Publié par Pierre Rehov le 16 août 2020

Petite surprise pour les retraités français vivant en Israël.

Depuis un an, le consulat de France en Israël n’est plus habilité à délivrer des certificats de vie pour les retraités, et renvoie les intéressés au Misrad Apnim [ministère de l’Intérieur] ou à la mairie, en précisant que les autorités israéliennes ne signeront que des documents en hébreu.

La même page du consulat offre de télécharger un document multilingue permettant d’accomplir cette formalité.

https://il.ambafrance.org/Retraite-a-l-etranger-un-delai-supplementaire-pour-vos-justificatifs-14157

Et là, surprise, le document en question a été établi dans beaucoup de langues, y compris l’arabe et le turc (quand on connaît le nombre de centenaires algériens et marocains, sans doute acoquinés avec l’employé de mairie du bled, on peut comprendre pourquoi les caisses de retraite ont des difficultés…) – mais pas en hébreu.

Il ne reste plus qu’à souhaiter que les fonctionnaires habilités à tamponner le document acceptent de le faire à partir de l’anglais, car la caisse de retraite n’acceptera pas de document autre, et surtout pas en hébreu (à moins de passer par un traducteur juré).

Donc :

  • Tandis que les immigrés du Maghreb continueront à détourner allègrement les aides sociales françaises, une fois de plus, ce sont les Français Juifs d’Israël qui se retrouvent pénalisés.

Merci le quai d’Orsay. Merci les Caisses de retraite. Merci Macron.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Pierre Rehov pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

9
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz