Publié par Team 100 jours le 14 septembre 2020

Vendredi 11 septembre – 54e jour

Trump

  • Le président Trump a tweeté jeudi matin :

«Démocrates, OUVREZ LES ÉCOLES ( EN TOUTE SÉCURITÉ), MAINTENANT ! Lorsque les écoles sont fermées, permettez que l’argent suive l’enfant (qu’il aille à la FAMILLE). Pourquoi faut-il payer les écoles lorsqu’elles sont fermées ? Ça ne devrait pas être le cas !»

  • Le président Donald Trump a continué jeudi à répondre aux informations contenues dans le nouveau livre de l’auteur Bob Woodward, Rage.
  • Le président a contesté le récit de Woodward, selon lequel il aurait non seulement minimisé la gravité du coronavirus dans les premiers stades de l’infection, mais il aurait également menti au peuple américain à ce sujet.

«Bob Woodward a gardé pour lui mes réponses à ses questions pendant de nombreux mois. S’il pensait qu’elles étaient si mauvaises ou dangereuses, pourquoi ne les a-t-il pas immédiatement signalées pour tenter de sauver des vies ? N’avait-il pas l’obligation de le faire ? Non, parce qu’il savait qu’il s’agissait de bonnes réponses. Du Calme, pas de panique ! »

«Comey est un menteur et un divulgateur sans honneur. Deux années perdues pour une chasse aux sorcières sur la collusion avec la Russie, en grande partie à cause de ses échecs en tant que directeur du FBI. Ils ont refusé d’accepter les résultats des élections de 2016. Cela fait partie du plus grand scandale politique que nous ayons jamais vu.»

«(le Gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo est) l’un des pires gouverneurs aux États-Unis. Il a causé 11 000 décès dans les maisons de retraite à cause de ses mauvaises décisions et de son incompétence. Au moins, il a dit que j’avais «fait un travail phénoménal». Mais lui non !!!»

Conférence de Presse

  • Le Président a tenu une conférence de presse à la Maison-Blanche à 15 h 30:

    Il a souligné la reprise économique exceptionnelle aux USA et la bonne récupération du marché du travail.
  • Il a déclaré :

«Nous voulons que les écoles ouvrent de façon sécuritaire.»

«Les cas de coronavirus sur une base hebdomadaire ont baissé de 44 % depuis le mois de juillet.»

«Nous ne voulons plus de confinement.»

«Mike Pompeo, le Secrétaire d’État va se rendre au Qatar

«La signature de l’Accord de Paix entre Israël et les Emirats se fera à la Maison-Blanche la semaine prochaine.»

  • Le Président a répondu aux questions des journalistes, notamment concernant l’enquête de M. Durham dans laquelle il a dit qu’il n’est pas impliqué.
  • Encore une fois, le Président a du se défendre d’avoir «menti» aux Américains concernant le coronavirus.

Trump en campagne dans le Michigan

  • Le Président Trump a rencontré des milliers de partisans enthousiastes à Freeland, dans le Michigan, un État clé qu’il a gagné en 2016.
  • Une fois de plus le rassemblement a eu lieu dans un hangar d’aéroport, une alternative en plein air à ses rassemblements en salle qui ont été rendus presque impossibles par la pandémie.
  • Le Président a dit :

«C’est l’élection la plus importante de l’histoire de notre pays »

«Je me présente aux élections, pour que les emplois restent au Michigan. Nous reconstruisons l’économie.»

«Si nous gagnons, l’Amérique gagne !»

«Biden veut augmenter le nombre de réfugiés en pleine pandémie.»

«Biden fait la guerre à la classe moyenne.»

«Avant la fin de l’année, nous allons battre le coronavirus. Nous aurons un vaccin, très bientôt.»

«L’an prochain sera la meilleure année que nous ayons jamais eue !»

«Il n’y a jamais eu un choix aussi clair à faire entre les deux partis.»

«Biden présente le programme politique le plus extrême.»

«C’est le Michigan qui va décider si nous allons améliorer l’économie ou permettre à Sleepy Joe de démolir l’économie.»

«Ce serait bien si vous aviez une gouverneure qui sait ce qu’elle fait.»

«Les Démocrates veulent confiner les États pour des raisons politiques.»

«Je ne permettrai pas à Antifa de prendre le contrôle des banlieues.»

«En tant que président, je serai toujours du côté des héros qui font respecter la loi.»

«Biden veut être conciliant avec les émeutiers, moi je veux les arrêter.»

«Votre vote du 3 novembre va sauver l’Amérique

  • Le président a présenté les différents candidats républicains au Congrès dans l’État du Michigan.

«Biden est le pire candidat que nous ayons jamais eu. Pouvez-vous imaginer ? Si je perds contre lui ? Ne me faites pas ça Michigan !»

Rassemblements politiques de Trump, le week-end prochain dans le Nevada

  • Les responsables de la Campagne du Président Trump ont annoncé ses prochains rassemblements dans le Nevada.
  • Trump sera à Reno le samedi 12 septembre et à Las Vegas le dimanche 13 septembre. Le rassemblement de la campagne à Reno sera appelé le «Great American Comeback Event», il aura lieu à l’aéroport international de Reno-Tahoe.
  • Dimanche, Trump tiendra un événement du même nom à Las Vegas, à 19 heures, près de l’aéroport international McCarran.

Biden

  • L’ex-Vice-président Joe Biden a tenté d’utiliser les décès militaires dus aux coronavirus pour attaquer son rival, le président Donald Trump, mais il s’est trompé sur les chiffres.
  • Tout en se vantant de connaître le nombre exact de soldats qui ont été tués dans les guerres d’Irak et d’Afghanistan, Joe Biden a grandement surestimé le nombre de militaires qui sont morts à cause du coronavirus.
  • Il a affirmé lors d’un discours mercredi dans le Michigan que 118 984 militaires ont été infectés par le coronavirus, et 6 114 en sont morts, alors que seulement sept sont décédés.

Kamala Harris

  • Tandis que Joe Biden restait confiné dans son sous-sol jeudi, la candidate Démocrate à la vice-présidence, Kamala Harris, a visité Doral, qui abrite la plus grande concentration de Vénézuéliens de Miami, lors de sa première visite en Floride du Sud en tant que colistière de Joe Biden.
  • Mme Harris s’est arrêtée à Amaize, un «fast food» vénézuélien situé dans un centre commercial à quelques pâtés de maisons du complexe de golf du président Donald Trump à Doral.
  • Ganeo, 40 ans, un organisateur d’événements de Doral qui prévoit voter pour Biden a dit qu’il était venu aux États-Unis en provenance du Venezuela il y a 15 ans.

«Nous devons restaurer la décence dans ce pays. Au Venezuela [l’ancien président Hugo] Chavez a été un désastre. C’était un autoritaire. Il est très similaire à ce que nous avons maintenant avec Trump

  • La Sénatrice a déclaré à un groupe de dirigeants noirs du comté de Miami-Dade que le président Donald Trump devrait être démis de ses fonctions pour avoir échoué dans sa mission de leader pendant la pandémie du coronavirus et l’effondrement économique qui en a résulté.
  • S’appuyant sur les révélations du livre du journaliste du Washington Post, Bob Woodward, Mme Harris a reproché à Trump d’avoir su dès le 28 janvier les dangers mortels du coronavirus mais de continuer à le présenter pendant des mois comme étant un «canular» et à suggérer que les gens n’ont pas besoin de porter de masque.
  • Mme Harris a fait remarquer que le fait de nier la menace a entraîné davantage de décès et d’infections dans le sud de la Floride, où les gens font la queue pour manger et mendient l’aide au chômage du gouvernement.
  • Elle a déclaré que les électeurs ont de nombreuses raisons de remplacer Trump et de voter pour l’ex-vice-président Joe Biden.

Le cauchemar d’une Amérique de Biden

  • Démission de la chef de police de la ville de Dallas.

    La chef de police de Dallas, Renée Hall, a remis sa démission mardi, alors que les attaques contre les policiers et les émeutes se poursuivent.

    La chef Hall, première femme noire chef de police de Dallas, n’a pas donné de raison à sa démission. Sa démission devrait prendre effet à la fin de 2020. Son départ imminent suit celui d’autres chefs de police à travers le pays.
  • En juin, la chef de la police d’Atlanta, Erika Shields, a démissionné à la suite de la mort par balle de Rayshard Brooks, 27 ans.
  • Le chef de la police du comté d’Anne Arundel (un comté de l’État du Maryland), Timothy Altomare, a également annoncé sa démission en juillet en invoquant le climat anti-policier. Le chef a écrit qu’il ne pouvait pas accepter «un avenir dans lequel les droits des flics sont supprimés et vos agents sont traités comme des criminels».
  • La chef de police de Seattle, Carmen Best, a également annoncé sa «retraite» suite aux coupures budgétaires du conseil municipal de Seattle dans le cadre du programme de «définancement de la police».

Sondages

  • Dernier sondage The Economist/YouGov : Qui, selon vous, va gagner les élections ?
    • Trump 42 % (+6)
    • Biden 36%
  • La sénatrice Joni Ernst (Républicaine de l’Iowa) mène la candidate Démocrate au Sénat, Theresa Greenfield, dans l’une des courses cruciales pour le contrôle du Sénat américain. Un sondage de l’AARP a révélé que Joni Ernst devance Theresa Greenfield de 50 à 45 % parmi les électeurs probables de l’Iowa.
  • Le sondage AARP a également révélé que le Président Donald Trump a un avantage de deux points sur l’ancien vice-président Joe Biden parmi les électeurs probables de l’Iowa et les électeurs de plus de 50 ans.

    Le 45e président devance Biden de 47 à 45 % parmi les électeurs probables et de 48 à 46 % parmi les électeurs âgés.
  • Le sondage a également révélé que les électeurs âgés ont l’intention de voter dans un bureau de vote plutôt que par correspondance.

    Parmi les électeurs de plus de 50 ans, 44 % utiliseront des bulletins de vote par correspondance, 13 % voteront pendant la période de vote anticipé et 39 % prévoient de voter le jour du scrutin.

Vote par correspondance

  • Louis DeJoy, le ministre des Postes et PDG de l’USPS (United States Postal Service), a annoncé la création d’un groupe de travail conjoint avec les syndicats postaux, qui, selon lui, «améliorera» leur travail avec les responsables électoraux avant l’élection de novembre.

«Je suis heureux d’annoncer que les présidents des quatre syndicats postaux ont accepté de travailler avec les services postaux dans le cadre d’un groupe de travail conjoint», a annoncé M. DeJoy dans une vidéo destinée à apaiser les inquiétudes concernant le vote par correspondance et le jour du scrutin.

  • M. DeJoy a noté que de nombreux États et localités élargissent les possibilités de vote par correspondance et a déclaré que l’USPS s’efforce de fournir des ressources aux électeurs afin qu’ils puissent prendre des décisions éclairées avant le jour du scrutin. Il a également demandé aux électeurs de rester attentifs aux règles électorales de leur État et de demander et de renvoyer leur bulletin de vote le plus tôt possible.

«Nous voulons être sûrs que lorsque vous utiliserez le courrier pour voter, votre vote sera compté. Le volume du courrier électoral sera peut-être plus important cette année, mais nous sommes prêts pour cela».

M. DeJoy a ajouté que les Américains peuvent avoir «une grande confiance dans les 630 000 hommes et femmes du service postal des États-Unis et dans notre capacité à distribuer le courrier électoral de l’Amérique».

  • L’USPS a également souligné sur son site web l’importance que les électeurs soient informés des délais de vote par correspondance de leur État.
  • La cour d’appel fédérale a rejeté jeudi la demande des Démocrates du Texas que tous les résidents de l’État votent par correspondance en raison de la pandémie de coronavirus.

Élections

  • Woodward et son livre :

    Le problème avec les révélations du livre de Bob Wooward que les Démocrates veulent utiliser pour attaquer Donald Trump c’est que si le Président est responsable de la mort 200 000 Américains, d’après cet enregistrement qui date de six mois, Bob Woodward n’est-il pas tout autant responsable, lui qui avait cette information, mais ne l’a pas diffusée ?

    Woodward ne fait pas le travail qui l’a rendu célèbre. Il n’expose pas le prochain Nixon. Il vend un livre. Les extraits publiés ont été choisis stratégiquement pour générer le plus de buzz, et maintenant c’est ce dont tout le monde parle.

    Woodward était le type de journaliste que les jeunes journalistes voulaient devenir en grandissant. Aujourd’hui, il vend des livres en suscitant l’indignation et en les publiant en pleine saison électorale pour mousser les ventes.

Coronavirus

  • Les Démocrates du Sénat ont sabordé jeudi le plan de sauvetage du GOP contre le coronavirus, estimant que cette mesure ne répondait pas à de nombreux besoins urgents alors que la pandémie continue de frapper le pays.

    Le vote, essentiellement partisan, a mis fin à des semaines de querelles sur un cinquième projet de loi d’aide d’urgence que tous les partis disaient souhaiter. L’esprit bipartisan qui avait présidé aux premières mesures d’aide a fait place à des combats politiques et à des insultes pendant la saison électorale. Le vote de 52-47 n’a pas suffi à surmonter l’obstruction et semble susceptible de mettre fin aux espoirs d’aide aux personnes touchées par le coronavirus avant les élections de novembre.

    Cette mesure de 500 milliards de dollars représente environ la moitié de la législation promue par les dirigeants du GOP cet été, mais elle était trop importante pour la plupart des conservateurs. Au lieu de cela, le projet de loi du GOP a été rapetissé pour se concentrer sur l’aide à l’école, les allocations de chômage et l’aide aux petites entreprises.

    Cela a maximisé le soutien des Républicains tout en aliénant les Démocrates, qui affirment qu’une telle approche fragmentaire laisserait de côté beaucoup trop de personnes vulnérables.

    Le plan de sauvetage républicain voulait :
  1. Consacrer 105 milliards de dollars à l’aide à la réouverture des écoles.
  2. Protéger les entreprises et les autres personnes qui s’apprêtent à rouvrir des écoles en dépit des poursuites judiciaires.
  3. Créer une allocation supplémentaire de chômage réduite à 300 dollars par semaine.
  4. Annuler 10 milliards de dollars de dettes antérieures auprès de la poste américaine.
  5. Mettre de côté 31 milliards de dollars pour un vaccin contre le coronavirus, 16 milliards de dollars pour les tests de dépistage du virus et 15 milliards de dollars pour aider les garderies à rouvrir.
  6. Fournir 20 milliards de dollars aux agriculteurs.
  7. Consacrer 258 milliards de dollars à une deuxième série de subventions pour la protection des salaires.
  • Le sénateur de l’Arkansas, Tom Cotton a écrit sur Twitter :

«Les Américains ont besoin d’une aide pour lutter contre le virus, mais les Démocrates l’ont bloquée parce qu’elle ne contenait pas leur propre programme radical. Il est inacceptable de prendre en otage la santé et les moyens de subsistance des Américains pour promouvoir une liste de mesures d’extrême gauche.»

Salongate

  • Erica Kious, la propriétaire du salon de coiffure à San Francisco où s’est rendue, illégalement, Nancy pelosi, a révélé à Tucker Carlson comment les paroles et les actes de la présidente de la Chambre des Représentants avaient essentiellement détruit son salon – et inspiré certaines personnes à laisser des messages téléphoniques et lui écrire des SMS haineux, même des menaces de mort.
  • Elle a déclaré qu’une page GoFundMe créée pour elle en pleine controverse avait atteint son objectif, qui était de 300 000 dollars.
  • Mme Kious a décidé de fermer son entreprise :

«J’ai fini à San Francisco et je ferme mes portes, malheureusement», a-t-elle déclaré à Tucker Carlson de Fox News.

  • Elle ne sait pas si elle va accepter l’offre de la Gouverneur du Dakota Sud, Mme Kristi Noem de relocaliser son entreprise dans cet État. Elle a au moins une chance de reprendre le contrôle de son salon entreprise grâce au généreux soutien qu’elle a reçu.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

52
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz