Publié par Team 100 jours le 26 août 2020

Jeudi 6 août– 90e jour

Trump

  • Le ministère de la Justice a admis, lors d’une audition devant le Congrès, qu’il a violé son propre protocole de conduite dans son enquête sur le conseiller Sécurité nationale du président Trump, Michael Flynn.
  • Le président a retweeté le commentaire de Matt Walsh suivant :

 » Dans tout le pays, les [seules] villes où règne la pagaille sont celles qui sont dirigées par des Démocrates. »

  • La campagne Trump a utilisé des images photoshopées de Biden, le montrant tout seul dans son sous-sol. Sur une autre photo, ils ont retiré un microphone de sa main de Biden et changé le décor de fond. Tous les médias se sont emparés du « scandale ».

    Ils sont restés silencieux lorsque, la campagne Biden a altéré une vidéo de Trump, le 3 mars dernier.

    La vidéo d’environ 15 secondes contenait des courts extraits coupés de remarques de Trump qui ont été « présentées de manière trompeuse et hors contexte », et font dire à Trump des choses qu’il n’a pas dites.

    Et la vidéo truquée et mensongère est toujours sur Twitter :
  • Seul Facebook, après avoir examiné de près la vidéo, a apposé un label « partiellement faux », et a limité sa diffusion– mais ne l’a pas supprimée comme il supprime les posts de Trump.
  • Letitia James, la procureure générale de New York, menace Donald Trump d’une annonce explosive ce jeudi 6 août.

    Tout comme l’enquête Mueller, elle va ouvrir des enquêtes sur lui non pas parce qu’il y a des preuves de malversation, mais parce qu’elle ne l’aime pas, n’aime pas sa politique, et veut contribuer à sa chute. Et là, aucun Démocrate ne parle d’abus de pouvoir…

Black Lives Matter a du plomb dans l’aile

  • Les extrémistes se dévorent entre eux, mais le retour de flamme se fait attendre :
    • Black Lives Matter poursuit la ville de Seattle en justice parce que les militants doivent acheter des équipements de protection coûteux pour exercer leurs droits au titre du premier amendement.
    • A Saint-Louis, la procureur de George Soros qui poursuit en justice le couple qui défendait armes à la main sa propriété, a été réélue pour 4 ans– avec l’argent de Soros pour faire campagne.
    • L’antisémite palestinienne d’extrême gauche Rashida Tlaib a été réélue au poste de députée de la chambre des représentants pour le Michigan, montrant au passage que le parti Démocrate est le parti où se trouvent le plus d’antisémites.
  • Le maire de Los Angeles a menacé de couper l’eau aux maisons et aux entreprises qui accueillent de « grandes » fêtes.

    Et il l’a fait : Le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, a annoncé aujourd’hui qu’il a autorisé le département de l’eau et de l’électricité de la ville à fermer l’eau dans les lieux qui accueillent de grands rassemblements pendant la pandémie.

    Dans le même temps, un quotidien publie ceci : « Comme beaucoup de mes compatriotes, je suis extrêmement préoccupé par les tendances dictatoriales du président Donald Trump… »

    Mais il ne publie pas cette action dictatoriale : Le maire de Washington DC a laissé les militants peindre « Defund The Police » [supprimer le financement de la police], mais a fait arrêter deux gamins pro-vie qui ont écrit un message à la craie disant que la vie des bébés noirs à naître compte aussi.

    Et il ne rapporte pas la « tendance dictatoriale » du maire de New York, Bill de Blasio, qui a organisé, autorisé et participé à la création d’une fresque Black Lives Matter illégale devant la Trump Tower. Illégale parce qu’il n’a pas fait les demandes administratives qu’il a imposées à un groupe qui voulait peindre « Police Lives Matter » dans une rue.
  • Black Lives Matter ne fait plus l’unanimité, et cela a un impact sur le vote noir.
  • Un nouveau sondage @Gallup a révélé que 61 % des Afro-Américains interrogés souhaitent que la présence de la police dans leurs quartiers reste la même.

    20 % disent préférer que la police passe plus de temps dans leur quartier, et seulement

    19 % disent préfèrent moins de présence policière.
  • Le pasteur noir Jesse Lee Peterson accuse très durement :

Black Lives Matter est une blague ! Ces arnaqueurs racialistes utilisent le mouvement des droits civils pour s’emparer du pouvoir et vendre des Noirs au Parti démocrate.

  • Diamond et Silk, deux conservatrices noires célèbres ont tweeté :

@realDonaldTrump, nous voulons vous remercier d’avoir été le meilleur président de tous les temps. Merci d’être notre voix et merci d’avoir ouvert la voie à tous les Américains pour qu’ils aient la possibilité de réaliser le rêve américain. Nous vous aimons tellement. Que Dieu vous bénisse.

  • Michelle Obama, la première dame noire pour deux mandats, se plaint du racisme et de la discrimination depuis son manoir de plusieurs millions de dollars.

Joe Biden

  • Tara Reed, la femme qui a été violée par Joe Biden, reste très présente sur Twitter d’ici le premier débat présidentiel, où Donald Trump va demander à Joe Biden de s’expliquer.
  • Joe Biden vient de faire une déclaration concernant la pandémie et la Chine.
    Voici ce qu’il dit :

 » La façon dont Trump… dont la Chine répondra sera quand nous rassemblerons le reste du monde qui, en fait envisage et [inintelligible] dans dans le commerce ouvert, et de s’assurer que nous sommes dans une position où le monde, heu, que, que que nous traitons avec l’OMS de la bonne manière, et qu’en fait, c’est là que les choses commencent à changer, c’est là que le comportement de la Chine va commencer à changer ».

Malheureusement, 1 million de personnes ont visionné son intervention.

  • Et répondant à un journaliste qui lui demandait s’il allait passer un test cognitif (comme Trump l’a fait), Joe Biden a refusé.

    Il a dit à Errol Barnett, de CBS News :

 » C’est comme si on vous disait, avant d’animer cette émission, si vous avez passé un test pour savoir si vous prenez de la cocaïne ou pas, qu’est-ce que vous en pensez ? Hein ? Vous êtes un drogué ? »

  • Joe Biden ne fait pas campagne. Personne ne le voit nulle part. Le sénateur républicain de Louisiane, John Kennedy, a ironisé en disant : « même Google ne peut pas trouver Joe Biden ! »
  • D’ailleurs, il a déclaré qu’il ne se rendra pas à la Convention nationale Démocrate de Milwaukee pour accepter sa nomination. En toute transparence, le président Trump a lui aussi envisagé de ne pas se déplacer pour accepter sa nomination.
  • Donald Trump Jr, le fils du président, a tweeté :

Il est clair que le Parti démocrate de Joe Biden est le parti des églises fermées et des communautés brisées.

@realDonaldTrump défendra TOUJOURS le LIBRE EXERCICE de la foi.

Si les casinos sont autorisés à ouvrir à 50% de leur capacité, les églises doivent pouvoir aussi.

  • La campagne Trump a de nouveau demandé un débat présidentiel supplémentaire au début du mois de septembre, et la campagne Biden a de nouveau rejeté cette demande. La réalité est que les Démocrates se demandent ce qui serait le moins calamiteux : annuler tous les débats, ou voir Biden être réduit en miettes par Trump.

Médias et réseaux sociaux en campagne contre Trump

  • ABC, CBSNews et NBCNews ont supprimé le témoignage de Sally Yates devant le Congrès, qui a admis que James Comey, le directeur du FBI d’Obama qui a autorisé l’espionnage de la campagne de Trump, avait agi en « voyou » contre Michael Flynn, le conseiller sécurité nationale de Trump accusé à tort de trahison.
  • CNN invite toujours des invités et des « experts » qui diffusent la théorie conspirationniste de la collusion de Trump avec la Russie, laquelle est fausse, démystifiée, et débunkée par trois ans d’enquête de Mueller.

    Sans doute parce que CNN est une organisation d’information neutre et indépendante…
  • Facebook supprime un post du président Donald Trump pour « infraction aux règles de désinformation ». Petit problème : Trump disait que « les enfants sont presque totalement immunisés contre le coronavirus », ce qui est la réalité scientifique. Mais les Démocrates ne veulent pas que cela soit dit, car ils veulent laisser les écoles fermées en septembre afin que les femmes américaines soient mécontentes, et fassent perdre l’élection au président.
  • Twitter a déclaré qu’il exigera du président Trump qu’il supprime un message contenant des informations erronées sur le coronavirus, lui interdisant de tweeter tant qu’il ne l’aura pas fait. Il s’agit d’un tweet disant que les enfants sont moins sensibles au coronavirus.

    Problème numéro 1 : le salarié de Twitter qui a annoncé la censure de Trump travaillait pour Kamala Harris, pressentie comme vice-présidente de Joe Biden– mais les Démocrates ne voient de conflit d’intérêts que lorsqu’il va contre leurs intérêts.

    Problème numéro 2 : les enfants sont effectivement beaucoup moins sensibles au coronavirus, et c’est une constante non-disputée par les chercheurs, les études et les médecins.

Sondages

Avant de parler des sondages, je veux vous soumettre cette remarque lue sur Twitter et qui pointe du doigt une des imperfections de la démocratie, qu’on soit Démocrate ou Républicain :

Je voudrais bien pointer du doigt qu’ici, dans l’Oregon, nous avons le gouverneur marxiste Kate Brown.

Tout l’Oregon rural est conservateur, mais nos deux grandes villes, Portland et Eugene, dictent la politique [à tout l’Etat].

  • Le taux d’approbation du président vient de passer la barre des 50% pour atteindre 51% dans le sondage quotidien de Rasmussen. Ce qui est intéressant est qu’en pleine pandémie de coronavirus, en pleines émeutes à Portland (60e jour d’émeutes) et ailleurs, la côte du président est remontée en l’espace de 8 jours. Ce qui a changé ? Il a envoyé les forces fédérales dans les villes secouées par les Antifas.
  • Mieux qu’un sondage, Trump a levé 165 millions de dollars en juillet, dépassant Biden de 25 millions.
  • Trump a dépassé le milliard de dollars de levée de fonds jusqu’à présent.
  • Dans le dernier sondage Hill-HarrisX, Biden ne mène Trump que par 3 points au niveau national, alors que l’écart était de 7% dans la même enquête du 17 au 20 juillet (trump-trails-biden-by-7-points.

    Le sondage interroge 37% de Démocrates et 32% de Républicains, soit un écart de 5%, et 28% d’Indépendants dont on ne sait pas d’où ils sont, ni comment ils sont répartis entre Indépendants qui penchent Républicains ou Démocrates.
  • Avant de vous réjouir, tenez compte cependant de ceci :
    • Nous sommes à trois mois de l’élection, et les sondages ne veulent encore pas dire grand-chose. Ils commenceront à être significatifs à partir d’octobre– ce qui ne veut pas dire qu’ils seront honnêtes, ils ne le sont pas.
    • Beaucoup de choses peuvent se passer, et se passeront d’ici novembre.
    • Nous vous livrons les sondages, tout en sachant qu’ils sont malhonnêtes : aucun journaliste, à part Dreuz, ne lit les conditions dans lesquelles les sondages sont pratiqués, et donc personne ne relève qu’ils interrogent beaucoup plus de Démocrates que de Républicains, et surtout– et c’est probablement là que se trouve la plus grosse arnaque– ils ne disent pas où résident les Indépendants interrogés, soit environ un tiers des sondés. Si les sondeurs questionnent des Indépendants de San Francisco ou de New York, ce sont des Indépendants qui votent Démocrate.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous