Publié par Jean-Patrick Grumberg le 11 septembre 2020

Où étiez-vous le 11 septembre 2001 lorsque tous les programmes de télévision se sont arrêtés pour montrer en direct les images des attentats ?

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Personne n’a oublié. Je n’ai pas oublié. Cela s’est passé de mon vivant. Le souvenir me serre le cœur. Chaque génération connaît sa part du combat du Mal contre le Bien, toutes le rencontrent, il est sans fin.

Savez-vous quoi ? Etrangement, immédiatement, je pense aux conspirationnistes. Comme un affront. Comme une pression sur une plaie encore douloureuse. Ils ont prolongé 9/11 dans l’anecdotique et le dérisoire. Ils s’activent encore ces fous, à se masturber le cerveau sur des complots juifs ou de la CIA, à s’abîmer les yeux sur des découpages de vidéos image par image, à se faire des nœuds au cerveau pour se calmer, pour trouver un ordre dans un monde qui les effraie, les rend fous.

Sans s’en apercevoir, les complotistes sont passés du côté obscur de la force. Ils appartiennent désormais au camp des médias dont ils se méfient : dans leurs fabuleux efforts pour innocenter l’islam et trouver d’autres coupables, ils se retrouvent main dans la main avec les journalistes, complotistes d’un autre genre, qui défendent cette religion de conquête en cachant ses crimes. En la présentant comme l’incarnation de l’amour universel.

  • Ce 11 septembre, le Huffington Post consacre un long article aux victimes des attentats.

    Les victimes, vous les connaissez, n’est-ce pas ?

    2 977 Américains qui ont perdu la vie au World Trade Center, 6 000 blessés, 260 dans les 4 avions qui se sont écrasés. Plus de 16 000 premiers secours qui ont souffert des effets secondaires. 180 policiers et plus de 500 pompiers morts des suites médicales apparentées.

    Et bien non, vous trompez.

    Pour le Huff Post, les victimes, ce sont les musulmans. « 15 ans plus tard, les musulmans ressentent toujours le contrecoup du 11 septembre » dit le titre suivi d’une photo d’une vieille dame en pleurs.
  • Marika Bret, avec qui je partage d’avoir travaillé à Charlie Hebdo sous la direction de Georges Wolinski (il était le cousin de mon meilleur ami, le peintre Aldo Di Malo), a tweeté ce vendredi 11 septembre :

L’idéologie islamiste a tué des femmes et des hommes libres, joyeux, qui ont usé mille et un crayons pour le dire. L’affirmer aujourd’hui plus que jamais.

Plus que jamais.

Le 11 septembre est la signature de l’islam.

Aujourd’hui est le jour de l’enseigner ou de le rappeler à vos enfants et vos petits enfants. De leur dire que ce n’est pas seulement une religion, mais une idéologie de conquête par les armes. Montrez-leur par l’exemple où sont les conflits actuels : dans des pays à majorité musulmane.

Aujourd’hui est le jour pour dire à vos enfants et vos petits-enfants que des gens tenteront de les faire taire, pour qu’ils ne répètent pas ce qu’est vraiment l’islam.

Il ne faut jamais plier, jamais céder, jamais reculer, jamais craindre de dire la vérité. Elle est l’arme du Bien contre le Mal.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz