Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 août 2020

« China Joe » ou « Beijing Biden » ?

Michael Goodwin, dans le New York Post (1) souligne une fois de plus l’hypocrisie des médias et le double standard lorsqu’il s’agit de couvrir Joe Biden et le président Trump.

« Un nouveau rapport des services de renseignement indique que les pays étrangers ont leurs préférences, et ils tentent de faire pencher notre élection » pour faire élire le candidat qu’il pense leur sera le plus favorable, écrit Goodwin.

Leurs conclusions : la Chine et l’Iran veulent que Biden soit à la Maison-Blanche, alors que la Russie favorise le président sortant.

Devinez quelle partie de ces conclusions fait l’objet de la plus grande couverture médiatique ?

Indice : vous n’avez pas besoin d’indice.

En fait, les médias n’en peuvent plus de citer les conclusions des services de renseignement afin de rappeler que Donald Trump est la marionnette de Vladimir Poutine – 3 ans d’enquêtes concluant l’inverse sont la preuve que ce n’est pas le cas, et c’est précisément pour cela qu’ils n’en tiennent pas compte : ils ne comprennent pas pourquoi la vérité devrait se mettre en travers de leurs arguments, si celui-ci peut faire avancer leur juste cause.

Donc Trump est un agent russe.

Mais il y a aussi les révélations que la Chine et l’Iran veulent faire élire Biden. Concernant Trump, les raisons sont opaques, tandis que pour Biden, elles sont évidentes.

La Chine parce que le régime communiste sait que Biden reprendra le train-train des relations commerciales asymétriques, qui permettent aux Chinois de voler tranquillement la propriété intellectuelle et les brevets des Américains, exiger et obtenir des tarifs douaniers favorables, et une paix royale concernant les violations des droits de l’homme et le cruel traitement de leurs dissidents.

Et l’Iran parce qu’ils pensent à juste titre que Biden acceptera de regarder ailleurs et de faire semblant de ne rien voir quand ils reprendront leur programme d’armement nucléaire sans faire trop d’histoire – façon Obama.

Alors ?

Alors les médias disent que cette partie du rapport est fausse et que ni la Chine ni l’Iran ne veulent la victoire de Biden. Pourquoi ? Parce que. Ne posez pas de question, ils ne le permettent pas. Obéissez et croyez.

Pelosi explique que « nous ne savons pas [que la Chine et l’Iran préfèrent Biden], mais c’est ce que disent les services de renseignement, mais en réalité, il ne s’impliquent pas vraiment dans l’élection présidentielle ». Qu’en sait-elle ? Rien. Obéissez et croyez.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://nypost.com/2020/08/11/left-showing-hypocrisy-with-china-meddling-revelations-goodwin/

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz