Publié par François Sweydan le 26 août 2020

J’ai reçu du Rassemblement des Chrétiens du Moyen-Orient à Montréal cet appel au secours du Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient, Ignatus Aphrem II, missive urgente en date du 21 août 2020 adressée à António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, et que je traduis pour Dreuz.

De même, à la suite du document en anglais du Patriarche, une lettre de citoyens canadiens, chrétiens originaires du Moyen-Orient (Rassemblement des Chrétiens du Moyen-Orient à Montréal), en date du 23 août 2020, à François-Philippe Champagne, Ministre des Affaires étrangères du Canada.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

« Votre Excellence, cher Secrétaire général,

Nous vous écrivons avec une profonde inquiétude face à la catastrophe humanitaire actuelle qui se déroule à Hassakeh, dans le nord-est de la Syrie. Plus d’un million de Syriens sont privés de leurs droits humains fondamentaux, à savoir leur droit de vivre.

Depuis plus de 10 jours, les factions armées soutenues par l’occupation turque ont délibérément coupé l’eau de la population, les soumettant ainsi, en particulier les enfants, les personnes âgées et les personnes vulnérables, à la soif et à des conditions de santé critiques. Cela survient à un moment où la propagation du virus COVID-19 fait des ravages dans tout le pays. De plus, cette situation humanitaire est encore aggravée par les températures estivales élevées dans cette région.

Utiliser l’eau comme arme – et ce n’est pas la première fois – est un acte barbare et une violation flagrante des droits humains fondamentaux. Il n’y a pas encore eu de réponse de la part de communauté internationale à cette atrocité malgré les appels constants de la population de la région. Si le blocus de l’eau se poursuit, il conviendrait de qualifier cet acte inhumain de crime contre l’humanité.

Tout en tenant la communauté internationale responsable des conséquences de cet acte contraire à l’éthique, nous exhortons les Nations Unies, par l’intermédiaire du Haut-Commissariat aux droits de l’homme et de l’Union européenne, à faire face immédiatement à cette calamité et à fournir de l’eau et secours aux souffrances des populations de Hassakeh et du nord-est de la Syrie.

Cordialement,

Patriarche d’Antioche et de tout l’Orient,

Primat et Patriarche de l’Église syriaque orthodoxe universelle

Ignatus Aphrem II »

Cet appel est en date du 21 août 2020, tandis que l’article de Ftouh Souhail, « La Turquie prive l’Irak et la Syrie de leur quota d’eau dans le bassin du Tigre et de l’Euphrate », est du 6 juillet 2020.

Cela fait donc plus d’un mois et demi – et en plein été caniculaire dans ces régions – que la communauté internationale et particulièrement l’Europe gardent un silence coupable ou embarrassé  face à une Turquie aux ambitions néo ottomanes d’asseoir sa domination politique et territoriale sur la région mais également en Méditerranée orientale et en Libye pour les raisons que l’on connaît ; sans compter les provocations envers la Grèce et Chypre ainsi que ses ambitions aventureuses en mer Noire. Cela nous rappelle les heures sombres et sanglantes des siècles passés de l’Empire ottoman dans les Balkans, la Hongrie et l’Europe centrale mais également la lâcheté de l’Europe face aux génocides arménien (1915-1916 et les massacres hamidiens de 1894-1896), assyro-chaldéo-syriaque (1914-1920) et grec pontique (1916-1923).

En réalité, la Turquie poursuit depuis des années et intensifie ces derniers mois sa « guerre de l’eau » contre les pays voisins du sud dans le but de chasser les populations kurdes et chrétiennes de ces régions où ils sont majoritaires au nord de la Syrie et de l’Irak pour les remplacer par ses alliés islamistes en réserve actuellement sur le sol turc et au nord-ouest de la Syrie.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © François Sweydan pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Lettre de citoyens canadiens, chrétiens originaires du Moyen-Orient (Rassemblement des Chrétiens du Moyen-Orient à Montréal) en date du 23 août 2020, à François-Philippe Champagne, Ministre des Affaires étrangères du Canada.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz