Publié par Team 100 jours le 24 octobre 2020

Dimanche 11 octobre – 24e jour

Trump

  • Trump signe un décret interdisant de faire de la lutte contre le racisme un prétexte pour cracher sur l’Amérique et soutenir que c’est un pays profondément véreux. Le nouveau décret de la Maison-Blanche interdit l’utilisation de termes tels que « privilège blanc » jugé anti-américain par Trump.
  • Président Trump : « Les noirs et les Latino-Américains rejettent la gauche socialiste radicale ».
  • Les Talibans soutiennent la réélection de Trump. Voyez-le comme le signe d’un président non belligérant qui veut quitter l’Afghanistan tandis que les journalistes l’ont présenté comme un va-t’en-guerre.
  • Les partisans de Trump au rassemblement du président à la Maison-Blanche samedi.
  • Le médecin de Trump affirme qu’il n’est plus infecté par le coronavirus et qu’il va reprendre un « programme actif ».
    Le médecin de la Maison-Blanche a déclaré que Trump n’est plus considéré comme un risque de transmission.
    Commentaire des médias : Trump va propager le virus lors de ses rassemblements. TMZ titre même : « COVID positif Trump organise un événement à la Maison-Blanche. » Rarement leurs mensonges sont autant cousus de fil blanc. Habituellement, ils sont plus subtils et nuancés.
  • Selon le shérif du Michigan, les présumés coupables d’avoir comploté l’enlèvement du gouverneur Gretchen Whitmer ont en réalité planifié l’arrestation d’un citoyen légalement, et non un enlèvement, à cause des abus qu’elle a fait de la quarantaine.
  • Mike Pompeo : « Les régimes totalitaires ne survivent que dans l’obscurité »
    Le chef de la diplomatie américaine demande au Vatican de faire preuve de « force morale » face à Pékin pour défendre la liberté des catholiques chinois.
    La situation des droits de l’homme s’est gravement détériorée en Chine sous le régime autocratique de Xi Jinping, en particulier dans le domaine religieux.
    Aujourd’hui plus que jamais, le peuple chinois a besoin du témoignage et du soutien moral que le Vatican peut apporter aux croyants de Chine.
  • Les diplomates du Vatican vont rencontrer ce mois-ci leurs interlocuteurs du PCC pour négocier le renouvellement d’un accord de deux ans entre le Saint-Siège et la Chine. Les termes de ce pacte n’ont jamais été rendus.
  • En deux ans, l’accord entre la République populaire et le Vatican n’a pas mis les catholiques à l’abri des exactions. Les autorités continuent à fermer des églises, à espionner et à harceler les fidèles et à affirmer que l’autorité ultime en matière religieuse appartient au Parti.

Biden

  • Journaliste : « Monsieur Biden, les électeurs ne méritent-ils pas de connaître votre position sur le fait de bourrer la Cour suprême de juges [pour faire disparaître la séparation des pouvoirs et obtenir une Cour suprême à jamais de gauche] ?
  • Biden : « Non, ils ne méritent pas » de savoir.
    J’explique : Les électeurs ont donc, selon les Démocrates, le droit de connaître les déclarations d’impôts personnelles du président, mais ils n’ont pas le droit de savoir si un homme qui veut être président va rejeter 150 ans de précédents démocratiques et remodeler la plus haute juridiction de notre nation pour des raisons politiques ? OK, cool. J’ai compris.
  • Biden trompe les gens encore une fois. Le candidat Démocrate n’a pas donné de détails sur ce qu’il estime être inconstitutionnel dans les efforts des Républicains pour confirmer le juge Amy Coney Barrett à la Cour suprême.
  • L’adolescente Greta Thunberg, militante d’extrême gauche pour la destruction du capitalisme au moyen du changement climatique, soutient Biden.
  • Cindy McCain, la fille de John McCain qui a trahi le parti Républicain, affirme que Joe Biden serait un « président qui honorera nos héros tombés au combat » (Vous, vil serf, avez ordre d’effacer de votre mémoire que Biden les a traités de sales bâtards il y a deux semaines).

L’Amérique bidenisée

  • Jennifer Rubin, présentatrice de MSNBC, appelle à définancer l’hôpital de Water Reed parce qu’ils ont soigné Trump du coronavirus.
  • Andrew Cuomo, gouverneur de l’Etat de New York, prépare déjà l’après-Trump et la disparition de la liberté religieuse que les Républicains ont prévenus qu’elle était imminente :

« Ce n’est pas une question de liberté religieuse… Vous devez suivre les règles de l’Etat, les lois de l’Etat. »

  • Coût du genou à terre lors des grands événements sportifs en signe de haine de l’Amérique : Les résultats d’audience (donc de revenus publicitaires) des matchs de football s’écroulent. En semaine 4, la baisse est de 70 % par rapport à l’année dernière.
  • Une fuite de documents montre que Google transmet les informations personnelles des utilisateurs à la police s’ils recherchent des mots-clés liés à une enquête en cours. Il ne fait pas bon être journaliste dans l’Amérique de gauche (on se souvient qu’Obama avait fait mettre sur écoute 150 journalistes d’Associated Press).
  • Une nouvelle Fake News du NYT soulève la question de savoir si Trump a utilisé 21 millions de dollars comme contribution illégale à sa campagne.
  • Un garde des Denver Communists, un groupe qui a aidé à organiser la contre-protestation de Black Lives Matter au rassemblement des Patriotes de droite, a tué un des manifestants de droite.
    Les médias commentent ainsi : « La violence des justiciers de droite contre les manifestants antiracistes est devenue monnaie courante ».
    Le patriote de Denver s’est défendu avec des gaz contre les attaques d’ours contre deux hommes armés lorsqu’il a été abattu d’une balle dans la tête.
  • Comme l’a dit Biden lors du débat, le manifestant a été tué par une idée.
  • Candace Owens, qui a créé BLEXIT, le mouvement aidant les Noirs à sortir de la prison idéologique du parti Démocrate, réagit aux accusations calomnieuses de la femme d’un élu Démocrate.
  • Helene Miller Walsh : « Tous ces « manifestants pacifiques » achetés et payés par Trump et les dollars qu’il a blanchis au BLEXIT de Candace Owens »
  • Candace Owens : « Je viens d’envoyer ce tweet à nos avocats. Vous devriez savoir que je ne suis pas du genre avec qui il faut jouer au con. Accuser @blexit d’avoir accepté de l’argent blanchi d’un président en exercice [est inacceptable] ».

SCOTUS

  • Amy Coney Barrett a déclaré au panel du sénat qu’elle avait signé une déclaration décriant Roe v. Wade [qui donne pouvoir centralisé au fédéral sur les Etats de décider de l’avortement] comme « infâme ». Elle a déclaré précédemment qu’elle n’envisageait cependant pas de le faire annuler.

Election

  • Ted Cruz craint un « bain de sang » pour le Parti républicain.
    Le sénateur Ted Cruz a estimé vendredi sur la chaîne CNBC que le scrutin pourrait être catastrophique pour le parti. Pour lui, l’élection se jouera sur l’évolution de l’épidémie de coronavirus (c’est aussi l’analyse de notre JP Grumberg).

« Je pense que s’il y a des résultats, si les gens retournent au travail, s’ils sont optimistes, s’ils sont positifs face à l’avenir, nous pourrions avoir une élection fantastique, le président réélu avec une grande marge d’avance, les Républicains gagnant les deux chambres du Congrès, je pense que c’est une véritable possibilité », a-t-il commencé par dire.

Mais ce n’est qu’une des possibilités : « je pense aussi que si au jour de l’élection les gens sont en colère, et qu’ils ont abandonné l’espoir et qu’ils sont déprimés (…), cela pourrait donner une élection terrible. Je pense que nous pourrions perdre la Maison-Blanche, et les deux chambres du Congrès, que cela pourrait être un bain de sang à l’échelle de celui du Watergate », a-t-il poursuivi.

  • Ted Cruz accuse les Démocrates du Congrès de chercher à accentuer la colère et la détresse des Américains pour provoquer un tel raz-de-marée aux élections.

Vote par correspondance

  • Au moins 350 000 morts dans 41 États vont voter cette année à l’élection présidentielle. Aucun sondage ne les a interrogés, on ne sait pas comment ils vont voter.
    Un rapport du Public Interest Legal Foundation, une association américaine à but non lucratif, lève le voile sur le vote par correspondance désiré par les Démocrates, mettant en évidence des risques de fraude pour les prochains scrutins.
    D’après le média américain The Daily Signal, la fondation a découvert plus de 140 000 cas potentiels de fraude électorale lors de scrutins organisés aux Etats-Unis entre 2016 et 2018. Parmi ces cas, des personnes votant dans plusieurs Etats – une pratique illégale -, ou des électeurs votant pour d’autres alors que ceux-ci sont décédés.
    En compilant différentes données, la Public Interest Legal Foundation a finalement décelé que, dans 41 Etats du pays, 349 773 inscrits décédés se trouvent toujours sur les listes électorales. Cinq Etats (le Michigan, la Floride, New York, le Texas et la Californie) rassemblement à eux seuls 51 % de ces électeurs décédés. Et comme par un hasard auquel ne croira qu’un Démocrate, la Floride est un des Etats clés que Donald Trump ne peut pas perdre.
    Il existe un réel risque de fraude électorale aux Etats-Unis qui pourrait avoir un impact déterminant dans le cadre d’une élection aux résultats serrés, ce sur quoi comptent les Démocrates pour déloger Trump.
  • Environ 50 000 électeurs de l’Ohio ont reçu des bulletins de vote par correspondance erronés.
  • Samedi, un juge fédéral de Pennsylvanie a rejeté une plainte déposée par la campagne de Trump, rejetant ses contestations de la loi sur la surveillance des élections de l’État, et ses efforts pour limiter la manière dont les bulletins de vote par correspondance peuvent être collectés et comptés.
  • L’État du Texas fait appel de la décision d’un juge fédéral qui a annulé l’ordonnance du gouverneur Républicain Greg Abbott, limitant les lieux de dépôt des bulletins de vote par correspondance à un par comté.

Débat

  • Le prochain modérateur du débat présidentiel avait tweeté en 2016 : « pas de Trump, jamais ». Ces attardés de Républicains découvrent ça seulement maintenant ? Si Trump n’est pas capable de s’entourer d’une équipe assez pointue pour se rendre compte plus tôt que les modérateurs des débats présidentiels sont des pro-Biden, il ne faut pas qu’il se plaigne que les débats sont biaisés.
https://twitter.com/intuition412/status/1314608033973100547?s=21

Coronavirus

  • Chris Christie, qui est obèse, a été libéré de l’hôpital après une semaine de traitement COVID. Le président et Rudy Giuliani étaient inquiets pour sa santé.
  • Un tableau fascinant, venant d’une enquête Gallup :

Inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque jour notre newsletter dans votre boîte de réception

Dreuz ne spam pas ! Votre adresse email n'est ni vendue, louée ou confiée à quiconque. L'inscription est gratuite et ouverte à tous

86
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz