Publié par Gaia - Dreuz le 11 septembre 2020

Source : Valeursactuelles

L’émission Face à l’info revenait, mercredi 9 septembre, sur les nouveaux critères de sélection du meilleur film mis-en-place par l’Académie des Oscars. Eric Zemmour a critiqué les mesures et Christine Kelly est restée plus ou moins silencieuse.  Un silence, qui selon Arrêt sur images, lui vaut le titre de “servante” de Zemmour. 

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

L’Académie des Oscars annonçait ce mardi 8 septembre, qu’elle allait revoir les critères de sélections des films. Pour l’heure, seuls les critères concernant la catégorie du meilleur film ont été annoncés. Le but de ces vastes réformes : pousser à plus de diversité dans le cinéma.
 
L’annonce a fait grand bruit et était l’un des sujets de discussion de l’émission « Face à l’info » de Cnews. Eric Zemmour a regretté la décision prise par l’Académie des Oscars. Il s’est dit inquiet par l’annonce, notamment car, a-t-il expliqué : « Je me suis toujours davantage identifié à Yves Montand dans César et Rosalie, qu’aux personnages de La vérité si je mens, qui représentent mon milieu d’origine ».

Le site Arrêt sur images s’est empressé de rebondir sur les déclarations du journaliste. Dans une chronique, son fondateur Daniel Schneidermann, n’a pas hésité à déplorer l’attitude de Zemmour. Il est même allé jusqu’à regretter que personne sur le plateau n’ait repris l’éditorialiste. « Quelqu’un va-t-il le reprendre ? Quelqu’un va-t-il lui faire valoir que les Juifs français, en France, au début du XXIe siècle, ne sont pas précisément ce qu’on pourrait appeler une catégorie dominée, souffrant de sa sous-représentation à l’écran » s’indigne Daniel Schneidermann.

Christine Kelly, accusée d’être la « servante » de Zemmour

Mais ce n’est pas tant le silence des hommes présents dans l’émission que regrette le journaliste. Non, il paraît catastrophé par le manque de réaction de Christine Kelly, « une femme de couleur ». Il va même jusqu’à se moquer d’elle, arguant qu’après avoir « timidement lancé le Maître, en glissant que pour sa part, elle trouvait la décision des Oscars « tardive » », elle est ensuite restée « humble, muette, à assister à sa propre humiliation, à la mise en évidence de sa fonction d’alibi, démonstration vivante qu’avec un peu de perversité et beaucoup de cynisme, on peut bien s’amuser avec les règles sur les quota ».

En outre, parce qu’elle n’était pas outrée par les propos tenus par Eric Zemmour, ou peut-être parce qu’elle était plus ou en moins en accord avec lui, Daniel Schneidermann la réduit au statut de « servante ».  

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz