Publié par Team 100 jours le 26 août 2020

Samedi 8 août– 88e jour

Donald Trump

1,8 million d’embauches en juillet

Donald Trump va signer un décret exécutif qui comprendra :

  • Le report de l’impôt sur les salaires.
  • L’amélioration des prestations de chômage.
  • Le report des paiements des prêts étudiants, et l’annulation des intérêts, indéfiniment.
  • Un moratoire fédéral sur les expulsions de logement pour non-paiement de loyers.
  • L’annulation des taxes sur les salaires.

Le président Trump a déclaré :

« Je vais signer un décret important exigeant des compagnies d’assurance maladie qu’elles couvrent les conditions préexistantes de tous leurs clients. »

  • Trump dit qu’il prévoyait un décret exigeant des assureurs qu’ils couvrent les conditions préexistantes de leurs clients, mais n’est-ce pas une chose déjà établie par ObamaCare qu’il essaie de démanteler ?
  • Trump : « Si Joe Biden était président, notre pays appartiendrait à la Chine. » Hélas, il est difficile de le contredire sur ce point, il suffit d’observer la permissivité de tous les présidents précédents depuis la fin du 20e siècle, Biden étant loin de dégager une grande force de caractère, et il en faut, contre des communistes.
  • Lors d’un discours, le président Trump a montré du doigt un enfant dans le public et a déclaré : « Je pense qu’il en sait plus » sur l’environnement et l’économie que AOC.
  • Le président Trump a critiqué durement Joe Biden et le maire de Portland, Ted Wheeler, dont la ville en est à son 60e jour d’émeutes et qu’il ne fait rien :

 » Quand la gauche radicale s’en mêle, elle traite Joe Biden comme une marionnette. Mais il n’est qu’une marionnette. Quand la gauche radicale entre en action, elle considère Portland comme une ville qu’ils veulent conquérir. C’est ce qu’ils veulent. Pourquoi ? Qui sait ? »

  • Le milliardaire John Paulson a organisé une collecte de fonds pour Donald Trump dans les Hamptons ce week-end.

Sondages

  • Lire les derniers sondages dans l’article de JP Grumberg publié sur Dreuz ce 8 août.
  • Un autre défilé de bateaux a eu lieu pour le président Trump !

 » Des milliers de personnes ont navigué d’Orient Point à Montauk » pour montrer leur soutien à Donald Trump.

  • Mais ce qui est important de signaler est qu’il y a eu ZERO parade de bateaux pour Joe Biden.

Joe Biden

Joe Biden n’est pas stupide, il est atteint de démence sénile. Les gens qui votent pour Biden sont stupides.
  • Le gouverneur du Michigan Gretchen Whitmer a rencontré Biden quelques jours avant l’annonce du vice-président. Biden a plusieurs fois déclaré qu’il considérait Whitmer comme l’un de ses deux choix préférés. Mais elle n’est pas noire, et Biden subit des pressions du caucus démocrate noir pour choisir une femme noire, n’importe quelle femme du moment qu’elle est noire : par exemple la menteuse en série Susan Rice, qui a menti sur les causes de l’attentat contre l’ambassade de Benghazi, mais qui risque de se retrouver impliquée lorsque le dossier sur l’espionnage de la campagne Trump va être publié d’ici l’automne, ou l’excitée Kamala Harris qui a fait une campagne primaire catastrophique, désolant son parrain Barack Obama.
  • Concernant les pressions, l’élue de Californie Maxine Waters a déclaré que Biden « ne peut pas rentrer chez lui sans qu’une femme noire soit vice-présidente ».
  • Joe Biden a déclaré :

 » Comme je l’ai déjà dit tant de fois, nous sommes dans la bataille pour l’âme de notre nation, et la décision du président Trump aujourd’hui de profaner Dieu et de salir ma foi dans une attaque politique est un rappel brutal de ce que sont vraiment les enjeux de ce combat ».

  • Joe Biden – et les journalistes – ont juste oublié de dire que Biden, qui a été toute sa vie opposé à l’avortement, a dit qu’il est maintenant pour, dans le but de ne pas froisser l’électorat à la gauche de la gauche du parti. Ca, c’est une foi solide.
  • L’ancien gouverneur de Porto Rico et co-président de la campagne de Joe Biden sur l’île Alejandro García-Padilla&nbsp ; est confronté à des accusations, y compris dans son camp, pour des propos racistes : il a commenté en espagnol en disant que « c’est aussi dangereux qu’être dans un ascenseur avec un « Moro » ou « Mono » selon ce que les gens ont entendu. Cela veut dire soit « singes », soit une insulte envers les musulmans et les noirs, rapporte Politico. Mais comme il est Démocrate, aucun média ne lui en tiendra rigueur, et cherchera au contraire à comprendre le contexte, à interpréter ses propos et dire qu’ils ont été mal compris.

Occupation illégale

Jeudi dernier, Joe Biden serait intervenu après que des groupes pro-israéliens l’aient interpellé concernant le langage explicitement anti-israélien et pro-palestinien contenu dans les textes de la plate-forme officielle du parti Démocrate.

Joe Biden serait personnellement intervenu pour que le mot « occupation » ne figure pas dans la plate-forme officielle du parti Démocrate.

Biden est intervenu après que des groupes pro-israéliens l’aient sollicité, dont Jason Isaacson, de l’American Jewish Committee.

La question de savoir s’il faut permettre au texte de faire référence à « l’occupation » ou d’utiliser l’expression « mettre fin à l’occupation » a été soumise au vice-président et il a dit « non », a déclaré Jason Isaacson au magazine Foreign Policy.

Avant l’intervention de Biden, les progressistes du parti avaient obtenu un accord pour inclure le mot pour la première fois dans la plate-forme Démocrate.

Finalement, la section sur Israël a inclus un langage plus robuste, défendant les droits des Palestiniens à un État, mais condamnant le mouvement de boycott d’Israël BDS, une organisation antisémite.

Le sénateur socialiste Bernie Sanders travaille en étroite collaboration avec Biden pour façonner les politiques du parti.

Quelles conclusions tirer de cet incident ?

  • Que si Biden cède sous les pressions d’un groupe pro-israélien, il cédera demain sous les pressions d’un groupe pro-arabe, puis pro-chinois. Surtout, il ne contrôle pas ses troupes et les a laissés écrire des choses très dommageables sans même savoir ce qu’ils font, et ce n’est pas faute d’être occupé : il ne sort pas de son sous-sol.
  • Que si Bernie Sanders collabore à façonner la politique du parti, alors il n’est plus possible de soutenir que Joe Biden est un Démocrate modéré.

Retour de bâton

  • La chanteuse Kelly Rowland s’est attaquée à la Cancel culture : « Arrêter d’essayer d’être Dieu ».

 » Les églises catholiques à travers l’Amérique brûlent littéralement, et Joe Biden ne dit rien », accuse un groupe de défense des intérêts politiques catholiques, qui demande à Joe Biden de s’exprimer sur l’éruption de violence et de vandalisme contre les églises à travers le pays. Silence de Biden.

  • La plupart des riches de gauche présenteraient immédiatement des excuses à plat ventre si les extrémistes « Woke » faisaient pression pour qu’ils annulent leur adhésion à leurs country clubs les plus exclusifs et les plus blancs du pays, mais les Républicains et les conservateurs auteurs sont trop nigauds pour ça. Sauf si on les réveille, un autre sens du mot Woke…
  • La Californie libère de prison 16 000 délinquants, voyous et violeurs au nom de la « justice sociale », mais dimanche prochain, le gouvernement de l’Etat pourrait arrêter le pasteur Rob McCoy pour avoir gardé ouverte son église et l’envoyer en prison. Les Chrétiens de l’Etat, même Démocrates, sont furieux.
    Tout cela pendant que les magasins qui vendent de la marijuana restent ouverts.
  • Les fonctionnaires des frontières ont découvert le « tunnel le plus sophistiqué de l’histoire des États-Unis » entre le Mexique et l’Amérique, renforçant le narratif du président que la frontière doit être contrôlée de très près.

Corruption des médias anti-Trump et pro-Biden

  • Jim Sciutto, de CNN, prépare un nouveau livre anti-Trump destiné à le traîner dans la boue, juste à temps pour l’élection.
  • Sur MSNBC, Nicolle Wallace a demandé si le sénateur Républicain Ron Johnson était de « mèche » avec la Russie en raison de ses efforts pour « dénigrer activement » le candidat démocrate Joe Biden.
    Elle n’a pas demandé si sa chaîne est de mèche avec la Chine et l’Iran pour « dénigrer activement » Trump.
  • Trump vient de piéger Jim Acosta, l’un des tueurs pires journalistes anti-Trump, et de dire qu’il diffuse des Fake News.
    Trump a profité d’un micro qu’il croyait éteint pour dire que les journalistes qu’il s’apprêtait à avoir devant lui pour sa conférence de presse sont « des tueurs » :

Vous allez rencontrer les Fake News ce soir, dit Trump à quelqu’un. Vous verrez ce que je dois endurer.

Qui est là [ce soir] ? Oh, tous mes tueurs sont là, wow ! Donc vous allez voir certaines des personnes avec qui nous avons affaire tous les jours »

  • A propos de Jim Acosta, quelqu’un a tweeté en réponse :

Jim Acosta a plus souvent tweeté sur le fait qu’il a été « hué », que sur le fait que des cocktails Molotov ont été lancés sur les tribunaux fédéraux par des personnes qu’il soutient.

Collusion

  • Les services de renseignement américains avertissent que la Russie prend des mesures pour « dénigrer » Biden lors des prochaines élections.
  • Les médias n’en parlent pas, mais la Chine et l’Iran s’activent contre Trump pour faire élire Biden.
  • Les médias, d’ailleurs, ignorent ou minimisent totalement les rapports montrant que l’Iran veut que Biden gagne les élections de 2020.
  • William Evanina, la directrice des services du renseignent national, a déclaré que la Russie vise à « dénigrer » l’ancien vice-président Biden, mais à travers lui, c’est l’establishment de Washington, considéré comme anti-Russie, qu’elle vise. Evanina annonce que la Chine et l’Iran travaillent chacun de leur côté pour que Trump ne soit pas réélu.

Coronavirus

  • Les médias, les réseaux sociaux, qui font le travail des Démocrates, ont le sentiment que si les écoles ne rouvrent pas en septembre, les femmes américaines, mécontentes, ne voteront pas pour Trump. C’est pour cela que les messages du président disant que les enfants sont presque totalement insensibles au coronavirus ont été censurés, alors que ce fait est avéré depuis le début de l’année où les premiers cas sont apparus.

Là, les choses s’aggravent.

  • Un sérieux quotidien de gauche vient de publier un article à point nommé, disant qu’une enfant de 6 ans, Gigi Morse, est morte du coronavirus.
    L’équipe des 100 jours a enquêté, car nous avons vu très peu de cas d’enfants morts du coronavirus, et nous avons voulu en savoir plus.
    Et qu’avons-nous découvert ?
    Que l’enfant – pauvre petite chérie – avait été diagnostiquée en 2019 avec une hydrocéphalie, de l’épilepsie et qu’elle était autiste.
  • En lisant la presse locale, il n’est d’ailleurs même pas clair que la petite est morte du coronavirus, mais qu’elle est morte dans la nuit, et qu’elle avait été testée positive au coronavirus.
    Elle revenait d’une visite chez le médecin, lequel ne lui avait pas donné de médicaments, et avait diagnostiqué « un virus » et dit aux parents de « la laisser se reposer et manger autant de sucettes glacées et de sucettes qu’elle le souhaitait ».
    La petite Gigi, qui souffrait d’hydrocéphalie, d’épilepsie et d’autisme, s’est couchée et ne s’est jamais réveillée. Et les médias ont conclu : morte du coronavirus.
    C’est à ce point que les médias sont devenus malhonnêtes.
  • Le président Trump a été attaqué lors d’une conférence de presse, car ses invités ne respectaient pas la distanciation sociale.
    « C’est une manifestation pacifique » leur a répondu le président Trump, une réponse parfaite pour se moquer du journaliste qui lui demandait pourquoi ses invités ne sont pas socialement distants, alors que jamais aucun journaliste n’a relevé que les manifestants et les activistes qui agitent le pays depuis le 25 mai, jour de la mort de George Floyd, ne portent pas de masque, et ne respectent aucune « distanciation sociale ».
  • Le président Trump a déclaré : « Je pense que nous aurons le vaccin avant la fin de l’année. »
    Un reporter lui lance : « Cela vous aidera-t-il à gagner les élections ? »
    Le Président Trump : « Ça ne ferait pas de mal ! »

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous