Publié par Team 100 jours le 26 août 2020

Mardi 25 août – 71e jour

Trump

  • Le procureur de Manhattan a accepté de suspendre l’assignation à comparaître pour les déclarations fiscales de Trump.
  • Trump a trollé les médias mainstream : « J’espère que vous avez passé un bon week-end à VOTRE convention », une allusion à la convention Démocrate et au fait que les médias ne font plus du journalisme mais de la propagande explicite et non dissimulée pour le parti Démocrate.
  • Le président du CPAC [convention conservatrice] a déclaré :

« Je pense que Donald Trump et le parti républicain, en général, ont une réelle opportunité de prendre et de faire valoir leurs arguments contre ce socialisme agressif que nous observons.

  • Trump a déclaré lors de son intervention publique d’inauguration de la Convention Nationale Républicaine qui fait suite à celle des Démocrates :

J’ai imposé une « clause de la nation la plus favorisée » aux grandes entreprises pharmaceutiques, que j’ai signée la semaine dernière.

Cela signifie que les États-Unis obtiendront un prix sur les médicaments [disponibles] sur ordonnance au prix du pays qui paie le prix le plus bas au monde.

50%, 60%, peut-être 70% de réduction. Aucun autre président n’a jamais fait cela !

  • La conseillère de Donald Trump démissionne.
    La conseillère en communication de 53 ans, Kellyanne Conway, qui était aux côtés de Donald Trump depuis le premier jour de sa campagne en 2016 vient de démissionner.

    Connue pour ses échanges houleux avec les journalistes, elle explique vouloir quitter son poste afin de se consacrer à ses proches.

    Son mari, l’avocat conservateur George Conway, est un des détracteurs de Trump les plus virulents, mettant en cause plusieurs fois sa capacité mentale à diriger le pays.

    Juriste issue d’un milieu catholique, consultante politique spécialisée dans les sondages, Kellyanne Conway a de l’avis général largement contribué à faire élire Donald Trump en 2016.

    Mais la communicante a annoncé qu’elle quitterait la Maison-Blanche «à la fin du mois».

Conférence nationale Républicain

La première journée de la conférence a été un succès que même CNN a salué – ce qui a surpris tous les commentateurs.

Dreuz consacre un article complet à cette première journée où les Républicains ont mis en garde contre le chaos que laisserait s’installer Joe Biden en Amérique s’il gagne, pendant qu’au même moment, les activistes de Black Lives Matter mettaient le feu à la ville de Kenosha, dans le Wisconsin, après qu’un dangereux criminel noir a été tué par la police.

Société

  • Aux États-Unis, les antifa brûlent des drapeaux américains sur une guillotine.
  • A Portland, des antifas se sont livrés à une nouvelle démonstration de force en brûlant le drapeau américain lors d’une mise en scène spectaculaire.
  • Depuis plus de deux mois, la ville de Portland (Oregon) est devenue l’épicentre des émeutes menées par les militants Black Lives Matter aux États-Unis.
  • Le Président américain Donald Trump a même été contraint d’y déployer de nombreux agents fédéraux pour maintenir l’ordre.
  • Pour rappel, dans la nuit du jeudi 6 au vendredi 7 août, ils s’en étaient pris à deux personnes âgées qui tentaient de les empêcher de mettre le feu à un bâtiment occupé par la police. La veille, les militants avaient incendié la façade du bureau de police de Portland et les forces de l’ordre avaient dû répliquer avec du gaz lacrymogène.
  • Deux vieilles dames, dont une en déambulateur, ont tenté de les en empêcher, mais l’une d’elles a été aspergée de peinture blanche, sous un torrent de menaces et d’insultes.
  • En effet, plus de 20 policiers étaient présents dans le bâtiment que les militants ont tenté d’incendier et les sorties avaient été intentionnellement bloquées.

Biden

  • Joe Biden a une fois de plus utilisé une citation de Mao Zedong, le Hitler chinois, dictateur brutal et meurtrier de masse de la Chine.

    Biden faisant une de ces déclarations vagues et totalement vides qui ne contiennent aucun programme. Il disait qu’il voulait que son administration « ressemble au peuple, ressemble au pays » – ce qui n’est par ailleurs pas vrai car le parti Démocrate est totalement intolérant, et il a noté que « 51% des habitants de ce pays sont des femmes ». Il a ensuite laissé tomber la citation de Hitler Mao, en disant :

« Comme le dit cette vieille expression, « les femmes tiennent la moitié du ciel » a déclaré Biden, et une fois de plus, les médias l’ont complètement occulté et ont refusé de le pousser ou de l’interroger, alors que vous pouvez imaginer ce qui se serait produit si Trump avait cité Hitler.

  • Interrogé sur l’extraction du pétrole par fracturation, Biden a déclaré qu’il n’en veut plus.

« Plus de forage sur les terres fédérales… plus de forage, y compris en mer », a déclaré Biden.

« Plus de possibilités pour l’industrie pétrolière de continuer à forer, point final. C’est fini ! »

  • Comment Biden va-t-il chauffer l’Amérique en hiver, refroidir les maisons du Nevada où il fait 50°, faire tourner les industries, dans un contexte où l’on apprend que les premières générations de panneaux solaires commencent à mourir, et qu’ils représentent des mégatonnes de déchets toxiques à gérer ?
  • « Je n’aurais pas dû dire ça » : Biden revient sur sa remarque sur les électeurs noirs où il avait déclaré : « Vous n’êtes pas noir si vous avez du mal à décider si vous êtes pour moi ou pour le président Donald Trump ». Biden est donc autorisé à revenir sur ses remarques racistes ?
  • La tentative de la Team Biden d’apaiser les centristes et les radicaux d’extrême gauche ne fonctionne pas : La campagne de Biden présente des excuses secrètes pour avoir désavoué l’antisémite Linda Sarsour lors de sa participation à la convention Démocrates, puis la désavoue publiquement après une nouvelle réaction, puis s’excuse de l’avoir critiquée.
  • Biden est parfaitement conscient que l’enjeu de cette élection est bien plus important que la politique. Il y a les crimes politiques… et leurs éventuelles poursuites. S’il ne peut pas arrêter Trump, il ne peut pas démettre le ministre de la Justice William Barr. Et s’il ne peut pas destituer Barr, Durham continue de creuser et de faire son enquête, y compris en Ukraine…
  • Tweet de la campagne de Biden :

La convention PutinsGOP est terminée ! Attendez, il y a encore trois nuits de ça !

Où en est la campagne de Biden ?

  • Ce que les Américains souhaitaient, c’était connaître Joe Biden. Il est un inconnu célèbre. Tout le monde le connaît, et en réalité, personne ne sait rien de lui. On sait ce qu’il a bien voulu dire.
  • Lorsqu’il passait dans la lumière aux côtés de Barack Obama, le Président était tellement polarisant qu’on ne s’intéressait qu’à lui et pas du tout au vice-président.
  • Les étudiants voient que Joe Biden souhaite réduire leur emprunt étudiant de 10.000 dollars. C’est énormément d’argent, surtout lorsque l’on est étudiant. Évidemment, ils vont préférer voter Joe Biden que Donald Trump.
  • Les plus défavorisés vont voir que Biden veut augmenter le salaire minimum à 15 dollars au niveau fédéral. Actuellement, il est à 7,25. Quand on n’a pas d’argent, qui serait contre ?
  • Biden souhaite aussi augmenter les impôts : de 21 à 28 pour les entreprises, mais ils étaient à 37 avant Trump… flop !
  • Les États-Unis sont un pays de PME, de la libre entreprise. Ces gens-là souffrent terriblement, la pandémie les a mis dans une situation terrible.
  • Sur le plan de la santé, les propositions de Joe Biden ressemblent à ce qu’avait proposé Barack Obama, en aménagé, et en laissant une place au privé. Comme cela, il ne heurte pas les Républicains, mais il fait un pas vers les plus progressistes.
  • Donald Trump faisait des meetings avec 30.000 à 40.000 personnes. Joe Biden n’en est pas du tout là. Il a fait sa campagne habituelle. C’est aussi de cette façon qu’il a eu son premier poste de sénateur en 1972. C’est en allant voir les gens un par un, c’est sa méthode. Il a l’idée aujourd’hui de s’enfermer en disant « après tout, je vais laisser Trump faire campagne tout seul », pensant que son meilleur ennemi, c’est lui-même. Wait and see !

Sondages

  • Selon un récent sondage du Cato Institute, 77 % des conservateurs, 64 % des modérés et 52 % des Démocrates ressentent maintenant le besoin de s’autocensurer.
  • Trump mène de 10 points parmi les indépendants – ceux qui font les élections.
  • Biden a 52 points d’avance sur Trump parmi les étudiants. Ce sont ces étudiants qui, lorsqu’on leur présente le programme de Trump en leur disant que c’est celui de Biden, l’approuvent sans réserve.

Vote par correspondance

  • « Tout ce que les Démocrates extrémistes de gauche essaient de faire avec les audiences des dirigeants de la Poste au Congrès, c’est blâmer les Républicains pour la fraude qui se produira à cause des 51 millions de bulletins de vote qui sont envoyés à des personnes qui ne les ont même pas demandés » a déclaré Trump. Puis, lors de la conférence d’introduction de la convention, il a corrigé et dit que ce n’est pas 51 millions, mais 80 millions de bulletins qui seront envoyés par la Poste.
  • Le Ministre des Postes Louis DeJoy a méticuleusement contredit les récits mensonges des Démocrates et des médias sur son travail :

Coronavirus

  • L’agence EPA approuve le spray désinfectant d’American Airlines qui tue le coronavirus pendant une période pouvant aller jusqu’à SEPT JOURS.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous