Publié par Guy Millière le 14 août 2020

Pendant que les Démocrates incitent à la haine, font durer des émeutes destructrices, détériorent ou suppriment la police dans diverses villes, ce qui fait exploser le nombre des meurtres et des saccages ; pendant qu’ils font leur possible pour ravager l’économie américaine (sans grand succès puisque le chômage est, malgré leurs efforts vicieux et délétères, retombé à dix pour cent) ; pendant qu’ils insultent les policiers en disant qu’ils sont équivalents aux chemises brunes du temps du nazisme, et qu’ils comparent Trump à Mussolini, à Hitler, ou à un insecte (Pelosi a dit qu’il faudrait le chasser de la Maison Blanche par “fumigation”) ; pendant qu’Alzheimer Biden dit qu’il faut enseigner l’islam dans les écoles américaines et adopte le programme résolument “antisioniste” pro-Iran des mollahs de Bernie Sanders ; pendant que les islamistes antisémites Ilhan Omar et Rashida Tlaib se préparent à une réélection facile avec le soutien du parti démocrate ; pendant que les Démocrates s’efforcent de présenter la candidate d’extrême gauche Kamala Harris comme une “modérée”, ce qu’elle n’est pas du tout (je reviendrai sur ce point), Donald Trump agit et avance.

Non seulement l’économie américaine se redresse vite, mais Trump accomplit beaucoup à l’échelle internationale, et il continue à avancer au service de la paix au Proche-Orient et de la sécurité d’Israël.

Le plan de paix qu’il a présenté il y a quelques mois en compagnie de Binyamin Netanyahou à Washington est en suspens pour raison d’élection présidentielle, et le retour de la vallée du Jourdain et d’une partie de la Judée-Samarie à Israël est lui-même en suspens. Cela a été en partie aussi parce que les élections présidentielles approchent, mais cela a été en outre parce qu’il négociait un accord majeur.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Un accord de paix entre les Emirats Arabes Unis et Israël vient d’être conclu, et après la Jordanie et l’Egypte, les Emirats Arabes Unis deviennent le troisième pays arabe Sunnite à être en paix avec Israël. Des ambassades ouvriront. Des liaisons aériennes se mettront en place. Les échanges commerciaux déjà existants se renforceront. Une alliance de sécurité et de défense est au programme. Très significativement, le Président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a parlé d’une “étape vers la réalisation de la paix au Proche-Orient”. Et c’est effectivement une étape, qui sera suivie d’autres étapes.  

Si Donald Trump est réélu, il est très probable que la prochaine étape sera un accord du même type avec l’Arabie Saoudite

Si Donald Trump est réélu, il est très probable que la prochaine étape sera un accord du même type avec l’Arabie Saoudite.

  • Avant 2024, le retour de la vallée du Jourdain et d’une partie de la Judée-Samarie à Israël aura lieu (ce retour a été différé, pas annulé).
  • Les pays arabes sunnites ne diront rien quand ce retour aura lieu, ou très peu.
  • Et en 2024, le règlement définitif de la question “palestinienne” aura lieu, sans Etat “palestinien”, mais avec le retour de l’essentiel de la Judée-Samarie à Israël.
  • En parallèle, l’asphyxie du régime des mollahs, du Hezbollah, du Hamas et des milices Houthi se poursuivra, tout comme l’endiguement de la Chine.

Binyamin Netanyahou est déjà rentré dans l’histoire d’Israël (ce que ne comprennent pas les dangereux crétins de gauche qui manifestent contre lui depuis des jours). Il y occupera une place plus grande encore.

Donald Trump se situera à la hauteur historique de Ronald Reagan.

Les Démocrates vont continuer à faire du sabotage pour que les prochaines étapes ne voient pas le jour, et si le minable et odieux tandem Biden-Harris, l’assemblage d’un vieillard sénile et d’une gauchiste cynique arrivait au pouvoir, ce serait différent bien sûr, et il reste à tout faire pour que cela n’arrive pas.

Les autorités françaises sont du côté du minable et odieux tandem. Ce n’est pas étonnant. Elles sont du côté du régime des mollahs, du Hezbollah, et de la “cause” terroriste “palestinienne”. J’ai employé le mot “dégoût” pour en parler, je pourrais me répéter. Les grands médias français vont trouver le moyen de dire du mal de Donald Trump, Binyamin Netanyahou, c’est habituel. Ils vont dire du mal du courageux prince Ben Zayed. Je n’ai pas besoin de les lire pour le savoir.

La campagne du tandem Biden-Harris a publié un communiqué disant que c’est grâce à Joe Biden et Barack Obama que l’accord a pu voir le jour !

Ces gens n’ont ni décence ni scrupules.

Cela dit, c’est un peu vrai quand même : en renforçant la menace iranienne pesant sur Israël et sur le monde arabe sunnite, Biden et Obama ont permis aux dirigeants arabes sunnites de voir qu’ils avaient un ennemi très menaçant en commun avec Israël, et ont dès lors contribué à un rapprochement. Mais ce n’était pas du tout leur intention. Vraiment pas du tout.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz