Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 14 août 2020

Derrière le chaos provoqué par la gestion calamiteuse de la crise de la pandémie du Coronavirus par Macron et sa clique des « pieds nickelés de la science » au service de Gilead, la France et les Français ont été témoins de l’incompétence et du discrédit de Macron-le-petit liés à la crise financière, économique, politique, sanitaire, culturelle et sociale.

C’est la fin de la civilisation corrompue du Big Pharma qui se manifeste par divers symptômes. Les forces lucides et saines font ce qu’elles peuvent pour contenir ce flot mortifère de la corruption généralisée du Big Pharma, mais elles doivent poser la question de l’origine de la maladie afin de la traiter efficacement. Le facteur commun à tous ces maux qui conduisent à la dégénérescence de nos sociétés et de la civilisation est la corruption généralisée du Big Pharma qui se répand comme un cancer.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Jean-Patrick Grumberg, dreuz.info : « Orwell : Le 1er pas vers le totalitarisme est de croire que nos opposants sont une menace si grave que les vaincre prime sur la vérité. Pourquoi des personnes par ailleurs rationnelles adoptent-elles des croyances irrationnelles ou même contradictoires sur la politique ? »

Si Orwell s’est ouvertement moqué de ceux qui prétendaient être les champions de la classe ouvrière tout en méprisant ouvertement les travailleurs, que penser de Macron qui se prétend le chef de guerre contre la pandémie du Coronavirus avec sa clique des « pieds nickelés de la science » au service de Gilead qui agit contre la santé des Français soumis à la corruption généralisée et aux vaccins dangereux du Big Pharma ? Orwell dénonçait le double langage, le deux poids deux mesures dans la propagande des partis politiques.

Jean-Patrick Grumberg : « Rien n’a changé en 2020. La trahison par les communistes a pesé sur le moral d’Orwell pendant la Seconde Guerre mondiale, et son livre La ferme des animaux a fourni un exutoire à sa colère. Dans ses Notes sur le nationalisme, Orwell n’y parle pas seulement de loyauté envers le pays. Il a utilisé le nationalisme pour évoquer différents types de loyauté : envers un pays, envers une religion, un parti politique ou une idéologie. Orwell appelait nationalisme négatif celui de la minorité de pacifistes intellectuels dont le motif réel semble bien être la haine de la démocratie occidentale et l’admiration du totalitarisme.

« Comment être capable de penser de manière irrationnelle et partiale lorsque notre sens de l’identité de groupe est remis en question ? Orwell décrit l’obsession, le besoin de l’idéologue de tout filtrer à travers une lentille idéologique, la capacité de l’idéologue à passer de la croyance en une chose, à la croyance en une autre, pour se soumettre à la ligne imposée par le parti, et enfin et surtout : l’indifférence à la réalité.

« Pour ceux qui sont concernés par la politique, certains sujets sont devenus tellement infectés par des considérations de prestige qu’une approche véritablement rationnelle est presque impossible, a écrit Orwell ».

La dénonciation du mensonge destiné à dissimuler la gestion calamiteuse de la crise de la pandémie du Coronavirus par Macron et sa clique des « pieds nickelés de la science » payés par Gilead s’accompagne d’une vision de la macronnerie vulgaire dont la corruption est marquée par une totale perversion spirituelle.

Ce qui donne à penser que face à la corruption généralisée du Big Pharma et au naufrage de l’État-Macron, la mort de la politique socialiste apparaît bien aux yeux des Français comme une délivrance.

La corruption généralisée du Big Pharma est le symbole d’une pensée dont la fonction semble être le remplacement de la vérité scientifique soumise à la propagande devenue la « vérité » officielle, ce qui constitue les fondements mêmes du progressisme socialiste, autrement dit de la modernité du monde des affaires.

La corruption généralisée du Big Pharma risque de donner un coup d’arrêt au « progressisme » de la macronnerie vulgaire, avant le naufrage de l’État-Macron qui intervient pour la légitimation des mensonges du Big Pharma et des sociétés industrielles modernes. Rarement, une telle violence du « progressisme » de l’État-Macron pour la déconstruction de la France aura rencontré un tel écho dans la conscience des Français.

Macron a provoqué un profond sentiment de révolte contre les mensonges du Big Pharma et contre les sociétés industrielles du médicament. Elles ont pour fonction de légitimer la soumission des peuples, leur assujettissement aux impératifs des sur-profits du Big Pharma. La corruption du Big Pharma est le symbole de l’écart entre une masse de gens de plus en plus pauvres et la bourgeoisie d’affaires de plus en plus riche.

La fonction mystificatrice de la corruption généralisée du Big Pharma est directement impliquée avec le discours médiatique qui salue les mensonges sur les vaccins à venir comme le signe d’un progrès infini.

Aux mains des professionnels du mensonge, la propagande systématiquement organisée au profit du Big Pharma est devenue « vérité » officielle, ce qui constitue les fondements mêmes du progressisme socialiste.

La corruption généralisée du Big Pharma n’est qu’une énorme machine, centralisée et automatisée, destinée à fabriquer toujours plus de sur-profits pour les ultra-riches et de la misère socialiste pour les autres.

Il faut inventer d’autres réseaux de soin qui restaurent la créativité et l’autonomie des professionnels et des gens. De la même façon, il faut arracher la médecine à la corruption généralisée du Big Pharma et au monopole d’une caste hospitalo-universitaire gangrenée par les conflits d’intérêt avec le Big Pharma lequel est appelé à dominer la médecine et donc la vie et la mort des citoyens. Dans la production industrielle, il faut mettre fin à la sur-croissance des profits du Big Pharma, cette machine qui asservit les hommes, qui exclut les malades du contrôle de la production des vaccins dangereux, et qui accentue les pouvoirs des monopoles. La corruption de la médecine par le Big Pharma est le symbole d’une propagande qui veut imposer aux gens la soumission-acceptation d’un renoncement au libre arbitre, et le Remdésivir de Gilead dangereux et inutile.

Une analyse de la sur-croissance industrielle et financière du Big Pharma s’impose après la gestion calamiteuse de la crise de la pandémie du Coronavirus par Macron et sa clique des « pieds nickelés de la science » payés par Gilead. La corruption généralisée du Big Pharma est le symbole d’une violence de l’âge des cavernes, en vue du contrôle et de l’aliénation des gens soumis à l’âge industriel, autrement dit à l’âge des casernes sanitaires. Aux mains des professionnels du mensonge, la propagande organisée pour le Big Pharma montre les mutilations qui affectent le langage scientifique remplacé par la propagande, en cette époque de crise du Coronavirus. En clair, la corruption du Big Pharma conditionne la vie des gens par la propagande comme elle conditionne les boîtes de médicaments et les vaccins inutiles et dangereux. La production des médicaments et des vaccins est fondée sur les mensonge de la propagande du Big Pharma !

La corruption généralisée du Big Pharma dresse un tableau du déclin socioculturel de la France né de la corruption du mode industriel de production des médicaments et de la corruption des experts d’une caste hospitalo-universitaire gangrenée par les conflits d’intérêt avec le Big Pharma appelé à dominer la médecine.

La corruption généralisée du Big Pharma dresse un tableau du mode de production industrielle et du machinisme industriel avec la machination du « progressisme » de la macronnerie vulgaire contre le peuple, et la corruption du milieu médical, avant le naufrage de l’État-Macron lui-même corrompu jusqu’à la moelle.

Malgré la corruption du système médical, la vaccination industrielle imposée comme universelle par le Big Pharma, afin de rendre la vaccination obligatoire, sera pourtant une opération impossible à réaliser.

Le but est de conditionner les masses avec les mensonges et la propagande sur les vaccins à venir avec la corruption généralisée par le Big Pharma grâce à la caste hospitalo-universitaire gangrenée par les conflits d’intérêt avec le Big Pharma. On comprend que la corruption généralisée du Big Pharma est appelée à dominer la médecine et en conséquence la vie et la mort des citoyens sans défense. Un bel exemple d’une propagande réussie par le Big Pharma après qu’Agnès Buzyn ait voulu rendre obligatoire, non plus 3, mais 11 vaccins pour soi-disant prévenir les maladies infantiles et pour enrichir le Big Pharma $$$ contre le peuple.

Après sa gestion calamiteuse de la crise du Coronavirus, dont il est le seul responsable, Macron s’engouffre dans la dictature au prétexte de l’urgence sanitaire pour soutenir la corruption du Big Pharma !

20minutes : « Coronavirus : Le vaccin va tous nous tuer« . Les antivax s’organisent sur fond de théories du complot du Big Pharma et de Macron contre les Français. Après les attaques de Gileag et des experts corrompus contre le Pr Raoult, les tests des spéculateurs du Big Pharma pour vendre cher un vaccin contre le Coronavirus se poursuivent. Alors que les affairistes agissent pour la propagande d’un vaccin, les opposants à la vaccination affirment qu’il sera inefficace et dangereux. Ils dénoncent la désinformation systématique des médias collabos autour du vaccin et les incohérences des médecins et des soi-disant chercheurs scientifiques pour expliquer la peur légitime des gens. Alors que le développement d’un vaccin est considéré comme un enjeu majeur des sur-profits du Big Pharma $$$ pour lutter contre la pandémie de Coronavirus, de nombreux Français expriment aujourd’hui légitimement leur réticence à l’idée de se faire vacciner contre le virus.

Près de 32 % des Gaulois réfractaires à la suprématie du Big Pharma affirment qu’ils ne se feront pas vacciner contre le Covid-19. Un noyau dur, qui s’oppose catégoriquement à la mise sur le marché d’un vaccin par les spéculateurs $$$ du Big Pharma, est accusé par 20minutes de diffuser des théories complotistes sur Internet ! Depuis le déconfinement, ils ont mis en garde contre un vaccin du Big Pharma qui pourrait tuer plus de personnes que le Covid-19, publiant une citation de Bill Gates pour faire avancer cette théorie du complot.

L’offensive des antivax [les opposants aux vaccins] s’organise et prend de l’ampleur depuis quelques semaines sur les réseaux sociaux, appuyant leurs attaques sur des articles des médias collabos diffusant les mensonges des autorités (Macron et les experts achetés et corrompus par Gilead !) sur la pandémie.

« Tout ça n’est qu’une machination du gouvernement » peut-on lire sur Facebook.

Beaucoup justifient leur opposition à la vaccination disant que la vaccination contre le Coronavirus est une colossale erreur. Et 20minutes de dénoncer ce « nouveau cheval de bataille des pro-Raoult » !

20minutes : « Les antivax peuvent compter sur de nouveaux relais. Après avoir soutenu l’efficacité de l’hydroxychloroquine, les soutiens du Pr Raoult ont trouvé dans la lutte contre le vaccin un nouveau combat.

Ils seraient plus d’1,1 million qui fustigent aujourd’hui l’idée d’un sérum contre le Covid-19. Comme l’a dit la fondation Jean Jaurès socialiste pro-Macron, 89 % souscrivent à l’idée que le ministère de la Santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au public la réalité sur la nocivité des vaccins.

Agnès Buzyn a été rémunérée par les labos pendant au moins 14 ans ! Les déclarations publiques d’intérêts d’Agnès Buzyn, alors présidente du conseil d’administration de l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) et de l’INCa (Institut national du cancer), datent de 2012 et 2014 et seuls les conflits d’intérêts qui couraient encore lors des 5 années précédentes devaient uniquement être mentionnés !!!

Ces documents sont accablants pour la Buzyn qui considère que les conflits d’intérêts entre experts et laboratoires pharmaceutiques sont un gage de compétence $$$. Elle déclare avoir été rémunérée pour diverses activités (organisation de congrès, interventions en conférences, « cours » (= propagande) dispensés à des médecins et professionnels de santé…) par le laboratoire Genzyme, devenu filiale de Sanofi, dès 1998, puis par les laboratoires Bristol Meyers-Squibb (BMS) et Novartis à compter de 2005. Ben voyons !

À partir de 2007 chez BMS et 2008 chez Novartis, elle siégeait au comité consultatif (Advisory Board en anglais) en charge du développement de plusieurs molécules anticancéreuses. Siéger au board d’un labo consiste à occuper une position-clé de conseil en stratégie marketing ainsi qu’à intervenir lors de colloques dans l’optique d’une mise sur le marché des différents médicaments. Selon Mediapart, certains médecins peuvent être rémunérés 2000 € la journée pour une seule réunion ! Ce qui choque, c’est que la Buzyn était « en même temps » membre du conseil d’administration et vice-présidente de l’Institut national du cancer !

Un conflit d’intérêts flagrant, comme le soulignait déjà Mediapart en 2016, lorsqu’elle a pris la tête de la Haute autorité de santé. Ces deux laboratoires, ainsi que Pierre Fabre et Schering-Plough (filiale de Merck), ont financé entre 2005 et 2011 l’association Robert Debré que dirigeait la Buzyn. Peut-on accepter de tels conflits d’intérêts de la Buzyn avec le Big Pharma ? Comment imaginer que la médecine puisse encore être libre et indépendante vis-à-vis des intérêts financiers colossaux des laboratoires pharmaceutiques ?

Selon Anne Chailleu, présidente du Formindep, association pour une médecine indépendante : « La conception de l’expertise d’Agnès Buzyn va à l’encontre du sens de l’Histoire et de la rigueur scientifique« .

De nombreux professionnels de santé (mis au ban) et chercheurs dénoncent la nocivité des vaccins et leurs effets secondaires neurologiques et musculaires dangereux, mal mesurés, et parfois irréversibles !

Et 20minutes collabo de dénoncer : Tous avec le Pr Didier Raoult ! Un vaccin serait totalement inutile, mais ne manquera pas d’être imposé à la population pour servir les intérêts d’une poignée de puissants !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz