israël.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz