Publié par Guy Millière le 10 octobre 2020

Une fois de plus, les quelques journalistes français qui ont regardé le débat Mike Pence – Kamala Harris et l’ont commenté n’ont pas vu le même débat que moi et que des millions d’Américains. Ce n’est pas étonnant.

Tous les journalistes français qui ont regardé le débat et l’ont commenté ont en perfusion intraveineuse tous les venins orduriers déversés sur CNN et MSNBC et n’écrivent pas une ligne sans avoir lu le New York Times et le Washington Post. Quand ils commencent un article, ils sont au bord de l’overdose. Ils ont vu une Kamala Harris “calme”, alors qu’elle se tortillait sur son siège et n’arrêtait pas d’arborer un sourire arrogant, et parfois grimaçant, qui la faisait ressembler à Joe Biden en femme, et avec vingt ans de moins. Aucun journaliste français qui a regardé le débat n’a vu les mensonges constants de Kamala Harris : c’est normal, ce sont les mêmes mensonges que sur CNN et MSNBC et que dans le New York Times et le Washington Post, et pour les journalistes français qui ont regardé le débat, ces mensonges sont la vérité, et la vérité est le mensonge.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Comme ces journalistes sont de gauche, ce que Kamala Harris a révélé, volontairement ou involontairement, du programme démocrate ne les a pas inquiété : l’Amérique dont rêvent les Démocrates est celle dont ils rêvent aussi, et quand ils marchent dans les rues du centre de Los Angeles entre les flaques d’urines, les excréments, les seringues usagées, les déchets humains shootés à l’héroïne, ils sourient en se disant : bientôt ce que les Démocrates ont fait de Los Angeles, ils le feront du pays entier. En deux mots (je fais une analyse détaillée dans la vidéo que je viens d’envoyer à goldnadel-tv, chaine que je vous recommande une fois de plus), et Kamala Harris l’a dit ou laissé entendre, les Démocrates veulent augmenter fortement les impôts, remettre en place toutes les régulations abolies par Trump, mener une politique visant à mettre fin à l’essentiel des émissions de dioxyde de carbone, fermer une large part des sites de production d’énergie aux Etats-Unis, abolir le collège électoral, rajouter six membres de gauche à la Cour Suprême aux fins que celle-ci jette la Constitution à la poubelle, régulariser onze millions d’immigrants illégaux et ouvrir les frontières à des millions d’autres et, en politique étrangère, ils veulent renouer de bons rapports avec la Chine communiste et l’Iran des mollahs islamistes et antisémites. Ils veulent aussi, bien sûr l’avortement jusqu’au neuvième mois : autrefois on appelait cela infanticide. Et pour que les Américains se sentent heureux dans un pays prenant le chemin du Venezuela, ils veulent légaliser la vente et la consommation de marijuana et de haschich dans tout le pays. Mike Pence a gardé son calme pendant tout le débat, et il a eu du mérite. Il a relevé les mensonges et les a dénoncés. Il a souligné le caractère abominable du programme démocrate.

Voyant que Kamala Harris avait sans doute trop montré son visage gauchiste (je passe sur ses propos parlant de l’Amérique raciste et des policiers criminels antinoirs), CNN et MSNBC, le New York Times et le Washington Post ont détourné l’attention de ceux qui les écoutent ou les lisent en disant que Pence avait fait preuve de “masculinité toxique ”en osant contredire Kamala Harris (contredire une femme: quel scandale !) et en s’intéressant beaucoup à une mouche qui s’est posée pendant un instant sur la tête de Mike Pence,: l’un d’eux a dit qu’elle avait dû sentir un parfum d’excréments. Ces gens-là sont très distingués.

Pour le reste, la commission chargée des débats a considéré que faire poser les questions par des journalistes de gauche hostiles à Trump et Pence (tous les modérateurs sont de gauche et hostiles à Trump et Pence) n’était sans doute pas suffisant pour avantager Biden, ils ont décidé que le débat de la semaine prochaine entre Trump et Biden aurait lieu à distance (car ils savent déjà que Trump sera contagieux, même si le médecin de la Maison Blanche a dit qu’il ne l’était plus, et qu’il peut reprendre les réunions publiques), et que Biden pourrait rester dans sa cave, avec ses téléprompteurs, son oreillette et ses conseillers pour lui donner les réponses en direct. Trump a refusé cette imposture, et le débat n’aura pas lieu. La gauche américaine est vraiment prête à tout pour que Biden franchise la ligne d’arrivée en vainqueur…

Nancy Pelosi a eu une idée pour tenter d’obtenir la destitution de Trump avant l’élection, et veut invoquer le 25ème amendement, qui prévoit qu’un Président dans l’incapacité physique et mentale d’exercer ses fonctions doit être destitué. Il y a une semaine, ils souhaitaient la mort de Trump (ce sont de braves gens, pleins de compassion). Maintenant, ils disent que les médicaments qu’il prend le rendent fou.

Les sondages qu’ils publient donnent 16 points d’avance à Joe Biden. Je les trouve timides, ils devraient monter à 30 ou 40 points d’avance. Cela doit les tenter, mais je pense qu’ils se disent que ce ne serait pas crédible. 16 points d’avance, ce n’est pas crédible non plus et ils ne le voient pas, tant la haine et la rage les aveuglent.

Dans tout le pays, on voit des foules enthousiastes qui traitent Trump en héros de l’Amérique, et face à elles des gens violents et haineux qui sont ceux qui ont fait et feront des émeutes. On ne croise quasiment jamais un soutien de Biden, et quand Biden va quelque part, il y a dix ou quinze personnes, parfois vingt quand il “rassemble une vaste foule”.

Même si les propagandistes de CNN et MSNBC, du New York Times et du Washington Post lessivent les cerveaux de milliers d’abrutis, même si les professeurs d’université transforment des milliers de diplômés en robots gauchistes acéphales, même si les adolescents en âge de voter ont l’esprit essoré par leurs enseignants au lycée, même si des millions d’immigrants latino votent Démocrate pour recevoir un chèque en fin de mois, et même si un trop grand nombre d’Afro-Américains continuent à se conduire en esclaves de la plantation démocrate, il est difficile de croire que tout cela fait une majorité.

Et si, entre un homme qui a redressé l’économie et qui n’a cessé de se conduire en Commandant en chef digne de ce nom, et de défendre toutes les valeurs des Etats-Unis, une majorité d’Américains vote pour un escroc corrompu et sénile qui veut détruire l’économie , qui se cache dans sa cave face au danger, et qui est entouré de gens qui piétinent les valeurs américaines, c’est que les Etats-Unis sont à l’agonie.

Le pays est à la croisée des chemins. C’est ce que j’explique dans Après Trump ? en vente partout.

Trump ou Biden : l’Amérique ou le Venezuela. Telle est la question. Oui.

© Guy Millière pour Dreuz.info. Toute reproduction interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz