Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 octobre 2020

Le gros titre de France Info est parfaitement tourné pour ne pas que le lecteur sache de quoi il s'agit vraiment : "Val-d'Oise : un homme a été retrouvé décapité, un individu qui tenait un couteau abattu par la police"

Faites une croix sur le journalisme, c'est du militantisme. Si vous voulez être informé, tournez-vous vers Dreuz, le seul média qui fait du journalisme à l'ancienne : les faits, tous les faits, rien que les faits.

1 Voici la désinformation du média que tous les Français sont obligés de payer avec leurs impôts, et qui ne représente que l'opinion de ceux qui votent à gauche et sont favorables à l'immigration, illégale ou pas, ils s'en fichent, pourvu que ça immigre :

Un homme a été décapité vendredi à l'arme blanche à Eragny-sur-Oise, dans le Val d'Oise, et son agresseur présumé est mort sous les balles tirées par la police, a appris franceinfo de source policière.

Les faits se sont déroulés vers 17H00, près d'un établissement scolaire à Eragny-sur-Oise. Des policiers nationaux qui circulaient dans le secteur sont arrivés sur les lieux et ont tiré à dix reprises sur un homme muni d'un couteau qui a été abattu. Il avait menacé les effectifs de la police municipale.

2 Voici les vrais faits, en commençant par les plus importants. L'agresseur a crié "Allahu Akbar" au moment de poignarder et décapiter une personne avant d'être abattu par la police. Donc c'est un musulman.

La photo d'un corps étendu au milieu de la route a été partagée sur Twitter
  • Le tueur est un musulman pratiquant, un jihadiste qui a revendiqué son acte sur Twitter. Il a diffusé la photo de la victime décédée et il a écrit : « A Macron, le dirigeant des infidèles, j’ai exécuté un de tes chiens de l’enfer qui a osé rabaisser Muhammad ». Son compte a été suspendu.
  • Les procureurs anti-terroristes français ont immédiatement ouvert une enquête anti-terroriste, confirmant qu'il s'agit bien d'un attentat.
  • L'attentat est motivé par la religion islamique.
  • Le contre terrorisme a déclaré que l'agression s'est produite vers 17 heures, heure locale, près d'une école de Conflans Saint-Honorine, dans la banlieue ouest de Paris.
  • L'agresseur a donc hurlé "Allahu Akbar" pendant l'attaque.
  • Certains premiers rapports indiquent que la victime a été décapitée, d'autres disent qu'il a été poignardé à la gorge.
  • La police est arrivée sur les lieux après avoir reçu un appel concernant un individu suspect qui rôdait près de l'école, selon une source policière.
  • Ils y ont découvert le mort et, 200 mètres plus loin, ont aperçu le suspect armé d'un couteau qui les a menacés avec ses armes.
  • Le tueur non identifié s'est ensuite enfui vers la ville voisine d'Eragny-sur-Oise, à environ trois kilomètres de là, où il a refusé de se rendre.
  • "Il agitait une arme à ce moment-là et a menacé d'autres officiers", a déclaré une source. C'est à ce moment qu'il a été abattu par la police… "Une dizaine de coups de feu ont été entendus".
  • La scène a été bouclée et une unité de déminage a été dépêchée en raison de la présence présumée d'un gilet d'explosifs.
  • Le bureau du procureur national anti-terroriste a annoncé qu'il enquêtait sur un meurtre "en relation avec une entreprise terroriste" et une "association terroriste criminelle".
  • Selon certaines informations, la victime était un professeur d'université qui avait partagé des caricatures du prophète musulman Mohammad lors d'un cours.
  • La victime, un enseignant, a enragé les parents en montrant des caricatures du prophète Mohammad à ses élèves.
  • Une source a déclaré au Parisien : "La victime avait récemment donné une leçon à ses élèves sur la liberté d'expression et avait montré les caricatures".
  • Cela a conduit un parent enragé par l'audace de l'incroyant à confronter le professeur avec un couteau de cuisine, puis à lui couper la tête, a déclaré la source.

Franchement, c'était si compliqué de rapporter ces informations ?

Vous vous rendez compte ? Les journalistes ne sont plus payés pour rapporter l'information aux Français, mais pour ne pas les informer !

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

101
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz