Publié par Christian Larnet le 20 octobre 2020

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

« Sidération », « effroi », « effarement » : le monde de l’Education est abasourdi après la décapitation d’un professeur d’histoire qui avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves.

Je n’ai pas entendu les « effrois » et les « effarements » du monde de l’Education lorsque le père Hamel a été égorgé et décapité à Saint-Etienne-du-Rouvray en 2016.

Comment ? Ah, non ? Le monde de l’Education n’était pas sidéré d’effroi ?Ah, c’est parce que Jacques Hamel n’était pas membre de leur corporation professionnelle.

Ah bon. Alors il a été « abasourdi », « effaré » et « sidéré », le monde de l’Education, lorsqu’en 2012, devant un collège, un enseignant et trois élèves ont été tués par un autre islamiste ?

Comment ? Ah non ? Là non plus, le monde de l’Education n’a pas été sidéré d’effroi ? Ah, c’est parce que l’enseignant Jonathan Sandler était juif.

J’ai compris. Il suffisait de m’expliquer. C’est cool.

  • Professeur décapité à Conflans : hommage national.
  • Enseignant juif abattu à Toulouse : Hommage devant le collège-lycée Ohr Torah de Toulouse.

C’est cool, j’ai compris.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Christian Larnet pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

63
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz