Publié par Jean-Patrick Grumberg le 14 octobre 2020

Depuis lundi, la commission sénatoriale interroge le juge Amy Coney Barrett ACB), la candidate à la Cour suprême désignée par le président Trump pour remplir le poste de Ruth Bader Ginsburg (RBG), qui vient de décéder.

Pour contribuer à Dreuz.info en utilisant votre carte de crédit sans vous inscrire à Paypal, cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.

Les auditions se passent d’une manière que les Démocrates n’attendaient pas. Face aux vicieuses attaques, ACB (il faut dire ACB car les Démocrates trouvent cela extrêmement irrespectueux et déplacé, puisque cela crée une équivalence avec RBG) ne perd pas son sang-froid, et répond de manière extrêmement articulée, argumentée et intelligente. Cette femme est brillantissime, en fait.

Mais ça, elle ne s’y attendait pas du tout !

Car il y a questions vicieuses… et questions vicieuses, et stupides. Et puis il y a la sénatrice Démocrate Mazie Hirono, qui tient le pompon.

Mardi, Hirono a demandé à Amy Coney Barrett, qui est une fervente catholique, mère de 7 enfants, « si elle avait déjà commis un viol. »

C’est tellement énorme, vous ne pouvez pas me croire. Vous devez penser que j’invente, que je mens, car les Démocrates sont par définition des gens honorables, de grande moralité, intègres et nobles, des belles personnes comparées aux horribles Républicains.

Voici ses propos, capturés dans la vidéo ci-dessous :

« Depuis que vous êtes devenue une adulte légale, avez-vous déjà fait des demandes non désirées de faveurs sexuelles ou commis un quelconque harcèlement verbal ou physique ou une agression de nature sexuelle ? » a déclaré Hirono.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz