Publié par Christian Larnet le 28 septembre 2020

Un instituteur de Palaiseau se plaint de l’injustice dont il est victime : ses tatouages lui ont coûté son emploi d’enseignant en maternelle.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Un instituteur dont le corps, le visage et la langue sont couverts de tatouages et dont le blanc des yeux a été chirurgicalement noirci, a déclaré qu’il avait été empêché d’enseigner dans une école maternelle de région parisienne après qu’un parent se soit plaint qu’il faisait peur à son enfant.

L’instituteur, Sylvain Helaine, 35 ans, enseigne toujours à des enfants à partir de six ans, et a déclaré qu’après un choc initial lorsqu’ils le voient pour la première fois, ses élèves voient au-delà de son apparence – ben voyons.

« Tous mes élèves et leurs parents ont toujours été cool avec moi parce qu’au fond, ils me connaissaient », a déclaré Helaine, qui estime avoir passé environ 460 heures sous l’aiguille des tatoueurs.

« Ce n’est que lorsque les gens me voient de loin qu’ils peuvent imaginer le pire. »

Il a déclaré que l’année dernière, il enseignait à la maternelle de l’école élémentaire Docteur Morere à Palaiseau, en banlieue parisienne, lorsque les parents d’un enfant de trois ans se sont plaints aux autorités éducatives. Ils ont dit que leur fils a fait des cauchemars après l’avoir vu, et il y a vraiment de quoi.

Quelques mois plus tard, les autorités scolaires l’ont informé qu’il n’enseignerait plus aux enfants de la maternelle, dit-il. « Je pense que la décision qu’ils ont prise était assez triste », a déclaré Helaine. Oui, triste et totalement injustifiée n’est-ce pas ?

Un porte-parole de l’autorité locale de l’Education a déclaré qu’un accord avait été conclu avec Helaine pour qu’il cesse d’enseigner en maternelle. Les élèves de moins de six ans « pourraient être effrayés par son apparence », a déclaré le porte-parole. L’auteur de ces lignes a été effrayé par son apparence immonde.

Malgré ces revers, Helaine a déclaré qu’il s’en tiendrait à la carrière qu’il avait choisie. « Je suis enseignant en primaire… J’aime mon travail. »

Il a dit qu’il avait commencé à se faire tatouer à l’âge de 27 ans lorsque, alors qu’il enseignait dans une école privée à Londres, il a connu une « crise existentielle ». Depuis lors, il a dit : « Se faire tatouer est ma passion ».

Il a dit qu’il espérait montrer à ses élèves qu’ils devraient accepter les personnes qui sont différentes de la norme. C’est la mission d’un instituteur français ?

« Peut-être que lorsqu’ils seront adultes, ils seront moins racistes et moins homophobes et plus ouverts d’esprit », a-t-il dit.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz