Publié par Gaia - Dreuz le 31 août 2020

Source : I24news

Emmanuel Macron, qui presse pour une réforme confessionnelle, est attendu lundi à Beyrouth

Le président Michel Aoun a déclaré dimanche que « le temps du changement » était venu, appelant à proclamer un « Etat laïc » au Liban, à la veille de la visite du chef de l’Etat français Emmanuel Macron qui presse pour la réforme du système confessionnel.

« Parce que je suis convaincu que seul un Etat laïc est capable de protéger le pluralisme, de le préserver en le transformant en unité réelle, je demande que le Liban soit déclaré Etat laïc », a déclaré M. Aoun dans un discours à l’occasion du centenaire du Liban.

Il s’est engagé à « appeler au dialogue les autorités religieuses et les dirigeants politiques afin d’arriver à une formule acceptable par tous et pouvant être mise en place à travers des amendements constitutionnels appropriés ».

Le président français Emmanuel Macron attendu lundi soir à Beyrouth, a évoqué vendredi les « contraintes d’un système confessionnel » qui ont conduit « à une situation où il n’y a quasiment plus de renouvellement (politique) et où il y a quasiment une impossibilité de mener des réformes ».

Le chef du puissant Hezbollah pro-iranien Hassan Nasrallah a annoncé dimanche que sa formation était disposée à discuter d’un nouveau « pacte politique » au Liban, où les différentes communautés religieuses se répartissent le pouvoir.

Michel Aoun a reconnu que le système confessionnel « est devenu un obstacle à tout développement (..), à toute réforme et à toute lutte contre la corruption » et qu’il est même « générateur de conflits ».

15
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz