Publié par Thierry Ferjeux Michaud-Nérard le 7 septembre 2020

Coronavirus, la corruption généralisée des « pieds nickelés de la science » anti-Raoult au service du Big Pharma, c’est le naufrage de l’État-Macron.

Derrière le chaos provoqué par la gestion calamiteuse de la crise de la pandémie du Coronavirus par Macron et sa clique des « pieds nickelés de la science » financés par Gilead, la France et les Français ont été témoins de l’incompétence et du discrédit total de Macron-le-petit.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Il a su à lui tout seul provoquer la méga-crise financière, économique, politique, sanitaire, culturelle et sociale du siècle. Avec Macron, le pire cauchemar, c’est la domination de la culture affairiste corrompue du Big Pharma qui se manifeste par divers symptômes comme la corruption généralisée des « pieds nickelés de la science » anti-Raoult. Les forces lucides et saines font ce qu’elles peuvent pour contenir ce flot mortifère de la corruption généralisée du Big Pharma, mais elles doivent poser la question de l’origine de la maladie afin de la traiter efficacement. Le facteur commun à tous ces maux qui conduisent à la dégénérescence de nos sociétés et de la civilisation est la corruption généralisée du Big Pharma qui se répand comme un cancer.

Le Monde de gauche valet pro-Macron : Covid-19 : Didier Raoult visé par une plainte devant l’ordre des médecins. Le professeur Didier Raoult, figure contestée (par Le Monde de gauche valet pro-Macron) de l’épidémie due au Coronavirus en France, fait face à des accusations (absurdes et mensongères) émanant de la Société de pathologie infectieuse de langue française (Spilf) (largement subventionnée par Gilead et le Big Pharma). Selon Le Figaro, (les syndiqués lâches et corrompus de) la Spilf ont porté plainte, en juillet, contre le Pr Raoult, directeur de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille, devant le conseil départemental de l’ordre des médecins des Bouches-du-Rhône. Le Monde de gauche valet pro-Macron continue à mentir pour dénoncer le Pr Didier Raoult qui a multiplié les sorties (???) à propos de l’hydroxychloroquine, présentée (encore un mensonge !) comme un remède miracle (???) au Covid-19. (Les syndiqués lâches et corrompus de) la Spilf estiment qu’il a fait la promotion d’un traitement sans qu’aucune donnée acquise de la science ne soit clairement établie à ce sujet, et en infraction avec les recommandations des autorités de santé. (???)

Le Monde de gauche partisan pro-Macron fait la propagande de Gilead : Aucune étude n’a encore réussi à prouver l’efficacité d’un traitement à l’hydroxychloroquine pour soigner le Covid-19. Et même, les premiers résultats obtenus à ce sujet (ne montrent pas, mais) tendent à montrer son inefficacité. Ben voyons !

Spilf reproche au Didier Raoult d’avoir enfreint neuf articles du Code de déontologie des médecins : Selon la Cour des Comptes : « Le Conseil de l’Ordre des médecins reste (l’arroseur arrosé) marqué par de sérieuses défaillances et des insuffisances constantes dans l’exercice de ses missions. « L’ordre exerce mal (pas) le contrôle de l’obligation du respect des règles déontologiques par les médecins vis-à-vis des relations avec l’industrie pharmaceutique (cf. les syndiqués corrompus de la Spilf). Des errements qui pourront donner lieu à une saisine des autorités judiciaires par la Cour des Comptes via le Parquet général près la Cour.

Spilf accuse : Promotion d’un traitement dont l’efficacité n’a pas été démontrée, diffusion de fausses informations, manquements au devoir de confraternité et réalisation d’essais cliniques à la limite de la légalité.

La Spilf qui a reçu en 3 ans 610.000 € des labos dont 80.000 € de Gilead contre l’hydroxychloroquine demande si les prises de position tranchées du Pr Raoult n’ont pas contribué à nuire au message de santé publique (sous l’influence des « pieds nickelés de la science » anti-Raoult financés par Gilead ???)

Didier Raoult attaqué par la Spilf. Qu’est-ce que cela peut donc vouloir cacher ? Après l’étude Fiolet supportée par l’INSERM, qui essaie de déstabiliser l’hydroxychloroquine comme traitement contre le Covid-19 malgré de très nombreuses failles, le Professeur Didier Raoult vient d’être attaqué en justice par la Spilf. Il est au centre des attentions depuis le début de la crise, pour ses prises de positions et ses résultats à l’IHU de Marseille. Pour certains, cela a assez duré : le Pr Raoult a tort, et il est dangereux pour la santé. (???)

Profession-gendarme.com : La Spilf, Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française, est une association de professionnels de la santé. Créée en 1974, la Spilf compte plus de 500 adhérents, la plupart médecins. Lors des auditions devant la commission d’enquête parlementaire, on a dénoncé les liens et les conflits d’intérêts entre médecins et chercheurs et les laboratoires pharmaceutiques. Pour saisir la motivation de la polémique de l’hydroxychloroquine, les sites TransparenceSanté et EuroforDocs révèlent l’information suivante : La Spilf a reçu 853 000€ des laboratoires pharmaceutiques dont 100 000€ de Gilead entre 2012 et 2020, sommes qui se sont envolées dans les dernières années. Il manque des conventions sans montant.

De plus la Spilf est propriétaire de ses bureaux au 21 rue Beaurepaire dans un immeuble cossu dans le 10ème arrondissement à Paris. Sur la même période, les membres du bureau et du conseil d’administration de la Spilf ont reçu plus d’1.6 millions d’euros : Le président Pierre Tattevin a reçu 81 083 euros de la part des laboratoires pharmaceutiques dont 15 028 euros de Gilead. Le Dr Aumaitre ayant reçu plus de 300 000 euros ou encore le secrétaire général 115 000 euros. Il est clair que ces sommes d’argent ne sont pas anodines.

Un membre proche de la Spilf sous couvert d’anonymat dit qu’à la Spilf les décisions sont prises quasiment par une ou deux personnes. La Spilf s’est associée depuis des années les services de Queyroux pour l’aider à lever des fonds auprès des laboratoires et des institutionnels. Monsieur 20% est connu au sein de la Spilf puisqu’une convention d’honoraire lui permettrait de recevoir 10 à 20% des sommes levées ! Sur son site internet, la Spilf ne se cache pas d’avoir des partenariats avec de multiples sociétés. Ben voyons !

Un PUPH (professeur d’université praticien hospitalier) parle sous couvert d’anonymat : Les chiffres des déclarations de TransparenceSanté, ne sont que la partie visible de l’iceberg. Les labos ont des systèmes bien organisés. Les sommes d’argents sont versées par les filiales étrangères de ces sociétés qui n’ont pas à être déclarées dans TransparenceSanté ! Un système bien rodé qui fonctionne depuis plusieurs années !

Andréa Savarino, un chercheur italien, estimait que l’hydroxychloroquine fonctionne comme prouvé dans deux études récentes en Italie et en Belgique alors que dans le même temps l’hydroxychloroquine a fait l’objet d’une politisation à outrance. Il y a peu l’INSERM (cf. le couple Lévy-Buzyn) et la Spilf soutenaient une méta-analyse de doctorants et de deux jeunes Docteurs ès Sciences (totalement inexpérimentés) remettant en cause l’hydroxychloroquine. Méta-analyse qui a été fortement décriée par bien des experts internationaux !

Et y compris par l’IHU de Marseille qui a écrit une lettre de préoccupation et le chercheur italien André Savarino qui ont conclu que cette étude devrait être retirée. La clique des « pieds nickelés de la science » anti-Raoult avait déjà fait parler d’elle. À propos de la maladie de Lyme, maladie vectorielle à tique, un médecin expert a donné un avis au président du jury de référencement, le Pr Yazdan Yazdanpanah (Bichat, Reacting, Inserm, CARE, Discovery, conseil scientifique), avis jugé partial d’après l’association du relais de Lyme. Un proche du dossier a dit que le médecin expert était en service commandé d’Yves Lévy (ancien président de l’INSERM) et d’Agnès Buzyn (ex-ministre de la Santé) pour écarter le professeur Perronne. Ben voyons !

Alors que le combat fait rage contre l’hydroxychloroquine depuis plusieurs mois et qu’une plainte vient d’être portée contre le Pr Raoult, on peut légitimement se poser la question de l’impartialité des membres de l’association Spilf car de nombreux laboratoires pharmaceutiques ont financé la Spilf ces 3 dernières années : l’association a reçu plus de 200.000 euros par an sous forme de rémunérations, avantages ou conventions.

Toutes les données sont disponibles sur eurofordocs.fr. On note une accélération des financements de la Spilf par les laboratoires pharmaceutiques : 858.000 euros de subventions en vingt ans dont 610.000 euros sur les trois dernières années ! 80.000 euros donnés par Gilead en 2 ans, le fabricant du Remdesivir !

Après vérification sur eurofordocs.fr, on sait que Gilead fait partie des principaux donateurs. Il a donné à la Spilf 40.000 euros en 2017 et 40.000 euros en 2018 pour deux conventions. Gilead souhaite imposer le Remdesivir, le très coûteux concurrent de l’hydroxychloroquine dans le traitement du Covid-19 ! Encore plus fort : La Commission européenne a signé le 29 juillet un contrat avec Gilead pour garantir l’accès à des doses de traitement du Veklury, le nom commercial du Remdesivir. $$$ (Source : Nexus) Ben voyons !

Les profiteurs des rentes du Conseil de l’Ordre des médecins sont souvent les plus mesquins dans la vengeance qu’ils exercent contre le Pr Raoult qui aurait contredit l’Ordre établi. Selon la Cour des Comptes :

« Le Conseil de l’Ordre des médecins reste marqué par des problèmes de gouvernance, de sérieuses défaillances de gestion, des insuffisances constantes dans l’exercice de ses missions. Les rétributions $$$ des représentants de l’Ordre : Alors que les fonctions ordinales sont normalement bénévoles, la Cour des Comptes pointe les indemnités élevées des conseillers. Des chiffres qui atteignent 9 177 euros brut par mois pour le président, le Dr Patrick Bouet, et plus de 8 211 euros brut pour le secrétaire général. $$$

Ça n’empêche pas le Conseil national de l’Ordre des médecins et la caste hospitalo-universitaire sous la coupe des labos pharmaceutiques de menacer le Pr Raoult ! Pour mieux comprendre comment une telle flambée de haine polémique anti-Raoult a pu passer pour des méthodes de la science, il faut comprendre que le bal des hypocrites, c’est l’incurie de la caste hospitalo-universitaire anti-Raoult grassement subventionnée par les labos. C’est pourquoi le bilan la crise du Covid-19 sous la coupe du Big Pharma est désastreux pour le comité des « pieds nickelés de la science » anti-Raoult. La gestion de la crise du Covid-19 par Macron se paye par la débâcle de la caste hospitalo-universitaire anti-Raoult subventionnée par le Big Pharma ! La polémique anti-Raoult résulte d’une situation acquise et de la rente de la caste hospitalo-universitaire payée par Gilead.

Cette polémique de répression anime tout ce qu’on appelle la polémique anti-Raoult de Gilead qui veut ridiculiser la vérité innovante des recherches et des travaux du Pr Raoult et les positions indépendantes du Pr Raoult vis-à-vis de la caste hospitalo-universitaire, indépendance disqualifiée par la jalousie des copains corrompus de la Spilf comme manquement au devoir de confraternité envers la meute anti-Raoult !

La nouveauté et l’indépendance des recherches et des travaux du Pr Raoult sont combattues par la caste hospitalo-universitaire subventionnée par le Big Pharma ! Même lorsque le Pr Raoult s’efforce d’être un scientifique pacifique, il se heurte aux attaques de la meute hospitalo-universitaire corrompue. Il ne s’agit que de l’indépendance relative par rapport à une autorité usurpée par la caste hospitalo-universitaire corrompue !

Les rentiers corrompus du Big Pharma lancent des attaques anti-Raoult infondées et ils énoncent des mensonges pour imposer le Remdesivir de Gilead absolument contraires aux convictions et aux intérêts bien compris de la population. Toute vérité thérapeutique nouvelle, toute morale médicale indépendante, est illico transformée en polémique. L’éthique médicale est une menace pour les pratiques médicales corrompues par les financements du Big Pharma et pour les autorités hospitalo-universitaires qui profitent de ses rentes !

À cet égard, les autorités médicales ne sont pas regardantes : « L’ordre des médecins exerce mal (pas) le contrôle de l’obligation du respect des règles déontologiques par les médecins vis-à-vis des relations avec l’industrie pharmaceutique (cf. les syndiqués corrompus de la Spilf). Des errements qui pourront donner lieu à une saisine des autorités judiciaires par la Cour des Comptes via le Parquet général près la Cour. »

Après cela, on se demande quelles sont encore les valeurs républicaines ! Avec Macron, c’est bien le pire cauchemar devenu réalité en France ! Dans un discours à l’occasion des 150 ans de la proclamation de la République, Macron dit vouloir rassembler la nation en obligeant les associations subventionnées à signer une charte des valeurs républicaines ! En cas de dérive, les subventions seraient coupées (Sûrement pas !). Une valeur, ça s’échange, ça se monnaye, ça se déprécie ! Quelles sont donc ces valeurs républicaines ?

Ces valeurs sont laïcisme, avortement, eugénisme, État-PS, préférence étrangère ? (Le Salon beige)

Macron et la corruption : la vraie raison de la colère de Macron contre Georges Malbrunot ! Selon la presse, Macron lui reproche d’avoir évoqué sa rencontre avec le chef bloc Hezbollah au Parlement libanais.

Selon Sophie Akl Chedid, journaliste à Présent : La véritable raison de la colère de Macron se trouve dans un article publié le 31 août par Le Figaro et intitulé : Macron revient au Liban, face aux chefs de clan.

Malbrunot y raconte, et c’est autrement savoureux, comment le Premier ministre sunnite, Saad Hariri, le ministre des Affaires étrangères chrétien, Gebran Bassil, et le président du Parlement chiite, Nabih Berri, réunis à Paris lors de la conférence CEDRE de soutien économique pour un Liban déjà agonisant en avril 2018, avaient exigé pour eux-mêmes et pour leurs partis une commission de 20 % sur les 11 milliards d’aide promis en échange de reformes structurelles, soit 700 millions de dollars chacun. Ben voyons !

Ça donne une idée du bien-fondé des réclamations du peuple libanais qui exige depuis le 17 octobre 2019 le départ de toute la classe politique corrompue sans exception, ou voleuse ou complice.

Malbrunot a osé poser la question des sanctions économiques dont les Libanais attendent la mise en œuvre depuis des semaines pour étrangler financièrement cette mafia, et que Macron aurait fait suspendre.

Macron dans le texte : S’il y a corruption ou encore des choix illégaux, les sanctions seront adoptées mais cela n’est pas la dynamique actuelle ! (Le Salon beige) Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Macron et la corruption des mœurs : les loges maçonniques d’obédience satanique on obtenu que les femmes enceintes bénéficient de l’avortement d’un enfant viable autorisé jusqu’à la date de l’accouchement !

Les loges maçonniques GOF-LGBT d’obédience satanique prônent une religion de la bienveillance et de l’empathie entre tous, et pour cela, elles rejettent le bon sens et la justice afin de lutter contre l’influence des chrétiens conservateurs ! Voilà pourquoi la possibilité d’avorter est selon la loi sans limite, ni restriction !

La secte pourrait cependant être un allié embarrassant pour le candidat Macron gay-friendly en 2022 qui risque de s’aliéner encore un peu plus le vote des catholiques, déjà douchés par la loi de Macron gay-friendly autorisant la PMA-GPA pour toutes les lesbiennes ! Pas de quoi rassurer l’électorat catholique ! Car pour Macron, la foi dans les loges maçonniques d’obédience satanique est enracinée dans son cœur ! Les loges maçonniques d’obédience satanique ont vécu dans l’indignité tout au long de leur existence, et cela a été une source de force et de réconfort dans les circonstances de la loi PMA-GPA de Macron gay-friendly.

Macron et la corruption des mœurs : Derrière le chaos provoqué par la gestion calamiteuse de la crise de la pandémie du Coronavirus par Macron et sa clique des « pieds nickelés de la science » financés par Gilead, la France et les Français ont été témoins de l’incompétence et du discrédit total de Macron-le-petit.

Reste à savoir si cela sera suffisant pour convaincre les électeurs pour voter Macron en 2022.

Moralité : Une éradication est nécessaire des « pieds nickelés de la science » corrompus et financés par Gilead et de Macron-le-petit avec la corruption des mœurs. Tout ça va sûrement laisser des traces !

Marguerite Yourcenar : « Je condamne l’ignorance qui règne en ce moment dans les démocraties » !

Que peut-on attendre de ces gens-là, les « pieds nickelés de la science » corrompus et financés par Gilead et Macron gay-friendly socialiste, opportuniste, incompétent, mystificateur, lâche et manipulateur ?

La France soumise à la corruption des mœurs de Macron brûle, et pas seulement avec ses églises.

Comme le dit si bien h16 : Ce pays est foutu !

Assurément, tout ça va mal finir !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Thierry-Ferjeux Michaud-Nérard pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz