Publié par Team 100 jours le 26 août 2020

Mercredi 29 juillet– 98e jour

  • À l’aide de plusieurs tweets, le président Trump a critiqué le fait que les grandes compagnies pharmaceutiques, mécontentes de la baisse des prix de leurs produits, ont financé des publicités dans lesquelles elles prétendent qu’il a augmenté le prix des médicaments sur ordonnance pour les personnes âgées. C’est complètement faux a-t-il écrit : «Je suis le seul président, en 51 ans, à avoir obtenu une réduction des médicaments sur ordonnance !»
  • Lors de sa conférence de presse en après-midi, Donald Trump a défendu l’hydroxychloroquine et a réitéré qu’il s’entend bien avec le Dr Fauci.
  • Le Procureur général, William Barr a témoigné devant la Commission judiciaire de la Chambre. Il a dû affronter pendant des heures les membres démocrates du Comité qui faisaient des discours anti-Trump sans lui laisser la possibilité de répondre.

    Il a été particulièrement critiqué pour sa gestion des affaires impliquant Michael Flynn, Roger Stone, Jeffrey Epstein et pour sa réaction aux émeutes dans les villes de Portland, Chicago, New York, Seattle, et Washington.
  • William Barr a reproché aux Démocrates de ne pas avoir dénoncé la violence collective des émeutiers et les attaques contre le palais de justice Mark O. Hatfield de Portland en Oregon.

Joe Biden

  • Joe Biden a fait un discours dans sa ville natale de Wilmington, Delaware, où il a proposé de dépenser 2 000 milliards de dollars sur quatre ans pour stimuler le développement d’énergies plus propres, afin de parvenir à un secteur de l’électricité sans pollution d’ici 2035 et à des émissions nettes de carbone nulles 15 ans plus tard.
  • L’attaché de presse national de la campagne de réélection, Hogan Gidley, a déclaré :

«Il s’agit plutôt d’un manifeste socialiste qui promet d’augmenter massivement les impôts, de supprimer des emplois dans les industries du charbon, du pétrole ou du gaz naturel et d’écraser la classe moyenne».

George Soros

  • D’après un rapport du Free Beacon de Washington, le milliardaire George Soros a augmenté ses dépenses politiques par le biais de son comité d’action politique, le Democracy PAC, qu’il a créé l’année dernière pour verser des sommes importantes dans les caisses de plusieurs groupes de gauche.
    Selon les nouveaux documents déposés auprès de la Commission électorale fédérale, le PAC a déboursé près de 17 millions de dollars au cours du trimestre dernier, ce qui porte à 48 millions de dollars le total de ses dépenses de ce cycle.
    Soros a donné 4 millions de dollars supplémentaires directement aux campagnes et comités démocrates sans avoir préalablement déposé l’argent dans son PAC.
  • Le Democracy PAC de M. Soros a récolté 51 635 003 dollars en 2020, dont 48 091 590 dollars ont été dépensés. Ses bénéficiaires sont tous les PAC démocrates de gauche et partisans.

Le jeu dangereux des Démocrates

  • Les Démocrates sont en train de jouer un jeu dangereux en penchant trop à gauche. Un nombre important des partisans les plus enthousiastes de Bernie Sanders pourrait abandonner Joe Biden s’il essaie de contenir les émeutiers, qu’il n’a même pas encore critiqués. Les émeutiers hystériques pourraient se détourner de lui à cause de sa carrière passée, ses liens d’amitié avec Robert Byrd du KKK, et l’enrichissement de sa famille grâce à ses relations politiques.
  • En revanche, malgré les efforts des médias de masse pour qualifier de « pacifiques » les émeutiers, destructeurs de biens qui attaquent les agents fédéraux dans les villes comme Portland, Seattle et autres, le peuple américain comprend que le groupe des Antifa est la meute armée auxiliaire du Parti Démocrate.
  • Les Démocrates pensaient que leur stratégie consistant à faire la vie dure aux Américains afin que les électeurs dégoûtés rejettent le Président Trump en novembre était la bonne. Il s’avère, en fait, que les nombreuses images de violence diffusées via les médias sociaux ont révélé aux Américains les mensonges et les dissimulations des médias de masse.
  • Les Démocrates et leurs complices dans les médias continuent de prétendre que le Président Trump est responsable des émeutes dans les grandes villes américaines (l’envoi de troupes fédérales ayant selon eux «aggravé» la situation), et qu’il a mal géré le coronavirus ce qui devrait provoquer sa défaite en novembre !

Sondages

  • D’après Rasmussen Reports, l’approbation/désapprobation du Président Trump demeure stable : autour de 45 % des répondants l’approuvent contre 54 % qui le désapprouvent.
  • Dans les Etats clés qui décideront de l’éléction, Biden est toujours à 49,3, Trump à 43,1.

Coronavirus

  • Les médias sociaux ont tenté d’oblitérer une conférence de presse de médecins de première ligne qui se sont réunis lundi à Washington afin de défendre leur point de vue différent des «experts» officiels. Notamment, leur défense de l’hydroxychloroquine.
  • Twitter a supprimé le livestream de Breitbart News montrant la conférence de presse tenue lundi à Washington D.C. par le groupe America’s Frontline Doctors et organisée et sponsorisée par les Tea Party Patriots.
  • Le représentant Ralph Norman (R-SC) était présent à l’événement et les médecins présents ont partagé leurs points de vue sur la pandémie de coronavirus et le traitement du virus par la communauté médicale.
  • Les images du livestream sur Periscope, la plateforme de diffusion en direct de Twitter, avaient généré 1 million de visionnements avant d’être supprimées par le site.
  • Les images sur Facebook avaient accumulé plus de 17 millions de vues en 8 heures et avaient 185 000 spectateurs simultanés au moment de leur diffusion.
  • Sur YouTube, un clip de l’événement a été visionné 80 000 fois avant d’être retiré par la plateforme pour «violation des directives communautaires de YouTube».

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous