Publié par Team 100 jours le 26 août 2020

Mercredi 5 août– 91e jour

Trump

  • Réduction des effectifs en Afghanistan

    Lors d’une interview diffusée par la chaîne HBO, le Président Trump a déclaré que les États-Unis allaient réduire leurs effectifs en Afghanistan à 4 000 hommes « très bientôt ». Il a dit que le jour des élections, les États-Unis auront « probablement entre 4 et 5.000 » soldats en Afghanistan.
  • M. Trump a déclaré : « Nous serons ramenés, dans un très court laps de temps, à 8.000. Ensuite, nous serons réduits à 4 000. Nous sommes en train de négocier. Nous sommes là depuis dix-neuf ans (…) Nous en sortirons. »
  • Signature du Great American Outdoors Act

    Le Président Trump a écrit dans un tweet :

« Aujourd’hui, nous célébrons l’adoption d’une loi historique qui préservera les majestueuses merveilles naturelles de l’Amérique, les trésors historiques inestimables, les grands monuments nationaux et les glorieux parcs nationaux. C’est un grand honneur pour moi d’avoir signé la Loi sur les grands espaces américains ! #HR1957. »

  • Concernant le décès des 8 Marines et un marin, portés disparus jeudi passé à cause d’un accident survenu lors d’un entraînement impliquant un véhicule d’assaut amphibie au large des côtes du sud de la Californie, le Président Trump a tweeté :

    « Je suis profondément attristé par la perte tragique de huit Marines et d’un marin lors d’un exercice d’entraînement au large des côtes de Californie. Nos prières vont à leurs familles. Je les remercie pour le service courageux que leurs proches ont rendu à notre nation. »
  • En faveur du vote par correspondance pour la Floride seulement

    Le président Donald Trump a écrit sur Twitter qu’il encourage les électeurs de Floride à voter par correspondance, bien qu’il ait découragé le processus dans d’autres États :

    « Que vous l’appeliez Vote par Correspondance ou Vote d’électeur Absent, en Floride, le système électoral est sécurisé, éprouvé et réel. Le système de vote de la Floride a été révisé (nous avons vaincu les tentatives de changement des Démocrates), donc en Floride, j’encourage tout le monde à demander un Bulletin de vote par Correspondance ».
  • Lors de sa conférence de presse quotidienne pour faire le point concernant le Coronavirus, le président Trump a dit:
    • qu’il n’y aura pas de nouveau confinement à cause de la pandémie
    • Il y aura un vaccin très bientôt ;
    • Il vise à faire accélérer les possibilités de traitements par plasma et anticorps ;
    • Les USA ont plus de cas parce qu’ils font beaucoup plus de tests que les autres pays occidentaux.
  • Attentat de Beyrouth

    Concernant les explosions à Beyrouth qui ont causé des milliers de blessés et de morts, le Président a dit qu’il croit les autorités libanaises quand elles disent qu’il s’agit d’un attentat et les États-Unis sont prêts à porter assistance aux Libanais.

Biden

Tandis que les spéculations vont bon train dans les médias concernant quelle colistière sera choisie pour éventuellement se présenter comme Vice-présidente de Joe Biden, ce dernier tergiverse encore.

Il a passé le weekend dernier dans sa résidence secondaire sur la plage de Rehoboth, dans le Delaware, et a réduit la liste des candidates qu’il pourrait sélectionner comme colistière. Le couple Biden a gagné plus de 15 millions de dollars depuis qu’il a quitté la Maison-Blanche avec plus de quatre douzaines de conférences rémunérées et une avance de plusieurs millions de dollars d’une maison d’édition pour un livre.

L’annonce du choix de la colistière de Biden était initialement prévue au début du mois, mais elle a depuis été reportée d’une semaine ou deux.

La liste des finalistes à laquelle M. Biden « réfléchit » comprend la Sénatrice Kamala Harris, la Représentante Karen Bass, l’ancienne conseillère à la sécurité nationale Susan Rice, la Représentante Val Demings, la Sénatrice Elizabeth Warren et peut-être la Gouverneure du Michigan, Gretchen Whitmer.

Tucker Carlson s’est risqué à dire que Susan Rice serait vraisemblablement choisie car c’est elle qui a le plus d’expérience du pouvoir (elle est aussi une menteuse invétérée).

Marco Rubio

Lors d’une interview pour l’émission de radio de Hugh Hewitt sur les ondes du Salem Radio Network, le sénateur Rubio a critiqué le candidat démocrate présumé à la présidence, pour son incapacité à tenir tête aux « éléments » d’extrême gauche de son propre parti.

Le Républicain de Floride a énuméré plusieurs sujets pour lesquels certains membres du Parti Démocrate ont adopté des positions hors du commun, notamment sur la Chine et l’islam radical.

« Le plus grand problème est que ce pays fait face à des changements énormes, pas seulement à cause de la pandémie, mais les confrontations que nous avons avec la Chine en ce moment sont vraiment de portée générationnelle en termes de ce que cela va signifier pour le monde. (…) L’Islam radical est en recul dans certaines parties du monde, mais il pourrait resurgir à tout moment. Les Iraniens ont des ambitions nucléaires. Nous avons besoin d’être forts et je pense que Joe Biden n’est pas assez fort pour faire face à ces différents défis, sans parler des éléments de son propre parti qui veulent tirer le pays vers l’extrême gauche. Et c’est pourquoi il est important qu’il soit obligé de répondre lors d’un débat équitable afin que les Américains puissent voir s’il a ou non cette force. Je ne pense pas qu’il l’ait. »

Obama en campagne

L’ex-président, Barack Obama s’est mis en frais de donner son appui à plus de 100 candidats démocrates qui se présentent en novembre.

  • Il a « oublié » d’accorder son appui à la Représentante gauchiste Alexandria Ocasio-Cortez (ce qui devrait indiquer qu’elle n’a pas le soutien de l’Establishment démocrate).
  • Obama a annoncé son soutien à 118 Démocrates se présentant aux élections législatives fédérales, régionales et d’État dans 17 États, dont New York, le New Jersey, la Californie, le Texas, l’Illinois, l’Arkansas, le Colorado, l’Indiana, l’Iowa, le Maine, le Nebraska et le Nevada.

Le baiser de la mort ?

  • Ammar-Najjar fait partie des Démocrates de Californie qui ont reçu cet appui d’Obama, pour l’élection au siège vacant du 50e district du Congrès, mais ce soutien pourrait se retourner contre lui.
  • Son absence d’enthousiasme est flagrante :
    • Il n’a pas sollicité cet appui d’Obama.
    • Il a refusé de dire qu’il s’en félicitait.
    • Il a tenté d’en diminuer la portée en prétendant que des gens de tous les partis l’ont soutenu.
    • Il a essayé de dire que l’appui d’Obama n’est pas important de toute façon, parce qu’il ne figure « pas sur le bulletin de vote ».
  • Est-ce qu’on dirait un type qui est heureux d’avoir ce Trésor du Saint Graal qu’est l’approbation d’Obama ?
  • En fait, on dirait plutôt qu’il considère l’appui d’Obama comme un baiser de la mort. Et bien sûr, son rival républicain l’utilise comme une arme pour dissuader les électeurs de voter pour lui.

En fait, Campa-Najjar se présente pour occuper un siège dans un des derniers bastions républicains du comté de San Diego, un bled perdu où certaines personnes se rendent au travail à dos de cheval et où les conservateurs sont encore majoritaires. En d’autres termes, c’est le pays de Reagan.

En plus, il a modifié son programme et se présente maintenant comme un modéré démocrate qui possède une arme à feu et qui ne pense pas que le gouvernement devrait choisir les entreprises à fermer à cause de la pandémie.

Le fait que son grand-père, Muhammad Youssef al-Najjar, ait été l’un des cerveaux du massacre des Jeux olympiques de Munich en 1972 et qu’il ait finalement été éliminé par les commandos israéliens n’a jamais aidé. Campa-Najjar affirme aujourd’hui qu’il a renoncé à la « violence » du vieux grand-père, souligne ses autres racines latinos et affirme qu’il est désormais chrétien.

Mais il a certainement été traité comme une célébrité lors de ses visites de jeunesse à Gaza, et a appelé le chef terroriste « une légende » sur un tableau d’affichage dans le passé.

Il a également menti concernant toutes ces années où il est allé à la mosquée de San Diego, la même mosquée que les pirates du 11 septembre ont fréquentée. Difficile de dire s’il est vraiment devenu un modéré, mais il pagaye le plus vite possible pour obtenir des votes.

Ce qui fait que Campa-Najjar est le seul candidat dans la région de San Diego qui a obtenu l’appui d’Obama, même s’il n’en voulait pas !

On pourrait croire qu’un Démocrate avisé aurait dit à Obama de ne pas soutenir ce type, étant donné qu’il est considéré comme un extrémiste dans l’arrière-pays de San Diego. Mais Obama est convaincu qu’il est adoré dans le district où Campa-Najjar tente de se faire élire. L’attitude de M. Campa-Najjar raconte une autre histoire.

Obama est reconnu pour son appui à des candidatures désespérées qui finissent par couler à pic. On ne peut qu’espérer que, fidèle à sa réputation, l’imprimatur d’Obama mettra définitivement K.O. Campa-Najjar dans cette région.

Sondages

  • Mike Pence

    Le vice-président Mike Pence a déclaré que « les sondages ne valent rien » en s’adressant à la « majorité silencieuse » d’Américains qui, selon lui, vont appuyer le président Donald Trump lors de l’élection présidentielle de novembre. Il s’est exprimé lors d’un interview radio avec l’animateur de SiriusXM, Alex Marlow.

    M. Marlow a demandé au vice-président s’il pense que la majorité silencieuse existe vraiment.

    M. Pence a répondu :

« Lors des voyages que j’ai l’occasion de faire en tant que Vice-président, Alex, la majorité silencieuse ne me semble pas très silencieuse. J’étais en Pennsylvanie la semaine dernière pour le rassemblement des Policiers pour Trump. Il y avait des centaines de personnes dans un parking dans le centre d’une petite ville, un grand quartier de Pennsylvanie. (…) J’ai senti beaucoup d’enthousiasme. »

  • M. Pence a mis en garde contre le manque de fiabilité des sondages, rappelant les prédictions largement répandues d’une victoire d’Hillary Clinton en 2016.

« Vous voyez les sondages produits par ces organismes de presse », a déclaré M. Pence, « mais, il y a quatre ans, il y avait 60 ou 70 sondages qui ont été publiés entre la fête du Travail et le jour des élections – des sondages à l’échelle des États, des sondages à l’échelle nationale – le président et notre équipe n’étaient en fait en tête que dans trois d’entre eux ».

Le Vice-président Pence a conclu :

« Je suis convaincu que nous allons remporter une grande victoire pour le peuple américain lorsque nous réélirons le Président Donald Trump pour quatre années supplémentaires le 3 novembre. »

Coronavirus

  • Dr Fauci
    Tandis que Donald Drump s’efforce de rassurer les Américains, le Dr Fauci fait de son mieux pour alimenter la panique face au coronavirus. Après avoir chanté sur tout les tons que le confinement généralisé allait permettre d’aplatir la fameuse courbe des infections, le Dr Fauci prétend maintenant que ceux qui restent chez eux sont plus à risque…
  • Le Dr Anthony Fauci a averti que les États-Unis pourraient se retrouver « dans une situation vraiment mauvaise » s’ils ne ramènent pas le nombre de cas quotidiens de coronavirus à 10 000 d’ici septembre, selon un reportage du Journal of the American Medical Association.
  • Lors d’une interview, le Dr Fauci a estimé qu’entre 50 000 et 60 000 cas sont diagnostiqués chaque jour, ce qui suggère que les États-Unis seraient « en plein milieu de la première vague ».

« Si nous ne les faisons pas baisser, alors nous allons avoir une situation vraiment mauvaise à l’automne », a déclaré M. Fauci.

  • Malgré l’ « augmentation insidieuse du pourcentage de cas positifs » qui a été observée dans le Sud et l’Ouest il y a plusieurs semaines, le Dr Fauci dit ne pas croire qu’il sera nécessaire de revenir en arrière jusqu’au confinement généralisé.
  • M. Fauci a également déclaré qu’il pense qu’il y a « un certain degré » de propagation du virus par voie aérienne, bien que ce soit encore à l’étude.
  • Le mois dernier, l’OMS a publié de nouvelles directives reconnaissant qu’elle ne pouvait pas exclure la possibilité que le virus puisse être transmis par des particules d’air dans des espaces fermés.
  • Le Dr Fauci a reconnu qu’il était devenu « beaucoup plus clair » que les gens sont probablement plus à risque s’ils se trouvent dans un espace intérieur où il y a moins de circulation d’air.

« Nous devons maintenant accorder un peu plus d’attention à la recirculation de l’air à l’intérieur, ce qui vous dit que le port d’un masque à l’intérieur lorsque vous êtes dans une telle situation est aussi important que le port d’un masque lorsque vous êtes à l’extérieur et que vous avez affaire à des personnes dont vous ne savez pas d’où elles viennent ni qui elles sont », a-t-il déclaré.
« Nous en apprenons tous les jours un peu plus. Nous devons nous assurer que nous sommes suffisamment humbles pour accumuler de nouvelles connaissances et les utiliser au fur et à mesure que nous les acquérons ».
Il a également continué à exhorter les gens à « faire preuve d’un certain degré de cohérence » en ce qui concerne les masques faciaux, la distanciation sociale et le lavage des mains, en disant : « Ce n’est compliqué (…) Le virus, s’il est laissé à lui-même, va continuer à resurgir », à moins que les gens pratiquent une distanciation physique de 2m et portent des masques en public.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous