Publié par Christian Larnet le 23 septembre 2020
Graines de castor utilisées pour produire de la ricine, un poison mortel

Une enveloppe contenant de la ricine, un poison mortel pour lequel il n’existe pas d’antidote, a été envoyée au président Trump à la Maison-Blanche depuis la rue St-Hubert à Québec au Canada, la semaine dernière.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Mise à jour à 12:10 heure française : nous avons été informé que Pascale Ferrier n’est pas canadienne mais française. L’article a été corrigé pour tenir compte de cette information nouvelle, qui n’est signalée dans aucun des médias américains que nous avons consulté, alors que CBC News canadien le précise clairement. Par contre les médias canadiens présentent cette femme avec une photo plus avantageuse que celle prise par la police.

L’enveloppe a été interceptée par la police. L’auteur, Pascale Ferrier, une Canadienne française qui a été expulsée des Etats-Unis en 2019, a été arrêtée alors qu’elle traversait illégalement la frontière depuis le Canada vers les Etats-Unis. Elle était armée. Elle avait envoyé une autre enveloppe contenant le poison mortel à un poste de police du Texas et à un centre pénitentiaire.

Le 9 septembre, Ferrier a tweeté qu’il était temps d’assassiner le président américain. Répondant à un tweet qui disait « Est-ce que quelqu’un peut tirer une balle dans la tête de Trump ? J’attends ça depuis des années », Ferrier répond :

Je viens de lire ce tweet. Je suis d’accord… Personne n’a rien fait… Il est temps que ça change ! #killtrump

Twitter a désactivé son compte et celui de l’auteur du tweet initial.

Je vous disais que lorsque vous verrez la tête de Pascale Ferrier, vous auriez tout compris.

  • Voilà la tête d’une extrémiste de gauche anti-Trump :
  • Voilà la tête des femmes pro-Trump :

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz