Publié par Hélios d'Alexandrie le 10 novembre 2020

Les ennemis de Trump sont nombreux et se rencontrent partout. Il a très peu d’alliés influents peut-être même pas du tout. Par contre il a pour lui le petit peuple laborieux et une partie importante de la classe moyenne. Ces gens n’ont pas de pouvoir direct sauf à travers les urnes, lesquelles ont été détournées frauduleusement par leurs ennemis.

Je prends un temps d’arrêt pour réfléchir afin de découvrir le sens des évènements récents.

Dreuz a besoin de vous : Le journalisme indépendant ne reçoit aucune aide d’Etat. Dreuz.info ne peut pas exister sans votre soutien financier. Pour contribuer en utilisant votre carte de crédit (sans vous inscrire à Paypal), cliquez sur ce lien Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution. Nous vous remercions.

Je me mets à la place de Trump (expérience par la pensée) serais-je capable de résister ne fut-ce qu’une heure aux attaques vicieuses de ses ennemis ?

J’ai déjà enduré énormément de stress durant ma vie professionnelle, j’ai défendu mon programme contre les assauts des technocrates qui voulaient le démolir et j’ai réussi. Mais ce que j’ai enduré durant des années représente tout au plus un millionième de ce que Trump endure en une journée.

Et de un

J’ai suivi Trump tout au long de sa campagne électorale. À peine remis de son infection au covid, il repart en campagne jusqu’à faire cinq rallyes par jour devant des foules enthousiastes allant jusqu’à 60 mille personnes. Il a fait des discours de plus d’une heure chacun, par grand froid, sous la pluie et face à un vent glacial. Jamais de mémoire d’homme un chef d’État n’en a fait autant pour sa réélection.

Et de deux

Trump ne peut pas se soumettre à de telles épreuve juste pour la célébrité, pour satisfaire à son ambition personnelle, pour le plaisir d’exercer le pouvoir ou par obligation morale. Il faut chercher plus loin sa motivation.

Et de trois

Trump l’a exprimé dès le début, au moment où il a posé sa candidature. Il a dit qu’il quittait une vie heureuse et tranquille et qu’il l’échangeait contre ce qui s’est avéré être un enfer. Il savait donc ce qui l’attendait.

 Et de quatre

Trump a choisi en toute conscience la voie difficile. Il aurait pu jeter du lest pour amadouer ses ennemis, il aurait pu ne pas tenir ses promesses électorales en échange de la paix avec eux, mais il a choisi de faire tout ce qu’il a dit qu’il ferait, malgré les obstacles.

Et de cinq

Réfléchissons. À quelle figure historique Trump nous fait penser ? Je parle d’un personnage qui s’est donné une mission extrêmement difficile et qui s’est sacrifié pour l’accomplir.

Autre question : Où se trouve la source d’énergie physique et psychique nécessaire à la poursuite d’une telle mission ?

Et, last but not least, quel est le sens profond attaché à tout cela ?

Donald Trump n’est pas juste un phénomène exceptionnel, il est bien plus que cela.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hélios d’Alexandrie pour Dreuz.info.

Parce que Dreuz est censuré pour le crime de désaccord avec la gauche, suivez notre fil Twitter, et retweetez-nous. C’est un important geste de résistance pour faire circuler vos idées.

Soutenez Dreuz en partageant cet article

Partagez ce message !

91
0
Merci de nous apporter votre commentairex
()
x
Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz