Publié par Team 100 jours le 26 août 2020

Vendredi 14 août– 82e jour

Trump

  • Accord de Paix entre Israël et les Emirats Arabes Unis

Le président Trump a annoncé ce qu’il a appelé un «accord de paix historique» entre Israël et les Emirats arabes unis (EAU), déclarant qu’ils s’étaient mis d’accord pour «une normalisation complète de leurs relations».

Le Président Trump, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le prince héritier d’Abou Dhabi et commandant suprême adjoint des Émirats arabes unis, Cheikh Mohammed Bin Zayed, ont publié une déclaration commune, après que les trois se soient exprimés et se soient entendus sur la normalisation complète des relations entre Israël et les Émirats arabes unis.

  • Selon cette déclaration : « la percée diplomatique a eu lieu « à la demande du président Trump », et Israël « suspendra sa déclaration de souveraineté sur les domaines décrits dans la vision du président et concentrera désormais ses efforts sur l’expansion des liens avec d’autres pays du monde arabe et musulman ».

    Israël et les EAU ont également déclaré qu’ils poursuivront leurs efforts afin de :
  • « parvenir à une résolution juste, globale et durable du conflit israélo-palestinien ».
    À ce sujet, le Président Trump a écrit sur son compte Twitter :
  • « Une énorme percée aujourd’hui ! Un accord de paix historique entre nos deux GRANDS amis, Israël et les Émirats arabes unis ! »
  • Il a également écrit dans des tweets au sujet de Joe Biden et de sa colistière, Mme Harris :

Tout le monde rigolerait bien et profiterait pleinement des États-Unis si Joe Biden devenait un jour président. Notre pays s’effondrerait !

C’est incroyable la façon dont Sleepy Joe s’est intégré à la gauche radicale

Les Médias Fake News ne critiquent jamais Kamala Harris malgré son échec de gauchiste radicale et sa très mauvaise performance aux primaires démocrates. Il n’y avait personne de plus méchant ou de plus condescendant envers Slow Joe, pas même moi, et pourtant elle s’est rapidement évaporée à presque zéro dans les sondages. Mauvais !

  • Donald Trump a remis à Breitbart News un document de 6 pages détaillant ses réalisations durant son premier mandat.

Le premier point important de la première page est intitulé : « Le grand retour américain est déjà en cours ». Il cite comment l’Administration Trump a ajouté 1,8 million d’emplois en juillet, « dépassant les attentes pour le troisième mois consécutif ».

Grâce à l’Administration Trump, neuf millions d’emplois, depuis mai, ont été créés, « dépassant les attentes du marché par un total de 12 millions de nouveaux emplois ».

« Au cours des trois derniers mois, nous avons ajouté plus de quatre millions d’emplois dans le secteur des loisirs et de l’hospitalité ; 1,47 million d’emplois dans le commerce de détail ; 1,17 million d’emplois dans l’éducation et les soins de santé ; 743 000 emplois dans les services ; 623 000 emplois dans l’industrie manufacturière ; et 639 000 emplois dans la construction ».

La moitié des nouveaux emplois créés sont à temps plein et que les salaires ont augmenté de 4,8 % d’une année sur l’autre.

Le document cite la chute rapide du pourcentage de chômage pendant la pandémie, qui est retombé à 10,2 % en juillet, et note que la création d’emplois pour les Afro-Américains et les Hispaniques a connu un boom au cours des trois derniers mois, augmentant respectivement d’un million et de 2,3 millions dans ces communautés.

Dans l’ensemble, les gains d’emplois depuis avril, selon le document ont déjà permis de récupérer 42 % des emplois perdus à cause de la pandémie.

80 % des petites entreprises ont rouvert et les ventes au détail ont augmenté en mai et juin, avec une augmentation record de 18,2 % en mai et de 7,5 % en juin.

Le document cite plusieurs autres succès économiques de l’Administration Trump durant la pandémie et passe ensuite à la section suivante, qui détaille les efforts déployés par le Président durant la pandémie pour apporter un soulagement économique au pays afin de lui permettre de traverser le pire de la tempête.

  • En conférence de presse, en soirée, le Président Trump a réagi à l’exigence de Biden de rendre le masque obligatoire en l’accusant de chercher à politiser la pandémie. Le Président a répliqué que les États sont différents et qu’il préfère faire confiance aux gouverneurs des États. Par ailleurs, les Américains doivent conserver leur liberté, a dit le Président.

Biden

  • Joe Biden avec sa colistière, a annoncé qu’il demande que le port du masque soit rendu obligatoire en public, dans tout le pays. Il n’a pas donné d’autre précision aux médias car il est parti sans répondre aux questions.
  • Kamala Harris a réagi en disant : « Ça, c’est du leadership ! »
  • Les deux Démocrates n’ont jamais dénoncé les pillards et les émeutiers qui créent l’anarchie dans les grandes villes américaines. Kamala Harris s’est contenté de faire allusion aux manifestants qui veulent du changement et la fin du racisme systémique.

Concernant le choix de la colistière, Kamala Harris

Tandis que les médias de masse n’en finissent plus de chanter les louanges de la colistière de Joe Biden, d’autres sont moins élogieux :

Le Président Trump

  • Lors d’une interview téléphonique avec Fox News, le Président Donald Trump a continué jeudi à poser des questions concernant la Sénatrice Kamala Harris et sa capacité à se présenter et à gagner aux côtés de l’ancien vice-président Joe Biden :

Maintenant, vous avez une sorte de folle, je l’appelle comme ça parce qu’elle était tellement en colère, tellement haineuse envers le juge Kavanaugh (allusion à la parution du candidat à la Cour suprême devant le Sénat).

  • Le président a décrit Mme Harris comme étant la personne « la plus méchante, la plus horrible, la plus irrespectueuse » lors des audiences de Kavanaugh.
  • Il a déclaré que le choix de Biden de prendre Mme Harris comme colistière prouvait que la gauche radicale, en colère, a pris le contrôle du Parti Démocrate.

Ils sont en colère parce que je les ai battus, ils n’ont toujours pas oublié, ce sont des gens gravement atteints.

  • Le président a également souligné le bilan de vote à gauche de Mme Harris au Sénat.

Elle est de la gauche radicale, c’est la personne la plus à gauche au Sénat américain, elle a fait des choses terribles en termes de police et de second amendement, et c’est une grande taxeuse.

  • Il a prédit la plus grande dépression économique depuis la Grande Dépression si M. Biden était élu et a averti que son adhésion au Green New Deal détruirait l’économie.

Ce deal ressemble à un dessin d’enfants … et ils sont vraiment sérieux.

  • Il a averti que des bâtiments comme l’Empire State Building à New York seraient détruits à cause de l’exigence dans le Green New Deal de faire des améliorations significatives en matière d’efficacité énergétique.

Ces gens sont fous (…) c’est incroyable que Sleepy Joe ait accepté ce projet.

Le Vice-président Mike Pence

  • Lors d’une interview avec Sean Hannity sur Fox News, Mike Pence a déclaré que la sélection (de Mme Harris) était indicative de la direction qu’a prise le Parti Démocrate, vers la gauche radicale.

Les enjeux de cette élection n’ont jamais été aussi importants. Mais suite à la décision de Joe Biden de nommer une gauchiste californienne comme Kamala Harris pour être sa Vice-présidente, le choix n’a jamais été aussi clair. (…) Il y a quatre ans, lorsque le président Trump m’a appelé et m’a demandé de le rejoindre, j’ai dit oui en un clin d’œil parce que je croyais en sa vision, à savoir reconstruire notre armée, relancer notre économie en réduisant les impôts, en faisant reculer la réglementation, en luttant pour un commerce libre et équitable, en libérant l’énergie américaine, en défendant la vie et la liberté, en nommant des conservateurs dans nos tribunaux et en soutenant les forces de l’ordre à tous les niveaux.

La décision de Joe Biden d’ajouter Kamala Harris à la liste confirme tout ce que le président Trump et moi-même avons dit. C’est que Joe Biden et le Parti Démocrate roulent pour la gauche radicale.

Kamala Harris, comme Joe Biden, est favorable à une augmentation des impôts, à une médecine socialisée, à l’ouverture des frontières, à l’avortement sur demande. Lorsque Joe Biden a déclaré qu’il serait prêt à réduire le financement de la police, elle a récemment déclaré qu’elle pensait que nous devrions ré-imaginer la police dans ce pays. (..) Je serai en Iowa demain pour raconter ce que le président a fait, comment nous avons rendu ce pays plus fort et plus prospère au cours de nos trois premières années, comment le président Trump nous a aidés à surmonter la pire pandémie depuis 100 ans et comment nous avons déjà créé plus d’emplois au cours des trois derniers mois que Joe Biden et Barack Obama n’en ont créé en huit ans de mandat.

Même dans le camp démocrate, plusieurs ont des doutes.

  • Willie Brown (ex-maire de San Francisco et ex-petit ami de Mme Harris)

Selon Andrea Widburg d’American Thinker:

Willie Brown avait déconseillé à Kamala Harris d’accepter d’être colistière de Joe Biden. Il l’a fait parce qu’il sait que Franklin D. Roosevelt a été le seul candidat à la vice-présidence qui a réussi à gagner la Maison-Blanche par la suite. Mais à l’exception de FDR, être un candidat perdant à la vice-présidence est politiquement mortel. Ce qu’il a voulu dire à sa protégée, c’est que sa carrière politique serait terminée si elle rejoignait Joe Biden parce que Biden ne gagnera pas. Mais comme Brown ne peut pas dire que Biden va perdre, il a plutôt dit avec tact à Kamala de se tenir prête pour un autre poste qui n’entrera en jeu que si Biden gagne. Ainsi, elle aura au moins une chance d’occuper un poste important. Mais si Biden perd, la carrière que Brown a contribué à nourrir pendant si longtemps est terminée. Il est difficile d’imaginer que Willie Brown n’a pas de sources partout au sein du parti démocrate. Et je pense que Willie Brown est assez certain que Biden va perdre et que Trump sera réélu.

  • Un ex-collaborateur de Bernie Sanders pense que Mme Harris en tant que Vice-présidente va nuire à la gauche.

    Mme Harris est une sénatrice de 55 ans qui a clairement fait savoir qu’elle voulait le poste le plus élevé lorsqu’elle s’est présentée comme candidate à la présidence.

    Déjà, les experts perçoivent Mme Harris comme étant la favorite de la prochaine primaire démocrate, que ce soit en 2024 ou en 2028. Les gauchistes ont déclaré que cela signifie qu’ils pourraient être exclus de la Maison-Blanche pendant plus d’une décennie.

« L’ancien vice-président a toujours un avantage majeur, il est donc tout à fait possible que nous, les progressistes, n’ayons pas une réelle chance d’accéder à la présidence avant de nombreuses années » a déclaré l’ex-assistant de Sanders. « Je pense que notre pouvoir va venir des mouvements que nous allons bâtir nous-mêmes. »

Coronavirus

  • La sénatrice Kamala Harris (D-CA), candidate démocrate présumée à la vice-présidence pour Joe Biden, a déclaré que le coronavirus avait frappé les États-Unis plus que tout autre pays développé.
  • Elle a dit :

Ce virus a touché presque tous les pays. Mais il y a une raison pour laquelle il a frappé l’Amérique plus que tout autre pays avancé. C’est parce que [le président Donald] Trump ne l’a pas pris au sérieux dès le début.

  • C’est inexact.

    Par habitant, les États-Unis ont plus de cas que presque tous les pays développés (à l’exception du Chili) selon le Worldometer. Cependant, plusieurs autres pays développés – dont le Royaume-Uni, la Belgique, l’Espagne, l’Italie et la Suède – ont un taux de mortalité plus élevé pour 100 000 habitants, selon les données de l’Université Johns Hopkins.

    Ces données montrent que le coronavirus est plus répandu mais moins mortel aux États-Unis que dans les pays développés où le taux de mortalité par habitant est plus élevé.
  • Selon certains analystes, plus la maladie se propage rapidement et atteint son point culminant, moins il y a de décès.
  • Les données du Worldometer ont montré que les États-Unis ont effectué plus de tests que tout autre pays développé dans le monde, ce qui a augmenté le nombre de cas grâce à la détection d’un plus grand nombre d’infections. Les États-Unis sont également en tête pour le nombre total de guérisons.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous