FLASH
[12:11] Explosion entendue partout en région parisienne : c’est un avion qui a passé le mur du son  |  Les sénateurs Républicains élaborent un projet de loi pour protéger les femmes, et empêcher les transsexuels de participer aux compétitions sportives féminines  |  Le directeur politique de Biden au Texas impliqué dans une escroquerie de collecte de bulletins de vote par correspondance  |  Le FBI déclassifie un document alléguant que l’affaire de la collusion russe était l’idée d’Hillary Clinton, Obama a été informé  |  Un trafiquant de drogue belge détourne un hélicoptère loué à son PROPRE NOM pour libérer sa femme prisonnière, découvre que la prison est trop petite pour y atterrir  |  Plus de 3 100 victimes de coups de feu dans le Chicago démocrate cette année  |  De Blasio dit qu’il infligera une amende à toute personne à New York qui ne porte pas de masque – le taux d’infection dépasse les 3 %  |  Le mouvement Amal condamne Macron pour avoir accusé les chiites d’avoir provoqué l’échec de formation du gouvernement libanais  |  Nasrallah : Les accusations de trahison de Macron sont inacceptables et condamnables  |  Les troupes indiennes ouvrent le feu à la frontière dans la région himalayenne contestée du Cachemire  |  Arménie vs Azerbaïdjan. 4ème journée : les combats continuent, des Kurdes et des Turcs syriens auraient été recrutés  |  Portland : Une émeutière menace de déféquer devant la porte d’un policier si sa voiture est rayée  |  L’agresseur de Charlie Hebdo accusé de tentative d’assassinat terroriste  |  Le débat présidentiel commence. Suivez nos commentaires sur le fil Twitter de Dreuz  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Christian Larnet le 16 septembre 2020

L’administration Trump a décidé de bloquer un nombre très important d’importations en provenance de la région chinoise du Xinjiang, où environ un million de musulmans ouïgours sont contraints de fabriquer des marchandises dans des « camps de concentration », selon les responsables de la sécurité intérieure.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Ken Cuccinelli, qui exerce les fonctions de secrétaire adjoint du ministère de la Sécurité intérieure, a déclaré aux journalistes lors d’un point-presse ce lundi après-midi, que les agents des douanes et de la protection des frontières (CBP) qui contrôlent les importations bloqueront les articles fabriqués dans l’un des cinq régions désignées de Chine.

Trump a été très clair : il ne tolérera pas les violations flagrantes des droits de l’homme qui ont lieu en Chine

Le gouvernement chinois affirme que ces sites sont des centres de formation et de compétences professionnelles ou des lieux de travail.

« Ce n’est pas un centre de formation professionnelle. C’est un camp de concentration – un endroit où les minorités religieuses et ethniques sont soumises à des abus et forcées de travailler dans des conditions odieuses sans aucun recours et sans aucune liberté », a déclaré M. Cuccinelli.

« C’est de l’esclavage moderne. Le président Trump a été très clair : cette administration ne tolérera pas les violations flagrantes des droits de l’homme qui ont lieu en Chine ».

« Les pratiques illicites, inhumaines et les exploitations de l’esclavage moderne ne seront pas tolérées dans la chaîne d’approvisionnement américaine », a déclaré le commissaire par intérim du CBP, Mark Morgan.

« Pour les personnes et les entités qui se livrent à ces pratiques méprisables, sachez que chaque agent du CBP qui examine les informations sur les cargaisons cherche à maintenir ces produits hors de l’économie américaine ».

  • À ce jour, dans le cadre de l’exercice 2020, qui a débuté en octobre dernier, les États-Unis ont imposé une douzaine d’interdictions sur les marchandises importées, dont huit contre des entités chinoises.
  • La loi fédérale interdit l’importation de marchandises extraites, fabriquées ou produites, en partie ou en totalité, par le travail des condamnés, le travail des enfants et le travail forcé.

Personne ne s’attend à ce que ni le président Macron, ni la chancelière allemande, ni les organisations humanitaires, ni le Conseil des droits de l’homme de l’ONU, ni bien entendu les responsables de l’UE, aient le courage de prendre de telles décisions et de dénoncer les violations des droits de l’homme par la Chine.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz