Publié par Team 100 jours le 14 septembre 2020

Vendredi 28 août – 68e jour

Trump

  • Le Président a visité le quartier général de la FEMA (Federal Emergency Management Agency), jeudi après-midi tandis que l’Ouragan Laura faisait des ravages sur les côtes du Texas et de la Louisiane.
  • Il a félicité l’Agence fédérale pour son bon travail.
  • Il a envisagé de remettre son discours de nomination à plus tard pour aller prendre la mesure des dégâts au Texas et en Louisiane, mais a finalement opté pour une visite des deux États samedi ou dimanche.

Mike Pence

  • Le Vice-président, qui accompagnait le Président, a souligné les efforts de sauvetage, de secours et de rétablissement en cours après le passage de l’Ouragan Laura.
  • Il a rendu hommage au travail extraordinaire des premiers intervenants américains et a encouragé les Américains à prier pour les habitants de la Louisiane, du Texas et de l’Arkansas, assurant qu’ils vont être présents et les aider jusqu’au bout.

Convention Républicaine 4e jour : « L’Amérique, Terre de grandeur »

Lors de cette dernière soirée de la Convention Républicaine, divers intervenants ont prononcé de courtes allocutions : des membres du Congrès, un vétéran, un policier, un responsable de la Maison-Blanche, un sportif, un procureur général, des gens d’affaires. Le Président Trump a parlé en dernier pour accepter la nomination du Parti Républicain à la présidence.

Intervenants principaux

  • Le Révérend Franklin Graham, un évangéliste, a dit la prière d’ouverture.
  • Kevin McCarthy, le leader républicain de la Chambre des Représentants, a ouvert la Convention en présentant l’élection présidentielle comme étant un choix entre la liberté et le socialisme.
  • Mitch McConnell, le leader de la majorité républicaine au Sénat a dénoncé ce qe veulent faire les gauchistes au Congrès, essentiellement dire aux Américains ce qu’ils doivent faire et penser.
  • Ann Dorn, la veuve de David Dorn, le capitaine de police afro-américain à la retraite, sauvagement assassiné par balle à Saint-Louis par des émeutiers en juin dernier, a dénoncé BLM.
  • Le ministre du Logement Ben Carson, un afro-américain, a parlé de l’importance de limiter les interventions de l’État.
  • Rudy Giuliani, l’ex-maire de New York a dénoncé Joe Biden comme étant le Cheval de Troie des gauchistes comme Bernie Sanders. Il a énuméré les victimes innocentes des émeutiers dans diverses villes des États-Unis et a pris la défense des policiers.
  • Le Sénateur de l’Arkansas Tom Cotton, vétéran de l’armée américaine et diplômé de la faculté de droit de Harvard, a contrasté la force du président Trump avec le bilan d’indécision et de faiblesse de Joe Biden au cours des 47 années de son mandat public.
  • Ivanka Trump, a présenté le président et a vanté ses réussites :

Mon père n’est pas venu à Washington pour devenir la coqueluche de ceux qui y habitent.

Elle a décrit un homme plein de compassion qui croit au potentiel de chacun et qui travaille pour le peuple.

  • Donald Trump a prononcé son discours officiel d’acceptation de la nomination à la présidence, à partir de pelouse sud de la Maison-Blanche. Le président a parlé pendant une heure et 10minutes.

Il a centré son discours sur ce qu’il a accompli notamment en politique intérieure (économie, lutte contre la pandémie) et en politique étrangère (Accords d’échange économique, Moyen-Orient) et sur ce que Joe Biden a raté :

Nous avons passé les 4 dernières années à réparer les dégâts que Joe Biden a causés au cours des 47 dernières années.

Il a terminé en parlant de ce qu’il va accomplir s’il est réélu.

Il a conclu en disant :

Ensemble, nous rendrons l’Amérique plus forte.

Biden

  • Jeudi, sur MSNBC, Joe Biden a accusé le Président Donald Trump d’encourager la violence à Kenosha et ailleurs aux USA et de n’avoir rien fait contre la pandémie du coronavirus.
    Le candidat démocrate à la présidence a menti comme un arracheur de dents :

Dans l’Amérique de Donald Trump, le coronavirus est hors de contrôle, il n’était pas préparé à cela, il n’y a pas réagi et il continue à ne rien faire pour y faire face. Nous avons 15 millions de personnes sans emploi. Il est tout simplement incroyable de voir comment, si vous avez remarqué, ils n’ont pas parlé du coronavirus, et ils n’ont parlé d’aucune des raisons pour lesquelles nous faisons ce qui se passe à Kenosha.

  • Répondant à l’animatrice Andrea Mitchell, qui lui demandait s’il pense que Donald Trump encourage la violence, Joe Biden a ajouté :

Je pense qu’il considère cela comme un avantage politique. J’ai ici une citation de Kellyanne Conway, qui a dit : « Plus le chaos, l’anarchie, le vandalisme et la violence règnent, mieux c’est pour nous. C’est un choix très clair qu’elle présente pour nous »(…) (À) Charlottesville, (…) il a dit que c’étaient des gens très bien des deux côtés. Il ne cesse de jeter de l’huile sur le feu. (…) Si nous voulons en finir avec ça, nous devons mettre fin à son mandat de président.

  • Correction : En fait Kellyanne Conway, en réaction à la réflexion d’un propriétaire d’entreprise de Kenosha qui a crié aux émeutiers qu’ils « essaient de faire réélire Trump », a dit à Fox News :

Plus le chaos, l’anarchie, le vandalisme et la violence règnent, mieux c’est pour le choix très clair de qui est le meilleur pour la sécurité publique et l’ordre public.

(Dire aux émeutiers que leur violence va aider à faire réélire Trump est une bonne façon de les convaincre d’arrêter ! Il faut vraiment avoir l’esprit tordu pour y voir un encouragement à la violence.)

  • En conférence de Presse, Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants, a dit aux journalistes qu’il ne devrait pas y avoir de débats présidentiels entre le Président Trump et Joe Biden, les qualifiant de simples « exercices de filouterie ». Aux journalistes, elle a déclaré sans ambages :

« Ne dites à personne que je vous ai dit cela. Surtout, ne le dites pas à Joe Biden. Je ne pense pas qu’il devrait y avoir de débats », alimentant les inquiétudes de ceux qui soupçonnent que Biden va céder aux pressions extérieures et passer outre aux débats présidentiels.

  • Joe Biden a réagi en disant qu’il tient absolument à débattre contre Donald Trump afin de remettre les pendules à l’heure concernant les « mensonges » du Président.

Kamala Harris

  • La Sénatrice, co-listière de Joe Biden a prononcé, en après-midi, un discours afin de réfuter d’avance les remarques du président Donald Trump, prévues en soirée lors de la Convention Nationale Républicaine.
  • Selon elle, Donald Trump n’a pas réussi à protéger les Américains contre le coronavirus et a entretenu de bons rapports avec la Chine au détriment de son pays.
  • La candidate à la vice-présidence, s’est engagée à « renforcer » l’Accord sur le nucléaire avec l’Iran et à maintenir l’avantage militaire d’Israël si Joe Biden et elle-même sont élus en novembre.
  • Mme Harris a aussi commenté l’incident de Kenosha en disant :

« La réalité, c’est que la vie d’un Noir en Amérique n’a jamais été traitée comme pleinement humaine. Nous n’avons pas encore rempli cette promesse de justice égale en vertu de la loi. »

« Il n’est pas étonnant que les gens descendent dans la rue. Et je les soutiens.(…) Nous devons toujours défendre les manifestations et les manifestants pacifiques. Nous ne devons pas les confondre avec ceux qui pillent et commettent des actes de violence, y compris le tireur qui a été arrêté pour meurtre ». (En vérité le jeune de 17 ans arrêté pour meurtre était allé à Kenosha avec un fusil pour aider à former une milice destinée à défendre les habitants de la ville. Il a tiré sur des émeutiers qui l’ont attaqué.)

Le marécage puant de Washington à l’attaque pour protéger sa corruption

  • D’anciens collaborateurs de l’ex-président George W. Bush et du Sénateur décédé, John McCain ont annoncé qu’ils donnent leur appui à Joe Biden.
  • Un comité d’action politique Démocrate a publié une liste de près de 300 membres de l’administration Bush ou aides de campagne qui ont ouvertement donné leur appui à Joe Biden.
  • Parmi les noms figurent d’anciens ambassadeurs et membres du personnel de la Maison-Blanche.
  • Plus d’une centaine de membres du Congrès et d’employés de campagne de feu McCain sont également signataires d’une lettre dans laquelle ils disent qu’ils ont décidé d’appuyer Joe Biden et de désavouer Donald Trump.

Ouragan Laura

  • L’ouragan Laura a battu la côte du Golfe du Mexique avec des vents féroces et des pluies torrentielles et a déclenché un mur d’eau de mer pouvant progresser de jusqu’à 64 km à l’intérieur des terres alors que la tempête de catégorie 4 s’est abattue jeudi sur la Louisiane près de la frontière du Texas. Au moins une personne a été tuée.
  • L’Ouragan s’est affaibli, jeudi après-midi, devenant une tempête tropicale.

Coronavirus

  • Le ministère de la Justice américain a l’intention de lancer des enquêtes pour savoir si quatre États dirigés par des Gouverneurs démocrates ont violé les droits civils des résidents des maisons de retraite en les obligeant à admettre des patients atteints de coronavirus. Les États de New York, du New Jersey, de la Pennsylvanie et du Michigan ont ordonné aux maisons de retraite de prendre les patients atteints du coronavirus tant qu’ils étaient médicalement stables – une décision qui, selon les critiques, a entraîné des milliers de décès.
  • Les gouverneurs des États démocrates ont réagi en disant qu’ils considèrent cette décision comme une manœuvre partisane. Ils ont mentionné qu’au moins 14 Etats – y compris ceux dirigés par des Républicains – ont émis des ordres similaires pour les maisons de retraite.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

52
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz