Publié par Jean-Patrick Grumberg le 27 septembre 2020

Ce samedi 26 septembre, le candidat Démocrate à la présidence Joe Biden a franchi la ligne rouge de la décence.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Biden a comparé Donald Trump au propagandiste nazi allemand Joseph Goebbels, le cerveau de la machine de propagande de l’Allemagne nazie, lors d’une interview avec Stephanie Ruhle sur la chaîne d’extrême gauche MSNBC le 26 septembre 2020. Et bien entendu, les juifs Démocrates, qui ne se privent jamais de comparer Trump à Hitler sur Facebook et ailleurs, ont applaudi.

Lorsque Ruhle a demandé à Joe Biden, lors de l’interview de MSNBC, comment il allait lutter contre les affirmations répétées de Trump selon lesquelles Biden défendait un programme socialiste (ce qui est hélas factuellement exact puisque Biden veut mettre en pratique le plan écologique du Green New Deal d’Alexandria Ocasio-Cortez), l’ancien vice-président est parti dans les tours :

« Trump est « un peu comme Goebbels », a déclaré Biden.

« Vous dites un mensonge assez longtemps, continuez à le répéter, répétez, répétez, répétez, il devient connu de tous.

La Coalition juive Républicaine (RJC) a exigé de Biden qu’il se rétracte et qu’il s’excuse pour ce commentaire déplacé.

Dans une déclaration, le directeur exécutif du RJC, Matt Brooks, a déclaré :

« Il existe une règle dans les débats, qui est que si votre seul argument est de traiter votre adversaire de nazi, c’est que vous n’avez aucun argument.

Au lieu de s’engager dans un débat sur la politique, Joe Biden s’est rabattu sur les insultes et les références à l’Holocauste.

Il n’y a pas de place dans le discours politique pour l’imagerie de l’Holocauste ou pour comparer les candidats aux nazis. C’est offensant et cela dévalorise la mémoire de l’Holocauste, la souffrance des victimes et les leçons que nous devons tirer de ce chapitre terriblement sombre de l’histoire.

Joe Biden est en politique depuis assez longtemps pour le savoir.

Atténuer les horreurs de Goebbels et des nazis en essayant d’attaquer le président avec cette comparaison est, comme on dit, un shanda [quelque chose de scandaleusement honteux en Yiddish].

Nous demandons à Joe Biden de se rétracter et de s’excuser pour ce commentaire choquant », a déclaré M. Brooks.

Biden a dit qu’il s’attendait à des « attaques personnelles et des mensonges » de la part de Trump lors de leur premier débat télévisé mardi, une manière de dire qu’il n’est pas du genre à s’abaisser au débat de caniveau, et il vient de faire une attaque personnelle, la pire de toutes, contre son rival.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz