Publié par Jean-Patrick Grumberg le 10 septembre 2020

Quand Trump ment, les gens disent « quel sale type ce Trump ». Quand Biden ment, les mêmes disent « tous les politiciens mentent, c’est pas nouveau, c’est pas très grave. »

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Quand Trump ment, les médias dénoncent ses mensonges et le qualifie de menteur en série. Quand Joe Biden ment, les vérificateurs de faits font leur job mais les médias sont silencieux, s’abstenant soigneusement de relayer leurs démentis. Le public est manipulé – les pires étant les imbéciles qui se croient bien informés – et ne savent rien. A part les lecteurs de Dreuz, qui ont l’intelligence de suivre un média honnête et de ne pas perdre leur temps avec la presse, personne ou presque ne sait ce qui se passe vraiment.

Les mensonges de Joe Biden

  • Voici les mensonges et désinformations de Joe Biden que vous ne verrez dénoncés ni par Le Monde, ni par France Inter. Ni par Le Figaro d’ailleurs, qui passe encore pour un média de droite, attaque le candidat de droite et soutient le candidat de gauche (d’ailleurs il attaquait déjà le président Bush et cajolait le président Obama) : pas très de droite tout ça…

1 Biden a déclaré que Trump a réduit les budgets du Centre de contrôle et prévention des maladies. Biden a accusé Trump d’avoir réduit le budget des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) afin de lui faire porter la responsabilité du nombre de morts du coronavirus.

Joe Biden :

« Nous avions augmenté le budget du CDC. Nous avions augmenté le budget du NIH [Institut national de la Santé]. … Il a supprimé tout ça … Il a interrompu les financements », a déclaré M. Biden lors du débat pour la primaire Démocrate du 26 février. (L’ancien candidat Démocrate Mike Bloomberg avait fait la même fausse accusation lors du débat).

Fact Check

« Ils ont tous deux torts de dire que les agences ont vu leurs budgets coupés », a noté Associated Press qui a vérifié (1).

2 Biden a déclaré que Trump avait rejeté les kits de tests de l’OMS. Joe Biden a déclaré que Trump avait refusé les tests de dépistage du coronavirus proposé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« L’Organisation mondiale de la santé a offert des kits de test qu’elle avait à sa disposition, et de nous les donner. Nous les avons refusés. Nous ne voulions pas les acheter », a déclaré M. Biden lors du débat Démocrate du 15 mars.

Fact Check

  • Ce n’était pas vrai.

« L’OMS n’a jamais proposé de vendre des kits de test aux États-Unis », a conclu PolitiFact (2) sur son site de vérification des faits des commentaires de Biden.

3 Dans une vidéo de campagne, Biden a déclaré que Trump avait qualifié le virus de « hoax ». Biden a propagé la fausse rumeur qui avait pourtant déjà été débunkée, selon laquelle Trump aurait qualifié le virus de « hoax » lors d’un meeting de campagne le 28 février en Caroline du Sud.

  • Le 3 mars, Biden a retweeté une vidéo de lui qui faisait croire de manière trompeuse que Trump, en parlant du « coronavirus », disait : « c’est leur nouveau hoax ».

Fact Check

En réalité, Trump n’a jamais dit ça. Il a déclaré que la réaction politique des Démocrates au virus était un « hoax », et pas que le coronavirus est un hoax.

« La vidéo donne l’impression que Trump qualifie la maladie elle-même de canular, ce qu’il n’a pas fait. Les mots sont ceux de Trump, mais le montage est celui de Biden », a noté (3) PolitiFact, qualifiant la déclaration de « fausse ».

4 La campagne de Biden a faussement accusé Trump de réduire au silence un fonctionnaire du CDC. Joe Biden a fait produire une vidéo accusant Trump de faire taire un fonctionnaire du CDC qui avait mis en garde le public contre le coronavirus.

Fact Check

Ce n’était pas vrai du tout ! a noté le très anti-Trump Washington Post dans une enquête (4).

  • Dans sa vidéo, le conseiller de campagne de Biden, Ron Klain, a affirmé que l’administration Trump avait réduit au silence une fonctionnaire de carrière du CDC, Nancy Messonnier.
  • Klain affirme que Messonnier avait été mise à l’écart des journalistes après avoir lancé un avertissement sur l’impact du virus sur la vie des Américains.

« La façon dont Klain a présenté la situation de Mme Messonnier est tout simplement erronée », a noté le Washington Post, ajoutant que Messonnier a continué à informer les journalistes pendant des semaines après la déclaration en question.

Le Post a attribué quatre Pinocchios sur quatre à la fausse déclaration de la campagne Biden.

5 Biden a déclaré (5) qu’il n’avait jamais critiqué la réponse du président au coronavirus. Biden a déclaré ce mardi dans l’émission « The View » qu’il n’avait jamais critiqué Trump concernant le coronavirus.

« Je n’ai pas critiqué le président, mais j’ai signalé nos points de désaccord sur la manière de procéder », a affirmé M. Biden.

« Le coronavirus n’est pas de sa faute, mais le manque de rapidité et d’empressement pour y répondre doit aller beaucoup plus vite [sic] ».

Fact Check

  • En réalité, et nous l’avons établi plus haut, Biden a vivement critiqué Trump avant cette interview. Le pire, c’est qu’il a continué à le faire immédiatement après l’interview :

« Donald Trump est totalement inapte à diriger cette nation – et cela est devenu encore plus clair ces dernières semaines », a écrit Biden dans un tweet le même mardi après-midi.

  • Par ailleurs, concernant la lenteur de la réaction du président. Lorsque Biden dit que la réponse aurait dû être beaucoup plus rapide, c’est lui qui a critiqué le président Trump, le 31 janvier, quand il a interdit les vols en provenance de Chine. Joe Biden a déclaré que c’était une erreur et qu’il fallait les laisser entrer.

    Le 31 janvier, le jour même où Trump a annoncé des restrictions de voyage en Chine pour combattre l’épidémie, Biden a déclaré (6) à un public de l’Iowa :

« Ce n’est pas le moment pour Donald Trump de faire preuve d’hystérie et de xénophobie – une xénophobie et une peur hystériques ».

https://thehill.com/homenews/campaign/481028-biden-slams-trump-for-cutting-health-programs-before-coronavirus-outbreak

6 Joe Biden vient de déclarer que 6 000 soldats américains sont morts du coronavirus. Joe Biden a menti sur le nombre de militaires morts du coronavirus lors d’un arrêt de campagne dans le Michigan mercredi. Cela s’inscrit dans la stratégie consistant à retourner l’armée contre Donald Trump, commencée par The Atlantic et sa fausse accusation que Trump a accusé les soldats morts de « Losers ». Biden était à Warren, dans le Michigan, lorsqu’il a déclaré que plus de 6 000 militaires américains sont morts du Covid-19.

Fact Check

  • Le chiffre réel était 7 morts à la date du 2 septembre. Et pas 6 000.

    A la date de mercredi 2 septembre, l’armée a eu 38.424 cas de coronavirus, 575 personnes ont été hospitalisées, 23.011 ont récupéré, et 7 sont décédées, selon les données du Pentagone (7).

7 Joe Biden affirme qu’il a demandé à Trump de fermer le pays du pays « une semaine plus tôt » qu’il ne l’a fait, pour faire face au coronavirus. Joe Biden est intervenu dans l’émission de radio The Breakfast Club, animée par « Charlemagne tha God » et a accusé Trump.

« S’il m’avait écouté, ainsi que d’autres, et avait agi une semaine plus tôt pour faire face à ce virus, il y aurait eu 36 000 morts de moins. Morts ! Morts ! Et vous vous demandez ce qu’il fait ? a dit Biden.

Fact Check

  • En réalité, Joe Biden n’a jamais demandé que le pays soit fermé.
  • Le 11 mars, Trump a prononcé le discours annonçant le confinement depuis le bureau ovale.
  • Une semaine plus tôt, le 4 mars, Biden était en déplacement dans le pays et organisait des rassemblements de campagne.

    Par exemple, il a tenu un meeting à Detroit, dans le Michigan, le 9 mars (8) avec la gouverneure Gretchen Whitmer. Il n’a pas parlé de confiner le pays.

    D’ailleurs le lendemain, il a fait encore campagne dans une usine automobile de Detroit, (c’est là, si vous vous souvenez, qu’il a insulté (9) un travailleur qui critiquait sa position sur le contrôle des armes à feu).

    Biden n’a commencé à annuler ses meetings politiques que le 10 mars au soir.

8 Sur CNN il y a quelques heures, Joe Biden a attaqué le président Trump à qui il reproche d’avoir minimisé le risque que représentait le coronavirus. Joe Biden a déclaré qu’il est « dégoûtant » et « presque criminel » que le président Donald Trump ait eu connaissance du risque sérieux posé par le coronavirus en février et ait ensuite minimisé sa menace en mars.

Donald Trump a déclaré qu’il a agi ainsi pour ne pas semer la panique. Il a voulu éviter un vent de panique, et c’est à mon sens le rôle d’un président. On peut approuver ou désapprouver. La réalité est que la bourse ne s’est pas écroulée, et c’est de ça que dépendent les retraites de dizaines de millions d’Américains.

Fact Check

Dans un article (10) publié dans USA Today le 27 janvier 2020, Joe Biden a accusé Donald Trump d’avoir semé la panique durant la crise de l’Ebola en 2014.

Je me rappelle comment Trump a cherché à alimenter la peur et la stigmatisation lors de l’épidémie d’Ebola de 2014.

Autrement dit, nous sommes les deux pieds dans la propagande ordinaire : quoi que fasse Trump, il a tort. S’il prévient du danger, il alimente la peur, et s’il le minimise, il tue les gens !

Notez dans l’article de Joe Biden qu’il ne fait pas la moindre proposition concrète pour lutter contre la pandémie, que des paroles très vagues.

9 Joe Biden a déclaré le 26 mai que Donald Trump n’a « aucun plan d’ensemble » pour le virus ou l’économie. Et cela, le jour même où Twitter a contesté les faits sur un tweet du président Trump, renonçant à vérifier ceux du tweet de Biden.

Fact Check

  • Au début du mois de mai, la Maison-Blanche avait publié un plan par étapes (11) pour la réouverture de l’Amérique, avec des directives sur la manière et le moment où les États et les entreprises devraient rouvrir.

Biden affirme qu’il veut que « tous les dossiers » concernant l’accusation de viol faite par son ancienne employée, Tara Reade, lorsqu’il était sénateur, soient publiés.

Fact Check

  • En réalité, Joe Biden a fait bloquer la publication de ses dossiers du Sénat.

    Joe Biden a faussement déclaré qu’il voulait que « tous les dossiers » de l’allégation de viol de Tara Reade soient publiés, alors qu’il a bloqué la publication des documents du Sénat provenant des archives de l’Université du Delaware (12).
  • Son affirmation mensongère a été répétée et diffusée par les grands médias.

Les mensonges de Joe Biden avant qu’il se présente à la présidence étaient fréquents. Ils confirment le titre de mon article : « menteur en série ». Et bien entendu, les pro-Biden minimiseront en disant que tous les politiciens mentent, tandis que pour Trump, ils l’accuseront . Voici une liste de mensonges relevés (13) par le fact checker Politifact (qui est de gauche) :

  • Joe Biden le 26 septembre 2007 à Hanovre, N.H : « Il y a 300.000 bébés qui naissent difformes chaque année dans ce pays à cause de femmes alcooliques alors qu’elles portent ces enfants à terme. »
  • Le 2 novembre 2007 : « Dans les années 1990, le projet de loi Biden sur la criminalité a ajouté 100 000 policiers dans les rues des États-Unis. En conséquence, les taux de meurtres et de crimes violents ont diminué huit années de suite ».
  • Le 31 décembre 2007 lors d’un événement de campagne à Ames, Iowa : « Barack Obama n’a adopté aucun (projet de) loi ».
  • Le 17 janvier 2010 lors d’une collecte de fonds en Floride : « Aussi longtemps que j’ai servi… C’est la première fois que chaque décision a nécessité 60 sénateurs ».
  • Le 30 août 2011 lors d’une collecte de fonds pour sa campagne : Le projet de budget du représentant américain Paul Ryan « élimine l’assurance maladie » en 10 ans.
  • Le 1er avril 2012 dans une interview à « Face the Nation » : « General Motors est de nouveau la plus grande entreprise du monde. »
  • Le 8 mai 2012 dans un discours : « Quand nous avons pris le pouvoir, je vous rappelle qu’il n’y avait pratiquement aucune pression internationale sur l’Iran. »
  • Le 29 avril 2016, dans un discours au Vatican : « Rien qu’aux États-Unis, nous perdons plus de 3 000 personnes par jour à cause du cancer. »
  • Le 27 juillet 2016 lors d’une apparition sur MSNBC : Donald Trump « va sortir et bombarder le Moyen-Orient ». (Il a fait le contraire, il a quitté le Moyen-Orient, et Biden l’a accusé d’avoir abandonné les Kurdes.
  • Le 1er mai 2019 dans une interview : « J’ai toujours été étiqueté comme l’un des membres les plus à gauche du Congrès américain. »
  • Le 7 août 2019 lors d’un meeting de campagne dans l’Iowa : Donald Trump « a affirmé que les immigrés vont ‘vous découper au couteau' ».
  • Le 3 septembre 2019 dans une interview à NPR en se référant à la guerre en Irak, « immédiatement, dès qu’elle a commencé, je me suis prononcé contre la guerre à ce moment-là ». (Il était au contraire à 100% pour)
  • Le 12 septembre 2019, lors d’un débat Démocrates : l’administration Obama « n’enfermait pas les gens dans des cages ». (En fait, non seulement Obama a enfermé des enfants migrants illégaux dans des cages, mais il a également construit les cages)

Conclusion

Ma réponse à ceux qui ne manqueront pas de me demander pourquoi je ne parle pas des mensonges du président Trump :

  1. Les médias ont publié de longs articles sur le sujet, ils ont décortiqué chaque mot et documenté chaque erreur ou mensonge du président Trump. Ils ont même forcé la dose en prenant pour mensonge ses exagérations, même celles qui n’ont aucune conséquence, et Trump est le roi de l’exagération. En revanche, aucun média n’a rien publié sur les mensonges de Joe Biden, et il fallait bien que quelqu’un le fasse. A part Dreuz, quel journaliste, quel média a l’honnêteté de le faire ? Pas un seul et c’est la dure réalité du journalisme en 2020.
  2. A ceux qui me questionnent, je retourne la question : pourquoi n’avez-vous pas demandé aux journalistes qui ont publié les mensonges de Trump de faire la même chose pour Biden ?
  3. Enfin, je veux dire ici solennellement que si aucun média n’avait enquêté sur les mensonges de Trump, moi je l’aurais fait sans hésiter, car mon rôle de journaliste est avant tout de faire connaître la vérité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

  1. https://apnews.com/d36d6c4de29f4d04beda3db00cb46104
  2. https://www.politifact.com/factchecks/2020/mar/16/joe-biden/biden-falsely-says-trump-administration-rejected-w/
  3. https://www.politifact.com/factchecks/2020/mar/15/joe-biden/ad-watch-biden-video-twists-trumps-words-coronavir/
  4. https://www.washingtonpost.com/politics/2020/03/24/biden-campaigns-false-claim-top-cdc-official-was-silenced/
  5. https://freebeacon.com/2020-election/biden-denies-criticizing-trump-on-coronavirus-on-same-day-his-campaign-blasted-the-president-in-an-email/
  6. https://thehill.com/homenews/campaign/481028-biden-slams-trump-for-cutting-health-programs-before-coronavirus-outbreak
  7. https://www.stripes.com/news/us/seventh-us-service-member-dies-from-coronavirus-as-military-cases-surpass-38-400-1.643683
  8. https://www.c-span.org/video/?470101-1/joe-biden-holds-get-vote-event-detroit
  9. https://www.breitbart.com/2020-election/2020/03/10/joe-biden-argues-with-construction-workers-over-guns-youre-full-of-sht/
  10. https://www.usatoday.com/story/opinion/2020/01/27/coronavirus-donald-trump-made-us-less-prepared-joe-biden-column/4581710002/
  11. https://www.whitehouse.gov/openingamerica/
  12. https://conservativepost.com/biden-says-papers-cant-be-released-while-running-for-public-office-demanded-trumps-tax-returns/
  13. https://www.politifact.com/factchecks/list/?category=&ruling=false&speaker=joe-biden

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz