Publié par Jean-Patrick Grumberg le 24 août 2020

La Suisse envisage d’interdire le Hezbollah et toutes ses soi-disant branches en raison de ses activités.

Après son voisin allemand il y a 4 mois, la Suisse envisage maintenant d’interdire l’entrée des membres du Hezbollah, suite à un rapport d’enquête sur les activités du parti en Suisse.

Gerhard Pfister, membre du Conseil national suisse et président du Parti chrétien-démocrate (PDC), a qualifié le Hezbollah soutenu par l’Iran d’ « organisation terroriste la mieux armée au monde », qui pourrait également constituer une menace pour les États européens.

Au début du mois de juin, la politicienne suisse Marianne Binder-Kellera, du Parti populaire chrétien-démocrate, a lancé une campagne visant à déterminer si la milice est active en Suisse.

Maintenant, le Conseil fédéral suisse a accepté d’examiner le « Rapport sur les activités du Hezbollah en Suisse » et de prendre une décision sur leur légitimité ou non.

Le rapport suisse indique que l’Union européenne a interdit en 2013 la branche militaire du Hezbollah qui s’est engagée dans des activités terroristes, et que « l’on ne sait pas quelles activités le Hezbollah développe en Suisse ».

« Compte tenu de la neutralité de la Suisse, cependant, les activités du Hezbollah ne peuvent être légitimées et un rapport est également conseillé pour des raisons de politique de sécurité », indique le rapport.

La « branche militaire » n’existe en réalité pas, c’est une invention diplomatique imposée par la France, sans quoi la présence du Hezbollah au gouvernement libanais aurait obligé la France a cessé de vendre des armes au Liban, de faire des affaires et de maintenir son influence sur le pays du Cèdre devenu le pays des cendres.

Selon The National (1), le député allemand Bijan Djir-Sarai, soutenu par de nombreux législateurs, a réitéré son appel à l’UE « d’interdire la milice Hezbollah soutenue par l’Iran suite à l’explosion dévastatrice de Beyrouth ».

« L’explosion a attiré l’attention sur le rôle des acteurs étrangers, non étatiques, au sein du tissu fragile du Liban », a écrit dans le journal allemand Die Welt Djir-Sarai, qui a grandi en Iran, déclarant que ce serait une erreur de « laisser le Liban à son sort, à son échec ».

« Il est bien connu que le port de Beyrouth et l’aéroport sont sous le contrôle de la milice chiite du Hezbollah contrôlée par Téhéran », a-t-il ajouté, soulignant que l’organisation « a une emprise ferme sur » le Liban.

De son côté, l’interdiction du Hezbollah par l’Union européenne a jusqu’à présent fait artificiellement la différence entre les ailes militaire et politique du parti.

Cependant, au début du mois de juillet, « 236 législateurs des deux côtés de l’Atlantique » ont signé une déclaration selon laquelle l’interdiction du Hezbollah par l’UE « n’était pas suffisante, et la distinction entre les armes politiques et militaires est « fausse » », a rapporté Politico (2), ce que Dreuz répète depuis des années, et que vous n’avez lu nulle part ailleurs à mon avis – c’est pourquoi vous trouvez sur Dreuz des informations que personne d’autre ne diffuse.

  • Des pays comme le Royaume-Uni, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Lituanie il y a une semaine, ont déjà interdit l’entrée aux membres du Hezbollah, et la Suisse semble se diriger vers la prise de la même décision.
  • La France est isolée dans son refus de regarder la réalité en face, de prendre les mesures qui s’imposent et de condamner l’organisation terroriste.
  • Les médias français n’ont pas été autorisés par le Quai d’Orsay de relayer les informations des médias allemands montrant la responsabilité du Hezbollah dans la gigantesque et mortelle explosion du port de Beyrouth.
  • L’interdiction suisse du Hezbollah comprendrait la saisie et le gel de leurs avoirs bancaires sur le territoire suisse et l’interdiction d’afficher les symboles du parti dans les espaces publics et dans les films et documents de propagande.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

  1. https://www.thenational.ae/world/europe/german-mp-renews-calls-for-eu-to-ban-hezbollah-1.1065942
  2. https://www.politico.eu/article/the-eu-must-ban-hezbollah-lawmakers-warn-in-transatlantic-unison/

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

9
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz