Publié par Team 100 jours le 26 août 2020

Jeudi 20 août – 76e Jour

Trump

  • Pendant que Barack Obama, à la tribune de la Convention démocrate, délivrait la critique la plus acerbe d’un ancien président envers un président en fonction, Trump déclarait : « Il a espionné ma campagne et s’est fait prendre. »
  • Trump a félicité Kim Klacik, la candidate noire Républicaine qui a largué une bombe sur les Démocrates dans une vidéo au message clair, qui a été vue plus de 9 millions de fois : « Baltimore est dirigée par le parti Démocrate depuis 53 ans, et c’est la 5e ville la plus dangereuse d’Amérique ».
  • Ce qu’elle dit est exact. Cela ne veut pas dire qu’un Républicain ferait forcément mieux, mais les habitants de Baltimore – 60% de noirs – sont les premières victimes de la politique Démocrate, et ils n’ont rien à perdre à essayer : ça peut difficilement être pire, alors qu’en élisant un Démocrate, ils savent que rien ne changera.
  • Trump a félicité la conservatrice islamophobe Laura Loomer, 27 ans, une force pro-Trump qui est bannie de Twitter, et a remporté une primaire Républicaine en Floride contre les candidats de l’establishment. Apparemment, les chiffres de sa victoire ont été enterrés par Google tellement ils sont écrasants (14 478 votes contre 8690 pour le second).
  • Après la décision de Goodyear d’interdire les slogans « Blue Lives Matter » [par référence aux policiers], et « All Lives Matter » [par opposition au restrictif Black Lives Matter], le président a appelé au boycott de la marque et évoqué de remplacer les pneus Goodyear des voitures présidentielles.

    Résultat, le cours de l’action de la marque de pneus a décroché – et le boycott n’a pas même commencé…
  • Ce pourrait être un message envoyé aux entreprises nationales qui soutiennent l’organisation marxiste Black Lives Matter qui détruisent les villes Démocrates.
  • « Les Démocrates ont ruiné leurs villes. Ne les laissez pas détruire l’Amérique », dit une publicité dévastatrice de la campagne Trump contre Biden et Kamala.

Biden

  • Une vidéo montre le candidat Biden sortant d’un aéroport. Ou, pour être précis, une nurse guide un Biden qui semble incapable de se déplacer seul, vers la sortie de l’aéroport. Pourtant, huit jours plus tôt, il a été capturé en vidéo en train de faire du vélo.
  • Parlant de villes détruites, Trump ne ment pas : dans l’Amérique Démocrate de Biden incarnée par New York, il y a eu 6 blessés et une femme de 20 ans poignardée à mort, lors de la dernière journée de violence.
  • La campagne Biden a réagi aux accusations de Trump en déclarant : « Après avoir qualifié les néo-nazis et les tenants de la suprématie blanche à Charlottesville de « gens bien » … [ceci a été débunké comme faux il y a déjà longtemps], Donald Trump a simplement cherché à légitimer une théorie de conspiration que le FBI a identifiée comme une menace de terrorisme domestique » [?].
  • Le sénateur Lindsey Graham, un allié de Trump, a fait l’éloge du discours de Jill Biden : « C’est une personne exceptionnelle. »

    Le jour où un Démocrate de premier plan fera des compliments à un candidat Républicain qui se présente contre son candidat, les poules auront des dents.

Kamala Harris

  • Le saviez-vous :
    • En 2017, Kamala Harris a tenu une réunion privée avec Harvey Weinstein dans les Hamptons.
    • Elle a été procureure générale de Californie de 2011 à 2017 mais n’a jamais enquêté sur Weinstein.
    • Kamala a accepté des milliers de dollars de dons de Weinstein.

Parti Démocrate

  • Une vidéo qui a fait plus de 2 millions de vues, « Nous sommes Démocrates », montre les exploits du camp du bien :
  • Le Pentagone enquête sur les soldats présents dans le programme de la Convention nationale démocrate pour violation de la politique du port de l’uniforme.
  • Le commentateur politique de CBS Stephen Colbert se moque de Bill Clinton : « il ne devrait pas donner de leçons à Trump sur la façon dont il devrait se conduire dans le bureau ovale ! ».
  • Obama a hypocritement réprimandé Trump pour son éthique du travail, affirmant qu’il n’a « aucun intérêt à faire son travail », alors que la Maison-Blanche avait été contrainte de défendre Obama quand il était allé jouer au golf au beau milieu d’une crise. Hypocrite est le mot juste, il appartient hélas à la classe politique, et Obama est loin d’en être exempt.
  • L’avertissement d’Obama sur la « fin de l’Amérique » si Donald Trump est réélu semble faire oublier que c’est sa mauvaise gestion du pays qui a permis l’élection de Trump – lequel a redressé l’économie.

Vote par correspondance

  • Le président Trump se fait constamment déchirer par les médias qui l’accusent de répandre des mensonges concernant la fraude électorale.
  • Résultat, alors qu’un juge vient d’annuler les élections et a ordonné une nouvelle élection dans le New Jersey suite à une fraude massive, les médias ont totalement « oublié » d’en parler ou y ont consacré un temps minuscule au lieu de reconnaître que Trump a raison – ce qui même sous la torture, ne pourrait pas sortir de leur bouche.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Si vous êtes chez Orange, Wanadoo, Free etc, ils bloquent notre newsletter. Prenez un compte chez Protonmail, qui protège votre anonymat

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous